Haute École d'ingénierie et de gestion du canton de Vaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Haute École d'Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud
Image illustrative de l'article Haute École d'ingénierie et de gestion du canton de Vaud
Informations
Fondation 1956 comme Technicum Cantonal Vaudois
Type Haute école spécialisée
Régime linguistique Français, anglais, allemand
Localisation
Coordonnées 46° 46′ 53″ nord, 6° 38′ 50″ est
Ville Yverdon
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Direction
Directrice C. Hirsch
Chiffres clés
Personnel 640
Étudiants 2 000[1]
Divers
Affiliation HES-SO, Haute école vaudoise (HEV)
Site web www.heig-vd.ch

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Haute École d'Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Haute École d'Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud

La Haute École d'ingénierie et de gestion du canton de Vaud (HEIG-VD; angl.: School of Engineering and Management Vaud ou School of Business and Engineering Vaud) a été créée à la suite du regroupement de l'École d'ingénieurs du canton de Vaud (EIVD) et de la Haute école de gestion du canton de Vaud (HEG-VD), le 1er août 2004. Elle propose différentes formations intégrées au système de Bologne : Bachelors of Science, Masters of Science et plusieurs programmes exécutifs en formation continue.

La HEIG-VD offre dix filières de formation HES dans les domaines de l'ingénierie et de l'économie d'entreprise. Avec ses 2 000 étudiants, elle est la plus grande école partenaire de la Haute École spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO). Dès l'automne 2006 la HEIG-VD est installée sur un grand campus urbain, dans trois bâtiments proches l'un de l'autre, dans la ville d'Yverdon-les-Bains : Route de Cheseaux, Centre St-Roch et Centre Y-Parc. Elle est ainsi intégrée au tissu économique et aux entreprises.

Filières[modifier | modifier le code]

Filière d'économistes
  • Économiste d'entreprise HES (Bachelor of science in business administration), diplôme ESCEA de 1980 à 1996
Filières d'ingénieurs
  • Ingénieur HES en Energie et Techniques environnementales
    • Energétique du bâtiment
    • Thermique industrielle
    • Thermotronique
  • Ingénieur HES en microtechniques (dès 1977; Micromécanique de 1973 à 1976)
  • Ingénieur HES en systèmes industriels (dès 2004; 1971-2003 : Mécanique; 1985-1995 : Génie thermique et systèmes énergétiques; 1996-2003 : Génie thermique)
    • Conception
    • Génie thermique
    • Ingénierie
  • Ingénieur HES en génie électrique (dès 2005; 1959-2004 : Electronique; 1991-2003 : Microélectronique; 1969-1970 : Energie électrique; 1971-1997 : Electrotechnique; 1998-2004 : Energie électrique)
    • Électronique embarquée et mécatronique
    • Electronique et Automatisation Industrielle
    • Systèmes énergétiques
  • Ingénieur HES en informatique (dès 1981)
    • Logiciel
    • Systèmes embarqués communicants
    • Systèmes de gestion
  • Ingénieur HES en télécommunications (dès 1985)
    • Réseaux et services
    • Sécurité des systèmes d'information
  • Ingénieur HES en géomatique (1972-2005: Génie civil, 1966-1980 : Génie rural, 1981-1992 : Mensuration et Génie rural, 1993-1996 : Génie rural, dès 1997: Géomatique)
    • Génie de l'environnement
    • Construction et infrastructures
    • Géomatique
  • Ingénieur HES des médias comem+ (issu de l'esig+, 1975-1997)
    • Gestion des médias imprimés et interactifs
    • Gestion des technologies de l'information
  • Ingénieur HES de gestion (depuis 2006) comem+ (issu de l'esig+)

Recherche[modifier | modifier le code]

Vue extérieure du bâtiment de la HEIG-VD situé à la route de Cheseaux

Les HES sont des partenaires importants pour les PME. En effet, celles-ci sont généralement peu actives en recherche appliquée mais le sont fortement dans les étapes de développement et d’industrialisation. Les HES les appuient dans leur processus d’innovation.

Les HES entretiennent également des relations étroites avec les grandes entreprises.

Au travers de leurs activités de R&D, les HES vont jusqu'à couvrir certains aspects de l’industrialisation. Cela les différencie des universités et des écoles polytechniques qui œuvrent essentiellement dans le champ de la recherche fondamentale et, dans une moindre mesure, de la recherche appliquée.

À la HEIG-VD, c'est le CeTT qui est chargé de la valorisation des activités de recherche.

Historique[modifier | modifier le code]

L'historique de l'école est complexe, puisque les différentes filières sont issues de différentes écoles qui ont fusionné ou changé de nom au fil des ans. La HEIG-VD est issues en 2004 de la fusion de l'EIVD et de l'HEG-VD, qui ont chacune une historique bien distinct. [2],[3],[4] [5],[6]


Vue graphique[modifier | modifier le code]

L'actuelle HEIG-VD est issue de différentes écoles ayant fusionnées ou changé de nom, dont voici les abréviations et dates d'activités. Le graphique ci-dessous présente l'historique de façon visuelle.

  • TCV, 1956-1969, Lausanne, Technicum Cantonal Vaudois
  • ETSL, 1961-1971, Lausanne, Ecole Technique Supérieure de Lausanne
  • ETSEV, 1969-1979, Lausanne, Yverdon dès 1975, Ecole technique supérieure de l'État de Vaud
  • EIL, 1971-1998, Lausanne, puis Yverdon, Ecole d'ingénieurs de Lausanne
  • ESIG+, 1972-1998, Lausanne, Ecole suisse d'ingénieurs des industries graphique et de l'emballage
  • EINEV, 1979-1998, Yverdon-les-Bains, Ecole d'ingénieurs de l'État de Vaud
  • ESCEA, 1980-1996, Lausanne, Ecole Supérieure de Cadres pour l'Économie et l'Administration
  • HEG-VD, 1996-2004, Lausanne, Haute école de gestion du Canton de Vaud
  • EIVD, 1998-2004, Yverdon-les-Bains, Ecole d'ingénieurs du Canton de Vaud
  • HES-SO, 1998, Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale
  • HEIG-VD, 2004, Yverdon-les-Bains, Haute école d'Ingéniérie et de gestion du Canton de Vaud

Historique graphique de la HEIG-VD, version condensée. La version complète est disponible [1]

Historique HEIG-VD 1956-2006

EIVD[modifier | modifier le code]

L'historique de l'Ecole d'ingénieurs du Canton de Vaud est le suivant:

  • 1956 voit la naissance à Lausanne du Technicum Cantonal Vaudois (TCV)
  • en Technicum est rebaptisé Ecole technique supérieure de l'État de Vaud (ETSEV) en 1969.
  • En 1975, l'école emménage dans des nouveaux locaux à Yverdon-les-Bains.
  • Dès 1979, l'école porte le nom d'Ecole d'ingénieurs de l'État de Vaud (EINEV).
  • En 1998, les trois écoles d'ingénieurs vaudoises sont regroupées à savoir l'Ecole d'ingénieurs de Lausanne (EIL), lEcole suisse d'ingénieurs des industries graphique et de l'emballage (ESIG, aujourd'hui Comem+) et l'Ecole d'ingénieurs de l'État de Vaud (EINEV). La nouvelle entité porte le nom d'Ecole d'ingénieurs du Canton de Vaud (EIVD).

HEG-VD[modifier | modifier le code]

L'historique de la Haute Ecole de Gestion du Canton de Vaud est le suivant:

  • L'Ecole Supérieure de Cadres pour l'Économie et l'Administration (ESCEA) est créée en 1980 à Lausanne, dans un pavillon du Collège de l'Élysée. Reconnue par l'État suisse, l'école a été créée sous l'initiative de la Société Industrielle et Commerciale de Lausanne.
  • Installée à l'avenue de Collonges dès 1996, l'école change d'appellation dans le même temps pour devenir la Haute école de gestion du Canton de Vaud (HEG-Vd).

HEIG-VD[modifier | modifier le code]

Fusion de 2004 entre l'EIVD et la HEG-vd pour créer la HEIG-VD (logo valable de 2004 à 2015)
Ancien logo HEIG-VD, 2004-2015.

Le regroupement de la Haute Ecole d'Ingénierie et de Gestion du canton de Vaud à Yverdon-les-Bains a eu lieu comme suit:

  • En 1998, l'EIVD et la HEG-VD deviennent membres de la HES-SO et acquièrent un statut reconnu comme équivalent à celui d'une université.
  • Depuis le 1er août 2004, la HEG-VD de Lausanne et l'EIVD d'Yverdon forment la Haute école d'ingénieurs et de gestion du canton de Vaud (HEIG-VD).
  • Le Conseil d'État vaudois a décidé, le 14 janvier 2005, le regroupement dès 2006 de toute la HEIG-VD à Yverdon-les-Bains.
  • La dernière version du logo HEIG-VD date de la rentrée de septembre 2015. L'ancien logo était en usage de 2004 à 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]