Haut-Nyong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Haut-Nyong
Haut-Nyong
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Est
Préfecture Abong-Mbang
Démographie
Population 216 768 hab. (2001)
Densité hab./km2
Géographie
Superficie 3 638 400 ha = 36 384 km2
Subdivisions
Arrondissements 14
Communes 14

Le Haut-Nyong est un département du Cameroun situé dans la région de l'Est. Son chef-lieu est Abong-Mbang.

Arrondissements[modifier | modifier le code]

Le département compte 14 arrondissements[1] :

Communes[modifier | modifier le code]

Le département est découpé en 14 communes[2] :

Histoire[modifier | modifier le code]

Jean-Joseph David au Haut-Nyong (1939-1943)[modifier | modifier le code]

Le médecin colonial Jean-Joseph David (-1969) est en poste au Haut-Nyong de 1939 à 1943, à la direction de la "région médicale" du Haut-Nyong, avec les pleins pouvoirs, avec comme centre Ayos. Secondé par cinq médecins, il y mène un gouvernement par la médecine, contre la maladie du sommeil (en résurgence malgré le travail d'Eugène Jamot dans cette même région), et pour l'exploitation du latex et du rutile[3]. Il y reconduit son expérience de Wallis en 1933-1938. Guillaume Lachenal en atiré le livre Le médecin qui voulut être roi. Sur les traces d’une utopie coloniale (Paris, Seuil, 2017).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Lachenal : Jean-Joseph David (?-1969), Le Médecin qui voulut être roi. Sur les traces d'une utopie coloniale. (2017), en poste de 1939 à 1943

Liens externes[modifier | modifier le code]