Hattori Nankaku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hattori Nankaku
Portrait of Hattori Nankaku.jpg
Hattori Nankaku
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
EdoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
服部南郭Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Maître

Hattori Nankaku 服部 南郭, né en 1683 à Kyōto et mort en 1759, aussi appelé Fuku Nankaku (服 南郭), est un peintre et poète japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hattori entre en 1700 comme samourai et poète waka au service de Yanagisawa Yoshiyasu, fonctionnaire et conseiller du shōgun Tokugawa Tsunayoshi. Grâce à lui, il fait connaissance avec le philosophe confucéen Ogyū Sorai, dont il devient l'élève et le disciple vers 1710. Sous l'influence de celui-ci, il se tourne vers la poésie kanshi. Après la mort de Yanagisawa, survient une brouille avec son successeur, ce qui amène Hattori à quitter le service de la maison et à vivre en tant que poète et peintre du style nanga (bunjin-ga).

Après la mort de son maître Ogyū, Hattori continue son héritage littéraire. En 1724, il publie le Tangshi xuan chinois (jap. Tōshisen), collection de poèmes de la dynastie Tang compilés selon la tradition par Li Panlong et qui fait connaître ce poète au Japon.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]