Hassan ben Talal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hassan de Jordanie)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hassan.
Hassan ben Talal
(ar) الحسن بن طلال
Description de cette image, également commentée ci-après

Le prince Hassan ben Talal.

Titre

Prince héritier de Jordanie


(33 ans 9 mois et 24 jours)

Prédécesseur Hussein ben Talal
Successeur Abdallah ben al-Hussein
Biographie
Dynastie Al-Hashem (Hachémites)
Nom de naissance Hassan ben Talal al-Hashem
Naissance (69 ans)
Amman (Jordanie)
Père Talal
Mère Zein al-Sharaf Talal
Conjoint Sarvath Ikramullah
Enfants Princesse Rahma bint el-Hassan
Princesse Sumaya bint el-Hassan
Princesse Badiya bint el-Hassan
Prince Rashid ben el-Hassan
Description de cette image, également commentée ci-après

Princes héritiers de Jordanie

Le prince Hassan ben Talal, né le à Amman (Jordanie) est l'oncle du roi Abdallah II de Jordanie. Né en 1947, il se considère comme un descendant à la quarante–deuxième génération du prophète Mahomet.

Il fait ses études en Angleterre et obtient des diplômes en Études orientales de l'université d'Oxford, puis il est prince héritier de Jordanie de 1965 à 1999, période durant laquelle il sera le plus proche conseiller politique de son frère, le roi Hussein, confident et remplaçant et il a créé de nombreuses organisations en Jordanie.

Récipiendaire de cinq doctorats honoris causa et décoré par plus de vingt gouvernements, il a été particulièrement actif dans la promotion du dialogue interreligieux, spécialement entre les adeptes des trois religions monothéistes, le judaïsme, le christianisme et l'islam et pour d'autres questions œcuméniques et humanitaires. En 1994, il fonde l'Institut royal d'études interconfessionnelles, une institution basée à Amman qui se livre à l'étude interdisciplinaire de la religion et des questions religieuses, « avec une référence particulière au christianisme dans la société arabo-islamique ». Le prince Hassan a écrit quatre livres dont un sur le christianisme dans le monde arabe.

Depuis 2000, il est président du Club de Rome et depuis 2008 membre associé à l'Académie des Sciences Morales et Politiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]