Hasan Bagheri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hasan Bagheri
Image illustrative de l'article Hasan Bagheri

Naissance
Téhéran
Décès (à 26 ans)
Fakeh, Province Khouzistan, Iran
Origine Iranien
Allégeance Drapeau de l'Iran Iran
Arme Seal of the Army of the Guardians of the Islamic Revolution.svg Corps des Gardiens de la révolution islamique
Grade 19- Sarlashgar-IRGC.pngMajor-général
Conflits Guerre Iran-Irak

Gholamhosayn Afshordi (en persan : غلامحسين افشردي), connu sous le nomme de Hasan Bagheri, né le à Téhéran et mort le à Fakkeh (en persan : فكه), était un jeune commandant lors de la guerre Iran-Irak[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né le 25 février 1956 à Téhéran. Son anniversaire a coïncidé avec l'anniversaire de Al-Hussein ibn Ali et ce jour-là, Il était un bébé mince et faible, donc pour l'honneur et la gloire de Al-Hussein ibn Ali il a été nommé Gholamhosayn. Après avoir plusieurs maladies dangereuses telles que la diphtérie et la coqueluche, il a été sauvé. Il participait aux cours de Mohammad Beheshti pendant ses études, en plus de faire des activités religieuses[2].

Avant la révolution islamique[modifier | modifier le code]

En 1975, il a été accepté par L'université d'Ourmia dans l'élevage. Mais après un an et demi, il a été expulsé par la SAVAK parce qu’il faisait beaucoup d'activités religieuses. En 1977, il a commencé ses activités politiques contre le régime de Mohammad Reza Pahlavi[3] .

Après la révolution islamique[modifier | modifier le code]

Il travaillait au Comité de la Révolution iranienne et d'autres institutions jusqu'à juin 1980[4]. En 1980, il écrivait les articles culturels et politiques au journal Jomhuri-ye eslâmi. Pendant ce temps, à l'invitation de mouvement Amal, il a voyagé au Liban et en Jordanie en tant qu'un journaliste. Au cours de ce voyage, il a fait une analyse complète de la situation chaotique des musulmans dans la région[5]. Au début de 1981, il a été engagé par Corps des Gardiens de la révolution islamique iranienne. Il a choisi Pseudonyme de Hassan Bagheri pour lui-même[4].

Pendant la guerre[modifier | modifier le code]

Il joueait un rôle important dans l'Opération Ramadan, comme le commandant adjoint de la Force terrestre du Corps des Gardiens de la révolution islamique, ainsi que dans l'Opération Beit ol-Moqaddas, la libération de Khorramshahr et l'Opération Victoire Indéniable[1]. Au commencement de la guerre, il a participé à cette guerre. En utilisant ses expériences journalistiques, il s'est mit à collectionner des informations, Cartes opérationnelles et l'enregistrement vocal. Ces documents sont devenus des rapports organisés très utiles plus tard[6]. Hasan Bagheri était considéré comme un commandant de génie[7]

Le rôle de Bagheri dans la guerre Iran-Irak[modifier | modifier le code]

Bagheri avait un rôle important dans la guerre Iran-Irak, comme:

  1. Fondateur de l'intelligence des opérations de guerre,
  2. L'établissement des archives de documents de guerre,
  3. Fondateur de l'identification des régions, l'interrogatoire des prisonniers, la surveillance et la traduction des documents
  4. présenter des cartes militaires détaillées,
  5. Commandant de l'opération Samen-ol-A'emeh dans la région de Darkhovin.
  6. Commandant adjoint de l'Opération Tariq al-Qods,
  7. Commandant du quartier général Nasr à l'Opération Victoire Indéniable, Opération Beit ol-Moqaddas et Opération Ramadan,
  8. Commandant du quartier général Karbala à l'opération Moharram Muharram,
  9. Commandant de quartier général au sud en 1982,
  10. membre principal de l'équipe de conception des opérations[8] .

Décès[modifier | modifier le code]

Son nom a été enregistré comme le strajegist haut dans l'histoire de la guerre Iran-Irak.Quand il a pris la charge de commandement des opérations et de renseignement du CGRI (Corps des Gardiens de la révolution islamique), il avait juste 26 ans. Le 29 janvier 1983, Majid Baghaei et lui ont été tués par une explosion mortier, quand ils étaient en train d'étudier la zone d'ennemi. Il a été enterré dans le cimetière Behesht-e Zahra à Téhéran[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b les écrits de martyre Hasan Bagheri
  2. "Le grand stratège dans l'histoire de la guerre imposée". Sajed, le site complète de la Défense sacrée. Fondation pour la préservation et la publication des Valeurs de la Défense Sacrés . Retrieved February 2, 2013.
  3. "Major General Gholamhosayn Afshord martyr (Hassan Bagheri)". tebyan. Retrieved September 16, 2004.
  4. a et b Hassan Bagheri (Afshordi), commandant adjoint des forces terrestres Gardiens révolution islamique iranienne
  5. Hassan Bagheri (Afshordi), commandant adjoint des forces terrestres Gardiens révolution islamique iranienne
  6. Des documentations de Hassan Bagheri a aidé la guerre
  7. Bagheri, le génie de la période de guerre
  8. Le rôle de Bagheri martyr dans la guerre
  9. Biographie de Hasan Bagheri

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]