Haruhiko Kindaichi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Haruhiko Kindaichi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Père
Enfants
Masumi Kindaichi (d)
Hideho Kindaichi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Université de Tokyo, université Tamagawa (en), collège Tsuda, université de Tokyo des études étrangères, université Sophia, université internationale chrétienne (en), université Jissen pour femmes, université de Kyoto Sangyo (en), université de NagoyaVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Ordre du Soleil levant de troisième classe (d)
Médaille au ruban pourpre (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Haruhiko Kindaichi (金田一 春彦, Kindaichi Haruhiko; ) est un linguiste japonais et un spécialiste de la linguistique japonaise (kokugogaku). Il est bien connu comme éditeur de dictionnaires japonais et pour ses recherches sur les dialectes japonais. Sa médaille du mérite est l'Ordre du Soleil Levant. Il est docteur en littérature de l'Université de Tokyo en 1962. Il reçoit un éloge officiel comme quelqu'un qui a rendu un service spécial dans le domaine de la culture, est citoyen d'honneur du district métropolitain de Tokyo etc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît le au domicile de sa mère à Morikawa-cho dans le quartier Hongō de Tokyo (à présent Hongo 6-chome, Bunkyō, district métropolitain de Tokyo), fils ainé de Shizue (née Hayashi) et Kyōsuke Kindaichi, linguiste réputé et expert de la langue aïnou. À sa naissance, son père perd son emploi de correcteur de l'encyclopédie Sanseido aussi sa famille est-elle dans une situation économique désastreuse. Son père retrouve finalement un emploi comme professeur à l'Université impériale de Tokyo.

Harukiho se marie et a deux fils : Masumi Kindaichi, universitaire spécialiste du russe et professeur à l'Université Keiō, et Hideho Kindaichi, linguiste et professeur à l'Université Kyōrin.

Haruhiko se fait connaître du grand public avec la publication de son ouvrage Nihongo (« La langue japonaise ») en 1957, qui devient un succès de librairie en raison de son approche anecdotique de la nature du langage. Il poursuit, en compagnie de Susumu Ōno et devient un intellectuel familier du grand public, toujours disponible pour intervenir dans de débats et discussions à la radio et à la télévision sur le thème du langage.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]