Hartelkering

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hartelkering
Image illustrative de l'article Hartelkering
Le Hartelkering
Géographie
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Coordonnées 51° 52′ 00″ nord, 4° 18′ 34″ est
Cours d'eau Canal Hartel
Objectifs et impacts
Vocation Digue mobile
Date de mise en service juin 1997
Barrage
Hauteur du barrage
(lit de rivière)
3 m
Longueur du barrage 98 m
Réservoir

Géolocalisation sur la carte : Hollande-Méridionale

(Voir situation sur carte : Hollande-Méridionale)
Hartelkering

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
Hartelkering

Le Hartelkering est une digue mobile installée sur le canal Hartel près de Spijkenisse dans la province néerlandaise de Hollande-Méridionale.

La construction de cette digue, comme celle de la Maeslantkering, installée sur la Nieuwe Waterweg, est effectuée dans le cadre de l'Europoortkering, visant à protéger la Hollande-Méridionale. Ce sont les ouvrages les plus récents du plan Delta, ils n'étaient pas prévus dans le plan initial, mais des études ont montré qu'ils étaient nécessaires[1].

La construction des deux digues mobiles s'effectue entre 1991 et 1997[2],[3].

Le Hartelkering consiste en deux structures mobiles, en forme d'ellipse, avec une longueur variable de 49,3 à 98 mètres, qui sont articulées sur des tores ovales et mobiles. Une fois fermée, la structure détermine une hauteur d'eau supérieure de 3 mètres au-dessus du niveau de la mer (NAP)[4],[5].

Lorsque les battants sont fermés, ils ondulent en fonction de la mer et de ses marées, ce qui a un effet non contrôlé sur la hauteur des battants. De par leur forme elliptique, ils peuvent cependant résister à ce mouvement[4].

Fermeture des portes[modifier | modifier le code]

Date Niveau (m altitud NAP) Remarque
2,84 m (1re situation de tempête) Fermeture simultanée du Maeslantkering, de l'Oosterscheldekering et de la Barrière de la Tamise.

Seule fermeture pour cause de tempête à ce jour

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Collectif 2013, p. 2.
  2. (nl) « Maeslantkering », sur le site du Rijkswaterstaat du Ministère de l'Infrastructure et de l'Environnement (consulté le 27 octobre 2017).
  3. (nl) Michel Hensen, « Hartelkering », sur le site Binnevaart in beeld (consulté le 27 octobre 2017).
  4. a et b Collectif 2013, p. 3.
  5. (nl) « Hartelkering », sur le site du Rijkswaterstaat du Ministère de l'Infrastructure et de l'Environnement (consulté le 27 octobre 2017).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]