Harry Potter : Coupe du monde de quidditch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Harry Potter
Coupe du monde de quidditch
Image illustrative de l'article Harry Potter : Coupe du monde de quidditch

Éditeur EA Games
Développeur EA Games
Magic Pockets (GBA)

Date de sortie PC :
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 28 octobre 2003
Icons-flag-fr.png 6 novembre 2003

GameCube, PS2, Xbox, GBA :
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 28 octobre 2003
Icons-flag-fr.png 30 octobre 2003
Genre Sport
Mode de jeu Solo
Plate-forme PC, GameCube, PlayStation 2, Xbox, Game Boy Advance
Langue Français

Évaluation PEGI : 7+

Harry Potter : Coupe du monde de quidditch est un jeu vidéo de sport simulant le quidditch, sport fictif présent dans les aventures de Harry Potter. Le jeu a été développé et édité par EA Games, et est sorti en France le 6 novembre 2003[1] sans pour autant coïncider avec la sortie d'un livre ni d'un film.

Le jeu sur Game Boy Advance, a été vendu à 800 000 exemplaires[réf. nécessaire]. La version Game Boy Advance a été développée par le studio français Magic Pockets. Le jeu est disponible sur différentes plateformes : PC, XBOX, PlayStation 2, Gamecube et GameBoy Advance.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Les règles du jeu sont fidèles à celles énoncées dans les romans de JK Rowling. Le joueur peut exercer toutes les positions : se passer le souafle et marquer des buts avec les poursuiveurs, envoyer des cognards sur les joueurs adverses avec les batteurs, arrêter le souafle avec le gardien et enfin se lancer à la poursuite du Vif d'or avec l'attrapeur. Le jeu débute à l'école Poudlard où le joueur doit gagner la coupe de l'école. Il doit choisir l'une des équipes des 4 maisons, Gryffondor, Serpentard, Serdaigle ou Poufsouffle. Les joueurs de cette équipes expliquent alors au joueur les bases du jeu à travers des mini-épreuves que le joueur doit réussir pour débloquer le reste du jeu. S'il remporte la coupe de quidditch de Poudlard, le joueur débloque la Coupe du monde de quidditch. Il peut alors choisir l'une des équipes internationales (l'Allemagne, l'Angleterre, l'Australie, l'Équipe du Nord, les États-Unis, l'Espagne, la France ou le Japon, l'équipe de Bulgarie pouvant être débloquée ensuite) pour partir à la conquête de la Coupe du Monde. Le joueur affronte les autres équipes internationales dans un championnat aller-retour, puis est classé en fonction des points qu'il a marqué pendant le match. L'équipe qui a le plus de points après 16 tours de match est championne du monde. Les objectifs secondaires consistent à gagner des cartes en réalisant des défis (marquer un certain nombre de points en un seul match, gagner avec une certaine différence de points, gagner en marquant tous les buts dans l'anneau droit, etc). Les niveaux de difficulté du jeu sont déterminés par les différents balais : le Comète 260, le Nimbus 2000, le Nimbus 2001 et l'Éclair de Feu, qui correspond au niveau le plus difficile.

Équipes de Poudlard[modifier | modifier le code]

Gryffondor

Serdaigle

  • Jeremy Stretton (poursuiveur)
  • Roger Davies (capitaine et poursuiveur)
  • Burrow Randolph (poursuiveur)
  • Duncan Inglebee (batteur)
  • Jason Samuels (batteur)
  • Grant Page (gardien)
  • Cho Chang (attrapeuse)

Poufsouffle

  • Malcolm Preece (poursuiveur)
  • Heidi MacAvoy (poursuiveuse)
  • Tamsin Applebee (poursuiveuse)
  • Maxine O'Flaherty (Batteuse)
  • Anthony Rickett (batteur)
  • Herbert Fleet (gardien)
  • Cedric Diggory (capitaine et attrapeur)

Serpentard

  • Marcus Flint (capitaine et poursuiveur)
  • Graham Montague (poursuiveur)
  • Adrian Pucey (poursuiveur)
  • Lucian Bole (batteur)
  • Peregrine Derrick (batteur)
  • Kevin Bletchley (nommé ainsi dans le jeu, mais peut-être destiné à être Miles Bletchley) (gardien)
  • Drago Malefoy (attrapeur)

Équipes de Coupe du monde[2][modifier | modifier le code]

Allemagne

  • Kurt Todt (poursuiveur)
  • Kursten Blijk (poursuiveuse)
  • Igar Brandt (poursuiveur)
  • Katrina von Glockenspieler (capitaine et batteuse)
  • Elena Eldricht (batteuse)
  • Hermann Wiel (gardien)
  • Konrad Weiss (attrapeur)

Angleterre

  • Edric Vosper (poursuiveur)
  • Avery Hawksworth (capitaine et poursuiveur)
  • Keaton Flitney (poursuiveur)
  • Dawn Whitey (batteuse)
  • Indira Choudry (batteuse)
  • Denison Frisby (gardien)
  • Blythe Parkin (attrapeuse)

Australie

  • Matthew Eshunga (poursuiveur)
  • Kenneth Hastings (poursuiveur)
  • Maria Monteith (poursuiveuse)
  • Kelly Whakkahaarangapwarau (batteuse)
  • Kylie Meadows (Batteuse)
  • Jonny Nuhaka (gardien)
  • Lucy Karoonda (capitaine et attrapeuse)

Bulgarie

  • Alexei Levski (poursuiveur)
  • Clara Ivanova (poursuiveuse)
  • Vasily Dimitrov (capitaine et poursuiveur)
  • Ivan Volkov (batteur)
  • Pyotr Vulchanov (batteur)
  • Lev Zograf (gardien)
  • Viktor Krum (attrapeur)

Équipe du Nord (Scandinavie)

  • Olaf Andersen (poursuiveur)
  • Lorre Gustafson (poursuiveuse)
  • Peter Hansen (poursuiveur)
  • Asgeir Knutsen (Batteuse)
  • Asgard Pettersson (batteur)
  • Martin Helstrom (gardien)
  • Tina Lundstrom (capitaine et attrapeuse)

Espagne

  • Carmen Garcia (poursuiveuse)
  • Ana de Lebron (poursuiveuse)
  • Chavelle Arbelo Cartaya (poursuiveuse)
  • Vasco Santini (batteur)
  • Tiago Montoya (batteur)
  • Sendelina de la Felino (gardienne)
  • Inigo Fuente Marrero (attrapeur)

France

  • Mathilde Mallard (poursuiveuse)
  • Josephine Marat (capitaine et Poursuiveuse)
  • Hildegarde Lafarge (poursuiveuse)
  • Alain Lacroix (batteur)
  • Ninon Saucet (Batteuse)
  • Bastien Janvier (gardien)
  • Cybèle Pelletier (attrapeuse)

Japon

  • Noriyuki Sato (poursuiveur)
  • Yoshihiro Suzuki (poursuiveur)
  • Ryotaro Tanaka (capitaine et poursuiveur)
  • Minaka Takahachi (Batteuse)
  • Keiko Takahachi (batteuse)
  • Tawotsu Iwamoto (gardien)
  • Shizuka Watanabe (attrapeuse)

États-Unis

  • Gianni Fedele (capitaine et poursuiveur)
  • Debbie Muntz (poursuiveuse)
  • Robert Green (poursuiveur)
  • Greg Ruczinski (batteur)
  • Troy Duvall (Brown dans la version anglaise) (batteur)
  • Ralph Heideleberger (gardien)
  • Ariel Singleton (attrapeuse)

Bande son[modifier | modifier le code]

La musique du jeu, que l'on entend uniquement dans le menu, est le Dies Irae du Requiem de Giuseppe Verdi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Harry Potter : Coupe du monde de quidditch, JeuxVideo.fr
  2. Les noms des joueurs sont dits par les commentateurs aux cours des matchs, et ils apparaissent dans les cartes Chocogrenouille du jeu vidéo Harry Potter et le prince de de Sang-Mêlé