Harry Huskey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Harry Douglas Huskey, né le dans le Parc national des Great Smoky Mountains en Caroline du Nord et mort le [1] à Santa Cruz en Californie, est un mathématicien et ingénieur informaticien américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Huskey grandit dans l'Idaho et étudie les mathématiques à l’Université d'Idaho jusqu’au B. Sc., puis à l'Université d'État de l'Ohio, où il obtient un Ph. D. en 1943 sous la direction de Tibor Radó[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il enseigne les mathématiques à l'Université de Pennsylvanie, et travaille en 1945 sur l'ordinateur ENIAC et sur EDVAC et, lors d'une visite en Angleterre, sur le Pilot ACE d'Alan Turing.

Ayant acquis ces expériences, Huskey développe, de 1949 à 1953 au National Institute of Standards and Technology de Los Angeles l'ordinateur SWAC (en) (en anglais : Standards Western Automatic Computer), un ordinateur à tubes électroniques (de). À son achèvement en 1950, le SWAC a été durant une année l'ordinateur le plus rapide au monde ; il était en service, avec diverses modifications, jusqu'en 1967 à Université de Californie à Los Angeles (UCLA).

En 1954, Huskey devient professeur à l'Université de Californie à Berkeley. Il y développe l’ordinateur G15, produit et distribué par la Bendix Aviation Corporation et qui peut être considéré comme le premier ordinateur personnel[3] – d'ailleurs Huskey avait un exemplaire à son domicile, qui sera par la suite conservé à la Smithsonian Institution. En 1966, il passe à l’Université de Californie à Santa Cruz. Il obtient l’éméritat en 1986.

Huskey en 1964 en Inde.

En 1963-1964, Huskey contribue à la création du département d'informatique à l'Institut indien de technologie à Kanpur et il enseigne à New Delhi. Parmi ses étudiants à Berkeley, se trouvent Butler Lampson et Niklaus Wirth.

En 1982, Huskey reçoit le Computer Pioneer Award. Il est nommé Fellow de l'Association for Computing Machinery en 1994, et en 2013, il est intronisé Fellow du Musée de l'histoire de l'ordinateur.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En premières noces, Huskey est marié avec Velma Roeth (morte en 1991) dont il a quatre enfants. Avec elle, Huskey écrit des articles sur l'histoire des ordinateurs. En 1994, il épouse Nancy Grindstaff, morte en 2016. Lui-même vivait à la toute fin à Santa Cruz, en Californie.

Publications (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Harry D. Huskey, Harry D. Huskey : His Story, BookSurge Publishing, , 149 p. (ISBN 1-59457-680-7).
  • Harry D. Huskey, chap. 13 « The ACE Test Assembly, the Pilot ACE, the Big ACE, and the Bendix G15 », dans Jack Copeland, Alan Turing's Automatic Computing Engine, Oxford University Press, (ISBN 0-19-856593-3), p. 281–295
  • Harry D. Huskey, chap. 23 « The state of the art in electronic digital computing in Britain and the United States (1947) », dans Jack Copeland, Alan Turing's Automatic Computing Engine, Oxford University Press, (ISBN 0-19-856593-3), p. 529–540.
  • Harry D. Huskey et Velma R. Huskey, « Lady Lovelace and Charles Babbage », Annals of the History of Computing, vol. 2, no 4,‎ (DOI 10.1109/MAHC.1980.10042, présentation en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sam Roberts, « Harry Huskey, Pioneering Computer Scientist, Is Dead at 101 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 15 mai 2017)
  2. (en) « Harry Douglas Huskey », sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  3. (en) « G-15 », sur www.computerhistory.org (consulté le 15 mai 2017)
(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Harry Huskey » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]