Harold Murray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Harold Murray
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Fratrie
Hilda Murray (d)
Oswyn Murray (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Sport

Harold James Ruthven (H. J. R.) Murray est un joueur d'échecs, un historien et un dirigeant des écoles britannique né le à Camberwell et mort le à Londres, qui publia en 1913 A History of Chess. Cet ouvrage monumental (900 pages) est une référence sur l'histoire des échecs (et ses différentes variantes locales) en Asie et en Europe depuis les origines jusqu'au début du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Harold Murray est le fils aîné de James Murray, le premier éditeur de l'Oxford English Dictionary. Après des études de mathématiques à Oxford, Harold Murray devint professeur au Queen's College de Taunton où il apprit à jouer aux échecs[1].

En 1896, il fut nommé directeur de la Grammar School de Ormskirk. De 1901 à 1928, il fut inspecteur des écoles avant de devenir membre du Board of Education (l'ancêtre du ministère de l'éducation britannique) en 1928[2].

À partir de 1931, Murray servit dans diverses administrations locales.

Publications[modifier | modifier le code]

Dans les années 1890, Murray commença à s'intéresser à l'histoire des échecs et reçut le soutien des historiens allemand Tassilo von der Lasa et néerlandais :nl:Antonius van der Linde Il apprit l'arabe et mit treize années (de 1900 à 1913) pour écrire son Histoire des échecs[3].

  • (en) H. J. R. Murray, A History of Chess, Oxford University Press,
  • (en) H. J. R. Murray, A History of Board Games other than Chess, Oxford University Press,

Son dernier livre posthume, écrit en 1917 et trouvé après sa mort, fut complété pour la période après 1865, par Harry Golombek et B. Goulding Brown et publié en 1963 :

  • (en) H. J. R. Murray, A Short History of Chess, Oxford University Press,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Anne Sunnucks, The Encyclopedia of Chess, Londres, Hale, , 2e éd. (ISBN 9780709110309), p. 321-322
  2. Edward Brace, An illustrated dictionnary of chess, Hamlyn, 1977, p. 194.
  3. (en) Harry Golombek, The Penguin Encyclopedia of Chess, Penguin Books, coll. « Penguin Handbooks », , 582 p. (ISBN 0-14-946462-2), p. 299

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • François Le Lionnais et Ernst Maget, Dictionnaire des échecs, Paris, Presses universitaires de France, , 432 p., p. 266Document utilisé pour la rédaction de l’article