Harmonie-fanfare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fanfare de cavalerie de la Garde Républicaine. Au 1er plan, un hélicon.

Une harmonie-fanfare, appelée par simplification fanfare, est un groupe de musiciens, souvent déambulatoire et un peu hétéroclite, formé principalement de cuivres mais aussi de quelques bois, notamment des saxophones ; ces formations sont intermédiaires entre l'orchestre d'harmonie et l'orchestre de fanfare. Leur diversité instrumentale est souvent due à la difficulté, dans un secteur donné, de trouver l'ensemble des musiciens nécessaires à la réalisation d'un orchestre plus structuré. Il s'y ajoute parfois des instruments d'ordonnance, (clairons, trompes, tambours…), comme dans la batterie-fanfare ou le marching band.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIXe et XXe siècle, l'origine de la multiplicité des harmonies-fanfares en France vient bien sûr des orchestres de musique militaire : les conscrits, déjà formés dans des ensembles locaux, pratiquaient la musique quotidiennement d'abord pendant 5 ans, 3 ans à partir de 1905, puis 1 an ; de retour dans leurs villages, ils retrouvaient leurs places et souvent initiaient les plus jeunes. Jusqu'en 1911, l'armée française a multiplié les orchestres à vent et dénombrait 177 corps de musique militaire (soit autour de 15 000 hommes). En 1921, les effectifs sont limités à 57 musiciens par bataillon (ils dépassaient souvent la centaine) ; en 1986 il restait encore 74 formations. La professionnalisation des armées de 1996 ne laissera qu'une douzaine d'orchestres avec des instrumentistes permanents. Le service national n'alimente plus les harmonies-fanfares civiles qui disparaissent inéluctablement.

Répertoire[modifier | modifier le code]

De nos jours le répertoire des harmonies-fanfares est encore composé en grande partie de musique militaire (sonneries, marches, hymnes nationaux…), mais il comporte aussi des airs populaires, adaptations d'œuvres dans tous les styles (rock, tango, valse, chansons…), et également d'œuvres spécialement créées pour ce type de formation. Elles participent aux manifestations locales : fêtes, bals, feux d'artifice, concerts et manifestations sportives. Ce type d'ensemble instrumental se spécialise fréquemment dans les manifestations de plein air. L'une des harmonies-fanfares les plus célèbres, composée d'une centaine d'exécutant, fut celle que dirigeait l'américain John Philip Sousa au début du XXe siècle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]