Harmen Steenwijck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Steenwijck.
image illustrant un peintre image illustrant néerlandais
Cet article est une ébauche concernant un peintre néerlandais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Harmen Steenwijck
Naissance
Vers 1612
DelftVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Après 1656
LeydeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Frère
Vanitas, Harmen Steenwijck, 1640.

Harmen Steenwijck ou Harmen (van) Steenwyck, (vers 1612, Delft - après 1656, Leyde)[1] est un peintre néerlandais du siècle d'or. Il est connu pour ses peintures de natures mortes et de vanités.

Biographie[modifier | modifier le code]

Harmen Steenwijck est né vers 1612 à Delft aux Pays-Bas. Son père Evert Steenwijck l'envoie étudier la peinture chez son oncle David Bailly à Leyde. Il est le frère de Pieter Steenwijck, qui est également peintre de natures mortes. Il demeure peintre actif à Leyde de 1628 à 1633. Il retourne dans sa ville natale de 1633 à 1656. En 1654-1655, il entreprend un voyage vers les Indes orientales néerlandaises. Il est connu pour son œuvre Une allégorie des vanités de la vie humaine visible au musée National Gallery à Londres.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Une allégorie des vanités de la vie humaine[2], National Gallery, Londres

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]