Harish

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Harish (hébreu: חָרִישׁ, ‘ha-rich) est une ville nouvelle d’Israël de 7 569 habitants (2018) [1] prévue pour 100 000 habitants selon des projets d’extension en cours [2].  


Histoire[modifier | modifier le code]

Harish a été fondée comme une localité de type Nahal en 1982 et transformée trois ans plus tard en kibboutzqui fut démantelé en 1993. Une décision du gouvernement a permis la construction d’un nouveau quartier de 300 logements sur le site[3]. Harish a fusionné avec la localité voisine de Katzir (sous le nom de Katzir-Harish) [4] mais en 2012, cette fusion a pris fin, Katzir retournant au Conseil régional de Menashe.

Dans les années 1990, la ville a attiré des jeunes couples, pour la plupart laïcs, mais depuis 2003 des familles religieuses se sont installées dans la ville. Le faible coût de l’immobilier (tant à l’achat qu’à la location), la qualité de l’environnement (forêts) et la relative proximité des centres d’activités du pays <ref> Nord de [[Tel Aviv]] (50 km environ), littoral (Hadéra, 10 km environ ; Netanya et Haïfa 40 km environ) jouent un rôle clé dans la décision de localisation à Harish.


Développement urbain[modifier | modifier le code]

En 2007, le ministère israélien du Logement a proposé un plan pour faire de Harish une ville de 100 000 habitants. Un plan directeur a été conçu qui prévoit l'extension de Harish au sud jusqu’à la localité de Baqa al-Gharbiyye et au nord jusqu’à l'autoroute 65 [5]. En janvier 2016, le gouvernement israélien a approuvé un plan d'un milliard de shekels pour transformer Harish en une ville de 50 000 habitants en quelques années, avec l'objectif d’atteindre à terme les 100 000 habitants.  

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Israel Central Bureau of Statistics (2019). "Population in the Localities 2018" (XLS). 25 August 2019.
  • (heb) Israel Central Bureau of Statistics (2005), "Local Authorities in Israel 2005, Publication #1295 - Municipality Profiles - Katzir-Harish" (PDF)
  • (en) HaReuveni, Immanuel (1999). ‘’Lexicon of the Land of Israel’’(hébreu). Miskal – ‘’Yedioth Ahronoth’’ Books and Chemed Books. p. 840. (ISBN 965-448-413-7).
  • (en) Jpupdates (2015), « Israels cabinet approves one billion shekalim for new city of Harish »,  http://jpupdates.com/2015/12/20/israels-cabinet-approves-one-billion-shekalim-for-new-city-of-harish/
  • (en) Mansfer-Kehat Architects (2007),  "Harish Master Plan, 2007".
  • (en) Paz-Frankel, Einat (2012). "Secular Israelis make move on new city Harish". ‘’Globes’’, September 10.
  • (en) Simon, Daniel Ben (2013). "Israeli Settlement Harish a Dismal Failure". ‘’Al-Monitor’’, July 12.
  • (fr) Weinglass, Simona (2015). "Harish, la nouvelle ville qui veut representer l'espoir", The Times of Israel (édition française)’’, 29 août.
  • (en) Zafrir, Rinat (2011), "A Haredi City on the Horizon". ‘’Haaretz’’, July 18.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Médias référencés à ‘’Wikimedia Commons’’

Références[modifier | modifier le code]

  1. Israel Central Bureau of Statistics (2019)
  2. . Le conseil régional du même nom fait partie du District de Haïfa
  3. Weinglass (2015).
  4. HaReuveni (1999).
  5. avec des zones résidentielles, une zone commerciale, un hôtel, des parcs et jardins publics ainsi qu’un regroupement dans un même espace des services d'urgence (Mansfeld-Kehat Architects, 2007)