Harbil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Harbil
Noms
Nom arabe حربيل
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Kabylie
Wilaya Sétif
Daïra Guenzet
Code ONS 1936
Démographie
Population 3 675 hab. (2008[1])
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 19′ 30″ nord, 4° 55′ 35″ est
Superficie 85,7 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Sétif.
Localisation de la commune dans la wilaya de Sétif.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Harbil

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Harbil

La commune de Harbil appartient à la wilaya de Sétif.

Géographie[modifier | modifier le code]

Harbil appartient à la zone montagneuse Nord de la wilaya.

La commune de Harbil s'étend sur une superficie de 85.7 km2. D’une manière générale, la commune se caractérise par un relief marqué par des pentes très fortes et des altitudes très élevées dans sa moitié sud.

Elle se caractérise par des altitudes très élevées principalement dans sa moitié nord. En effet l’altitude oscille entre 1115 et 1503 mètres, le point le plus bas étant situé au nord-est, alors que le point culminant est situé au sud-ouest de la commune.

Communes limitrophes de Harbil
Beni Ourtilane Ain legradj Draa Kebila
Guenzet Harbil Hammam Guergour
Bordj Zemoura (BBA) KhelilChefaa (BBA) Ras el Ain (BBA)

Histoire[modifier | modifier le code]

Harbil est une nouvelle commune issue du dernier découpage administratif et qui faisait partie auparavant de la commune de Guenzet. C'est une commune de piémonts et de montagne regroupant des villages de la région Nord-Ouest de la chaîne des Babors de la wilaya de Sétif. Avec Guenzet, elle forme le pays des "Béni Yala";tribu berbère venue de M'Sila fuyant les Hillaliens. L'ex douar "Harbil" (Ḥarbil en kabyle) est un ancien douar qui a été rattaché dès 1890 à la commune mixte de Hammam Guergour.

Démographies[modifier | modifier le code]

Au recensement général de la population et de l’habitat de 2008, la population totale de la commune atteint 3675 habitants[1]. Un peu plus de la moitié de cette population habite le chef lieu de commune (Tittest) d'où est originaire le grand colonel Si Mhamed Bouguerra chef de la wilaya 4 historique qui regroupait tout le centre du pays ; la commune compte trois agglomérations secondaires (Dar El Hadj, Kordjana et Laazib) qui abritent quelque 1618 habitants.

La population qui réside le chef-lieu de commune s’élève 1 590 habitants ; le taux d’agglomération est de l’ordre de 87 %.

Au plan de l’évolution démographique, au recensement de 1987, la population totale de la commune était estimée à 8148 habitants. Elle passe à 3 650 habitants en 1998 pour atteindre 3 686 habitants au recensement de 2008, à cause la migration de sa population vers les grandes villes ou vers l’étranger, d’une part puis également, à cause de l’exode rural presque massif, à la suite des événements douloureux qu’a connus toute la région.

Économie[modifier | modifier le code]

La commune de Harbil est une région montagneuse : elle se caractérise par ses produits agricoles de montagnes tel que des produits de haute qualité d’huile d’olive issue de différentes variétés d’olives, ainsi qu’accessoirement des figues, des grenades, du miel de montagne.

La commune de Harbil est connue aussi par sa richesse en source hydrique tel que « thala » Dar el Hadj, Bouzoula et cherchour de Tidjet.

Notes et références[modifier | modifier le code]