Haras national d'Oujda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Haras national d'Oujda
Présentation
Destination initiale
Propriétaire
Localisation
Commune

Le haras national d'Oujda est un haras national marocain, situé à Oujda, spécialisé dans l'élevage et la préservation des races Barbe et Arabe-barbe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les bâtiments d'origine sont créés en 1913[1], dans l'objectif d'approvisionner les troupes militaires en chevaux, ce qui fait du haras national d'Oujda le second plus ancien du Maroc[2]. Le site passe sous tutelle du ministère de l'agriculture marocain en 1947, puis l'ensemble des activités est transféré à la Société royale d'encouragement du cheval (SOREC) en 2011[1].

Les travaux de modernisation et de reconstruction sont terminés à la fin de l'année 2012, dans l'objectif de rendre ce haras conforme aux normes techniques en vigueur à l'international[1],[2]. La tendance des éleveurs locaux s'oriente vers l'élevage du Pur-sang arabe[2].

Description[modifier | modifier le code]

Le site compte environ 10 hectares, au Nord d'Oujda[2]. Le haras national d'Oujda gère par ailleurs 12 stations de monte publiques, qui lui sont directement rattachées, notamment dans les provinces de Taza, BoulemaneJerada et Guercif[1]. Ce haras approuve chaque année environ 140 étalons appartenant aux propriétaires privés des alentours, et organise 4 concours régionaux dédiés à la race Arabe-barbe au mois de juin[2]. Il soutient l'utilisation des harnachements marocains traditionnels pour chevaux, et organise une activité d'équithérapie pour les enfants trisomiques[2].

Il propose des formations aux soins du cheval, organisées dans le cadre d'un partenariat avec l'ancienne région française de Champagne-Ardennes[2].

Il organise régulièrement des journées portes ouvertes[3].

Chevaux stationnés[modifier | modifier le code]

Tbourida à Oujda.

Le haras national d'Oujda s'est spécialisé dans les races Barbe et Arabe-barbe[1]. Il détient environ 53 étalons[1] (2017), propriétés de la SOREC[2]. Il propose des services de monte public, les éleveurs des alentours pouvant y amener leurs juments pour les faire saillir[1]. Les capacités sont d'environ 1 000 à 1 100 naissances de poulains par saison[2]. Ce haras a acquis à partir de la saison de reproduction de 2019 l'étalon de course Metran, des écuries Al Shaqab[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g « Les Haras nationaux », sur http://sorec.ma/ (consulté le 1er mai 2019).
  2. a b c d e f g h et i Jérôme Lamy, « Au Haras d’Oujda, les défis ne manquent pas », sur www.chevaldumaroc.com, (consulté le 1er mai 2019)
  3. « Tenue à Oujda de la 4e étape des JPO des Haras nationaux », sur MAP Express (consulté le 1er mai 2019)
  4. « Focus : Le clin d’oeil de Ebraz au nouvel étalon des haras nationaux Metrag », sur Derby.ma Maroc, (consulté le 1er mai 2019).