Hans von Tschammer und Osten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hans von Tschammer und Osten
Hans von Tschammer und Osten.jpg
Fonctions
Député au Reichstag sous la République de Weimar
Député au Reichstag (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Activité
Autres informations
Parti politique
Membre de
Conflit

Hans von Tschammer und Osten, né le à Dresde, alors dans le royaume de Saxe, et mort le à Berlin, est un officier des SA et un membre du Reichstag.

Hans von Tschammer und Osten dirigea le Deutscher Reichsausschuss für Leibesübungen (DRA) (en français : « commission du Reich pour l'Éducation physique ») après l'arrivée au pouvoir du Parti nazi en 1933, qui devint alors la Deutscher Reichsbund für Leibesübungen - DRL.

En , von Tschammer devint Reichssportführer ("Ministre des Sports du IIIe Reich). En raison de l'État totalitaire qui s'installa en Allemagne, tous les clubs et toutes les associations sportives proches des milieux sociaux-démocrates, communistes, socialistes et même religieux se virent priées de se dissoudre. En quelques mois, toute la sphère sportive allemande fut donc placée sous sa direction de von Tschammer et de son « ministère ». En 1938, la DRL devint la Nationalsozialistischer Reichsbund für Leibesübungen (NSRL).

En 1935, Tschammer instaura une épreuve de football qui porta son nom la Tschammer Pokal. Elle fut donc l'ancêtre de l'actuelle DFB Pokal.

Hans von Tschammer und Oste resta en fonctions de Reichssportführer jusqu'à sa mort d'une pneumonie en 1943. Il ne vit donc pas l'écroulement et la défaite de l'Allemagne nazie et ne dut pas répondre de son importante implication dans la terrible machine dictatoriale que fut le régime hitlérien. Son successeur à la tête du NSRL fut un de ses anciens compagnons des SA, Arno Breitmeyer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étendard d’un Gau de la NSRL, ici celui de la Bavière.

Hans von Tschammer und Osten naquit dans une famille noble. Après avoir reçu l'éducation traditionnelle de la haute société allemande, il combattit durant la Première Guerre mondiale. Sous la République de Weimar, il s'engagea dans les Sturmabteilung. Il devint Gruppenführer dans ce groupe paramilitaire. Plus tard, il entra au Reichstag[1].

Alors qu'il était pratiquement inconnu des milieux du sport, Tschammer fut nommé Reichskommissar für Turnen und Sport (en français : « commissaire du Reich pour la Gymnastique et le Sport ») au sein du Deutscher Reichsausschuss für Leibesübungen (DRA). Le (officiellement, le ), il démantela l'ancienne DRA, considérée comme une entité bourgeoise et établit une organisation purement nazie, la Deutscher Reichsbund für Leibesübungen (DRL), en . Dans son importante fonction, Tschammer se fit un devoir de transformer le sport allemand. Sous prétexte « d'améliorer le moral et la productivité des travailleurs allemands », il utilisa la notion de sport comme un gigantesque outil de propagande au service de l'idéologie nazie. Il instaura la discrimination raciale dans les associations sportives. Pratiquer un sport devint un critère obligatoire pour décrocher un travail ou être admis dans une université[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Tschammer a été marié à Sophie Margarethe von Carlowitz.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biography
  2. Bruce Campbell, The SA Generals and the Rise of Nazism

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]