Hans Makart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre
Cet article est une ébauche concernant un peintre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hans Makart, né à Salzbourg le et mort à Vienne , est un peintre et décorateur autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

À partir de 1850, il reçoit une formation à l'Académie des beaux-arts de Vienne auprès de Johann Fischbach. Il vit pendant deux ans à Munich, où il attire l'attention de Karl von Piloty, qui devient son mentor pendant la première moitié des années 1860. Il voyage ensuite en Europe, et séjourne successivement à Londres, Paris et Rome, afin de parachever ses études.

Il est connu pour son influence sur Gustav Klimt et d'autres artistes autrichiens, mais en son temps, il était lui-même considéré comme un artiste important et une figure célèbre de la culture viennoise.

Hans Makart a exercé une influence unique sur la peinture, la mode, le style et la décoration théâtrale à l'époque de la Ringstrass.

Autoportrait face au chevalet (avant 1869), Vienna Museum, Vienne

On connaît quatre autoportraits de l'artiste, dont l'Autoportrait face au chevalet probablement réalisé pendant son séjour à Munich. Ce dernier est empreint du mythe de la bohème et a été sans doute influencé par son séjour à Paris[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • 1873 - 1874 : Bacchus et Ariane, au palais du Belvédère, à Vienne.
  • 1874-1875 :
  • 1875 :
    • La Mort de Cléopâtre, Museumslandschaft Hessen Kassel, Neue Galerie, Cassel.
    • La Lettre d'amour, collection privée.
  • vers 1878 : Portrait de Clothilde Beer, huile sur toile, au musée de Salzbourg.
  • vers 1880 : La Fauconnière, huile sur toile, 106,3 × 79,8 cm, à la Neue Pinakothek de Munich.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Le Rider : L'Époque de Hans Makart et Adolf Wildbrandt, in Freud, de l'Acropole au Sinaï : Le retour à l'Antique des Modernes viennois, éditeur : PUF, collection Perspectives germaniques, 2002, ISBN 213051958X

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : étiquette de description de l'Autoportrait face au chevalet, Wien Museum Karplatz
Charlotte Wolter en Messaline (vers 1875), Vienna Museum, Vienne

Sur les autres projets Wikimedia :