Hans Münch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Münch.

Hans Münch, né à Mulhouse le et mort à Bâle, le , est un chef d'orchestre, compositeur, violoncelliste, pianiste, organiste, et professeur de musique suisse d'origine alsacienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille de musiciens à Mulhouse, Münch était le fils de l'organiste Eugène Münch (1857-1898) et le neveu de l'organiste et chef de chœur Ernest Münch (1859-1928). Le chef d'orchestre Charles Munch était son cousin. Hans Münch a commencé sa formation musicale avec son père avant de poursuivre des études d'orgue et de théorie de la musique avec Albert Schweitzer. En 1912, il s'est installé à Bâle, où il a été naturalisé suisse. Il a étudié au Conservatoire de Bâle avec Emil Braun (violoncelle), Adolf Hamm (orgue), et Hans Huber (composition).

De 1914 à 1916, Münch était violoncelliste dans l'Orchestre symphonique de Bâle. En 1918, il rejoint le Conservatoire de Bâle où il a enseigné le piano jusqu'en 1932. Il est devenu directeur du Conservatoire de 1935 à 1947. Un de ses élèves notables a été Armando Santiago (en).

De 1921 à 1926 Münch a dirigé le Basler Gesangverein à Bâle, après quoi il a dirigé diverses chorales de la ville comme le Basler Liedertafel. De 1935 à 1966, il a dirigé l'Allgemeine Musikgesellschaft à Bâle.

En 1939, il a été fait docteur honoris causa de l'université de Bâle.

Il est mort à Bâle à l'âge de 90 ans.

Compositions[modifier | modifier le code]

Sa production comprend une symphonie (créée en 1951), une Improvisation Symphonique (1971), et un certain nombre de cantates.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]