Hans Lothar von Schweinitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hans Lothar von Schweinitz
Швейниц, Ганс Лотар.jpg
Fonction
Ambassadeur d'Allemagne en Autriche (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
CasselVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Grade militaire
Conflit
Distinctions

Hans Lothar von Schweinitz (né le à Klein Krichen près de Lubin - mort le à Kassel) est un militaire et un diplomate allemand.

Famille[modifier | modifier le code]

Von Schweinitz est le fils du propriétaire Heinrich von Schweinitz (1796–1872). Élevé au château paternel par un précepteur, von Schweinitz part faire ses études à Breslau à l'âge de quatorze ans où il obtient le baccalauréat au Maria-Magdalenen-Gymnasium. Le 18 octobre 1872, il épouse Anna Jay à Londres. Elle est la fille de John Jay II, l'ambassadeur des États-Unis à Vienne, et petite-fille du père fondateur John Jay. Le couple a six fils et deux filles.

Sa fille Eleonore von Schweinitz (1875–1948) épouse le ministre August von Trott zu Solz (1855–1938) en 1901. Son plus vieux fils Wilhelm von Schweinitz (1873–1932), soldat jusqu'en 1918 et attaché militaire à Rome et à La Haye, est marié à Victoria, la fille du ministre prussien August zu Eulenburg[1].

Carrière militaire et diplomatique[modifier | modifier le code]

En 1840, Schweinitz entre au premier régiment de garde à pied à Potsdam. Après la publication de ses écrits Die Armeen des westlichen Europa et Die Geschichte des Ordens vom Goldenen Vließ, il est nommé en tant qu'adjudant au commandement supérieur des troupes fédérales allemandes à Francfort-sur-le-Main. En 1857, Schweinitz est adjudant auprès du Kronprinz Frédéric puis est nommé major au sein de l'état-major en 1861 avant d'être envoyé comme attaché militaire à Vienne. En 1863, il revient à la cour et prend part à la Guerre des Duchés.

En 1865, Schweinitz est nommé aide de camp du roi et agent militaire à Saint-Pétersbourg. Quatre ans plus tard, il est envoyé de la Confédération d'Allemagne du Nord à Vienne et promu général de division. C'est là qu'on lui confie la mission en 1870 d'empêcher tout rapprochement de l'Autriche avec la France pendant la Guerre franco-allemande. En 1869, il est nommé ambassadeur à Vienne et dans le même temps lieutenant-général. En 1876, il est nommé avec les mêmes prérogatives à Saint-Pétersbourg. Promu général d'infanterie en 1884, il prend sa retraite en 1892.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de)Johanna Seligmann, Hans Lothar von Schweinitz : Die Bedeutung seiner politischen Tätigkeit, Bern 1936.
  • (de)Otto Weber-Krohse, Hans Lothar von Schweinitz, der Botschafter Wilhelms des Ersten als Charakter und Staatsmann, Königsberg 1937.
  • (de)Jörg Kastl, Am straffen Zügel. Bismarcks Botschafter in Rußland, 1871-1892, München 1994.
  • (de)Hans Lothar von Schweinitz, Denkwürdigkeiten des Botschafters General v. Schweinitz. Herausgegeben von seinem Sohn Wilhelm v. Schweinitz. 2 Bände. Berlin 1927.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Ekkehard Klausa, Ein altpreussischer Konservativer als Comic-Autor, vol. 20, coll. « Forschungen zur brandenburgischen und preußischen Geschichte », , p. 93–121