Hans Henning Atrott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hans Henning Atrott
Hans Atrott .jpg

Hans Henning Atrott en 2011 à Los Gigantes (Espagne)

Biographie
Naissance
Nationalité

Hans Henning Atrott aussi connue comme: Hans Atrott né le à Klaipeda (Lituanie)[1] est un philosophe, politologue et écrivain allemand-lituanien. Il était un militant pour l'euthanasie volontaire et est un critique du christianisme. Au début, il a atteint une renommée internationale pour son activité dans la mort avec dignité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie[modifier | modifier le code]

Origine, enfance, déportation en Allemagne

La ville de Klaipeda a été annexée à partir de 1938 à octobre 1944 par l'Allemagne. Son père Wilhelm A. originaire de Lituanie[2],[3] était un pasteur protestant dans la ville[4] ; sa mère, née Edith Klingbeil, était une avocate de Lyck (Prusse-Orientale)[5]. Ses deux parents n’ont pas survécu à la fin de la Seconde Guerre mondiale[6]. Au cours de la défaite prévisible, les autorités allemandes en octobre 1944 ont ordonné l'évacuation de la ville. Ainsi, il a d'abord vécu en Allemagne de l'Est[7] et à partir de 1956 jusqu'en 1995 en Allemagne de l'Ouest.

L'éducation et de l'activité en tant qu'étudiant[modifier | modifier le code]

Hans Henning Atrott a étudié la philosophie, la science politique et la sociologie à l'université de Munich et à l'École de science politique à Munich. Ici, il semble devenir promu par le professeur juif pour la philosophie Helmut Kuhn (1899-1991)[8], qui a quitté l'Allemagne pendant la période nazie et est revenu après la Seconde Guerre mondiale[9]. De 1969 à 1971, Hans Henning Atrott était le président national de l'Association des étudiants de Prusse-Orientale en Allemagne ("Studentenbund Ostpreußen")[10],.

Engagement à l'euthanasie volontaire[modifier | modifier le code]

En 1980, il a fondé la Société allemande pour mourir dans la dignité (Deutsche Gesellschaft fuer Humanes Sterben, DGHS) domiciliée à Augsbourg en Bavière et a servi comme le président national jusqu'en 1994. À partir de 1982 à 1984, il était directeur exécutif de la Fédération mondiale des Sociétés pour mourir dans la dignité (World Federation of Right to die Societies). Il a innové les testaments biologiques en Allemagne et inventé le terme allemand pour cette matière : "Patientenverfuegung".

Atrott et la France[modifier | modifier le code]

En 1995, il a immigré avec sa famille en France, à Kesseldorf (Alsace / France), où il a vécu jusqu'en 1999. Originalement, le nom Atrott est français. M. Atrott est un descendant de Huguenots français qui ont émigré en Allemagne au 17ème siècle. Le nom Atrott est mentionné dans la liste des émigrants français en Allgemagne par la "Deutsche Hugenotten-Gesellschaft" (Société Huguenot Allemande)[11].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Après son engagement pour l'euthanasie volontaire, il a repris ses travaux démystifiant le christianisme, ce qu'il avait déjà fait auparavant. En 2009, il a publié son livre Jesus’ Bluff  - The Universal Scandal of the World (Le Bluff de Jésus - Le Scandale universel du monde) aux États-Unis[12] et en 2015 Cross and Crime - Jesus Came to Crucify the World [The Gospel of Philip], (Croix et Crime - Jésus est venu pour crucifier le monde [l'Évangile de Philippe])[13]. Ce livre a déjà été traduit en français[14].

Divers[modifier | modifier le code]

Son mariage avec Mme Anita Atrott a commencé en 1978[15]. Aujourd'hui, à l'exception de l'Allemagne, par la plupart des encyclopédies dans le monde entier en ligne pertinentes qui traitent avec des célébrités, Hans Henning Atrott est classé parmi les grands philosophes de l'histoire humaine[16],[17],[18]. Il est père et grand-père et partage son temps entre Klaipéda (Lituanie), Los Gigantes (Espagne) et la Suisse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hans Henning Atrott - Philosophe », sur http://memel.klavb.lt, 31. octobre 2016
  2. (de) « "Die Geschichte der evangelischen Kirchengemeinde Wieszen", Gazette: Memeler Dampfboot », sur http://memel.klavb.lt, 20. février 1985, p.23 (consulté le 1er novembre 2016)
  3. (de) « Die Geschichte der evangelischen Kirchengemeinde Wieszen, Memeler Dampfboot, N ° 2, Février 1985, p. 22 », sur memel.klavb.lt, février 1985, (consulté le 5 novembre 2016)
  4. (de) « Kleine Heimratrundschau - Neue Suchdiensterfolge durch das MD - Memeler Dampfboot, N ° 15, du 20 août 1954, p 2 », sur memel.klavb.lt, (consulté le 5 novembre 2016)
  5. (de) « Parentés et filiations locales Memelland Rapport de famille », sur http://www.ortsfamilienbuecher.de, (consulté le 1er novembre 2016)
  6. (de) « Memeler Dampfboot - Kleine Heimatrundschau, page 2 », sur http://memel.klavb.lt, 20. août 1954 (consulté en 31. octobre 2016)
  7. (de) « Kleine Heimatrundschau - Neue Suchdiensterfolge durch das Memeler Dampfboot, N ° 15, 20 août 1954, p2 », sur memel.klavb.lt, (consulté le 5 novembre 2016)
  8. Diskussion:Helmut Kuhn (Philosoph)
  9. Helmut Kuhn (Philosoph)
  10. (de) « Journal "Das Ostpreussenblatt" (Journal de la Prusse Orientale) - Führungsgremien verjuengen (principaux organismes plus jeunes), Das Ostpreußenblatt, Jahrgang (année 20), Folge (episode) 17, du 26. April 1969, p 4, », sur archiv.preussische-allgemeine.de, (consulté le 6 novembre 2016)
  11. (de) « Deutsche Hugenotten-Gesellschaft Arbeitskreis für Genealogie, Liste der in der hugenottischen Datenbank in Bad Karlshafen vorkommenden Nachnamen, page 9 », sur hugenotten.de, non spécifié (consulté le 23 janvier 2017)
  12. (en) « America Star Books », sur store.americastarbooks.pub (consulté le 1er novembre 2016)
  13. (en) « America Star Books » (consulté le 1er novembre 2016)
  14. (en) « America Star Books SKU », sur americastarbooks.pub, (ISBN 9781683941484, consulté le 14 janvier 2017)
  15. « Célèbres Anniversaires », sur celebresanniversaires.com,
  16. « Célèbres Anniversaires », sur celebresanniversaires.com, (consulté le 1er novembre 2016)
  17. (en) « Hans Henning Atrott Philosopher », sur famousbirthdays.com, (consulté le 1er novembre 2016)
  18. (vi) « TRIẾT GIA HANS HENNING ATROTT (Le philosophe Hans Henning Atrott) », sur nguoinoitieng.tv, (consulté le 6 novembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]