Hans Egede

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Egede.
Hans Egede
Hans Egede.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
FalsterVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Conjoint
Gertrud Rask (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Poul Hansen Egede
Niels Egede (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Hans Egede est un missionnaire danois né le à Harstad et mort le à Falster. Surnommé « l'Apôtre du Groenland », il est l'un des premiers traducteurs de la langue inuit.

Biographie[modifier | modifier le code]

Egede était évangéliste sur les îles Lofoten lorsqu'il entendit les histoires de la colonisation du Groenland par les Vikings. La Norvège, étant sous la souveraineté danoise, en mai 1721, il demanda au roi du Danemark Frédéric IV la permission de partir à la recherche de cette colonie et d'y établir une mission, présumant qu'ils étaient soit restés catholiques, soit avaient perdu la foi. Le roi approuva, notamment dans le but de rétablir la souveraineté danoise sur l'île.

Egede arriva sur la côte ouest le 3 juillet. Il y avait plus de 300 ans qu'aucune nouvelle du Groenland était parvenue en Europe et il ne trouva aucun survivant dans les anciennes colonies vikings. Il trouva en revanche les Inuits et commença son activité missionnaire auprès d'eux. Il étudia la langue Inuit et traduisit des textes chrétiens, ce qui nécessita une certaine imagination de sa part.

Il fonda Godthåb (aujourd'hui Nuuk), qui signifie « Bonne espérance » en pensant au futur succès de sa mission évangélique auprès des autochtones.

Après la fondation de la première ville groenlandaise, qui allait devenir plus tard la capitale du territoire, il lança la colonisation danoise du Groenland, ainsi que sa conversion au christianisme. En 1724, il baptisa les premiers enfants. Le nouveau roi, Christian VI de Danemark, rappela tous les Européens du Groenland en 1730. Egede resta, malgré cela, encouragé par sa femme Gertrud. Le livre d'Egede Det gamle Grønlands nye Perlustration (« Le vieux Groenland nouvelle exploration ») parut en 1729 et fut traduit dans de nombreuses langues.

En 1733, les Frères moraves furent autorisés à s'établir à Nye-Hernhut, à l'emplacement du Vieux-Nuuk. En 1734, une épidémie de variole éclata et se répandit parmi les Inuits. Hans Egede laissa alors son fils Paul au Groenland et rentra au Danemark le pour y enterrer son épouse Gertrud Rask, victime de la maladie. Cinq ans plus tard, il fut nommé évêque du Groenland. De retour dans l'île, il établit un catéchisme à l'usage des Inuits en 1747.

Il meurt onze ans plus tard au Danemark.

Hommages[modifier | modifier le code]

Une statue le représentant a été élevée sur une colline à Nuuk, la capitale groenlandaise, à proximité de la cathédrale luthérienne.

Une église de Nuuk porte également son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]