Hans-Jürgen Greif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hans-Jürgen Greif
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Hans-Jürgen Greif (né le à Völklingen, Sarre, Allemagne) est écrivain ainsi que professeur de littératures française et allemande et de phonétique allemande[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Hans-Jürgen Greif détient un doctorat en littérature italienne de l'université de la Sarre[2]. Il devient professeur à l'université Laval de Québec en 1969, où il enseigne les littératures allemande et française jusqu'en 2004[1]. En , il est nommé professeur émérite de l'Université Laval en 2011, l'université l'honore la même année lors du premier gala Hommage aux créateurs[3],[4].

Greif a publié, en allemand et en français, près d'une centaine d'articles académiques et de critiques littéraires, des essais, des recueils de nouvelles, des récits ainsi que des romans. L'oeuvre de Greif est également variée dans ses thèmes, des castrats à la vie en Allemagne pendant la Deuxième Guerre mondiale, détestant « rabâcher la même chose »[5].

L'autre Pandore, premier roman publié chez Leméac, a été finaliste au Prix du Gouverneur général [6]. Il est aussi lauréat du Prix d'excellence des arts et de la culture au Prix de création littéraire Bibliothèque de Québec-Salon international du livre de Québec pour son roman Orfeo, paru chez L'instant même[1]. Il a reçu cette même distinction pour deux autres romans, La colère du faucon (2014) et Le photographe d'ombres (2016). Il a également été finaliste pour de nombreux prix et a reçu différentes distinctions, dont Chevalier dans l'Ordre des Palmes académiques de la République française en 2014[7]. Plusieurs de ses livres et textes ont été traduits en français, anglais, espagnol, tamoul, allemand et polonais[4].

Philanthrope, il établit en 2006 le Fonds Hans-Jürgen-Greif, qui octroie chaque année une bourse « tremplin » au meilleur finissant du Conservatoire de musique de Québec, où il a enseigné la phonétique orthophonique de l'allemand aux chanteurs et aux instrumentistes (1970[8]-2018). Ce Fonds subventionne également le Club musical de Québec, la Maison de la littérature ainsi que la Bibliothèque et les Collections de l’Université Laval[8].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • Das Thema des Todes in der Dichtung Ugo Foscolos, Saarbrücken, Presses de l'Université de la Sarre, 1967, 212 p.
  • Huysmans A Rebours und die Dekadenz, Bonn, Bouvier, 1971, 114 p. (ISBN 9783416007986)
  • Zum modernen Drama, Bonn, Bouvier, 1973 (2e édition, 1975 (ISBN 3416009363)
  • Siegfried Lenz: Das szenische Werk, essai, avec Wilhelm J. Schwarz, Bern, Francke, 1974 (ISBN 377201075X)
  • Christa Wolf: Wie sind wir so geworden wie wir heute sind?, Bern, Lang, 1978, 152 p. (ISBN 3261030852)

Romans[modifier | modifier le code]

Récits[modifier | modifier le code]

  • Kein Schlüssel zum Süden, St. Michael, Bläschke, 1984, 96 p. (ISBN 9783705322110)
  • Berbera, récits traduits de l'allemand par Danielle Jacques, Montréal, Boréal, 1993, 144 p. (ISBN 289052521X)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Solistes, dix nouvelles, Québec, Éditions de l'instant même, 1997, 222 p. (ISBN 2-921197-82-0)
  • Le chat proverbial, onze histoires, Québec, L'instant même,2009 (2e édition, format de poche, Québec, L'instant même, 2014), 288 p. (ISBN 9782895023449)
  • Échardes, quarante-quatre nouvelles, Québec, L'instant même, 2014, 261 p. (ISBN 9782895023500)
  • Complots à la cour des papes, trois novellas, Québec, L'instant même, 2016, 249 p. (ISBN 9782895023777)

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • Literatur in Québec. Eine Anthologie/Littérature québécoise. Une anthologie, 1960-2000, avec François Ouellet, Heidelberg, Synchron Wissenschaftsverlag, 2000, 328 p. (ISBN 3935025025)
  • La littérature québécoise - 1960-2000, avec François Ouellet, Québec, L'instant même, 2004, 116 p. (ISBN 2895020035)

Nouvelles parues dans des anthologies et des revues spécialisées[modifier | modifier le code]

  • Die eifersüchtigen Liebhaber, dans Von Katzen und Menschen, anthologie éditée par Julia Bachstein, Frankfurt am Main, Frankfurter Verlagsanstalt, 1990, p. 89-112; reprise dans Phantastisch diese Katzen!, éditée par Rudolf Helmut Reschke, Gütersloh, Bertelsmann,1994, p. 173-185.
  • Kleider machen Bücher, dans Das Buch der geheimen Leidenschaften, anthologie éditée par Julia Bachstein, Frankfurt am Main, Frankfurter Verlagsanstalt, 1991, p. 36-48.
  • Moulay Idriss, dans Queen's Quarterly, vol. 107, no 2, été 2000, p. 244-251
  • Cœur d'oiseau, dans XYZ, La revue de la nouvelle, no 63, automne 2000, dossier dirigé par André Berthiaume, p. 63-70
  • La souricière, tirée de Solistes, dans Ahornblätter 10, Marburg, Marburger Beiträge zur Kanada-Forschung, Université de Marbourg, 1997, p. 17-35. [ (ISBN 3-8185-0224-2)]
  • Son dernier amant, tirée de Solistes, dans Anthologie de la nouvelle québécoise actuelle, éditée par Gilles Pellerin, Québec, L'instant même, 2003, p. 167-193; reprise en espagnol sous le titre Su ultimo amante, dans Antologia de narradores de Quebec, Un continente a la deriva, seleccion y prologo Gilles Pellerin, Mexico, Fondo de cultura economica, 2003, p. 169-192; reprise en tamoul par S.A. Vengada Subharaya Nayakar, dans Samhita Publications, s.1., 2010, p. 105-134; reprise en polonais sous le titre Ostatni kochanek, dans Antologia wspolczesnej noweli quebeckiej, éditée par Krzysztof Jarosz et Joanna Warmuzinska-Rogoz, Katowice, Presses de l'Université de Katowice, 2011, p. 55 à 70.
  • Au pays du sourire, dans L'inconvénient, Les dessous de la télé-réalité, no 16, , p. 83-95
  • Chocs, dans Aquitaine Québec, je me souviens, Bordeaux et Québec, Le castor astral/L'instant même, 2008, p. 115-123; reprise en espagnol sous le titre Impactos par Susana Gurovich, dans Quebec, escritores en la ciudad, Buenos Aires, Guadalquivir, 2011, p. 175-184.
  • La reine Cendrillon, dans Moebius, no 117, printemps 2008, sous le thème Musique!, dossier dirigé par Philippe Gervais, p. 53-72.
  • Le nouveau règne, publiée en avant-première dans Études littéraires, Les voix intérieures, vol. 39, no 3, automne 2008, dossier dirigé par Luis Thénon et Alain Beaulieu, p. 117-125; reprise dans Ces mondes brefs, Pour une géocritique de la nouvelle québécoise contemporaine, de Christiane Lahaie, coll. «Essais», Québec, L'instant même, 2009, p. 320-331.
  • Un amateur d'art, dans Québec français, no 161, printemps 2011, sous le thème Littérature et peinture, dossier dirigé par Steve Laflamme, p. 45-47.
  • C'est ma fête!, dans XYZ, La revue de la nouvelle, no 106, été 2011, sous le thème Règlements de comptes, La loi du talion, dossier dirigé par Hélène Rioux, p. 30-36.
  • Bestiaire souterrain, dans Moebius, no 138, , sous le thème Québec, ville insolite, dossier dirigé par Marie-Ève Sévigny, p. 53-61.
  • Autodafé, dans XYZ, La revue de la nouvelle, no 116, hiver 2013, sous le thème Nouvelles d'une page, dossier dirigé par David Dorais, p. 37.
  • Frontières, dans Villa Europa, no 5, 2014, sous la direction de Valérie Deshoulières, en collaboration avec Cornelia Schmidt, Saarbrücken, Universaar (Presses universitaires de la Sarre), p. 67-70.
  • Un mariage à la campagne, dans XYZ, La revue de la nouvelle, no 122, été 2015, dossier dirigé par David Dorais, p. 46-48
  • Le ciel partagé, dans L'amour au cœur de la vie, Montréal, Québec Amérique, hiver 2017, dossier dirigé par Valérie Harvey, p. 201-219
  • Le tournant, dans Derrière les apparences, Québec, L'instant même, , dossier dirigé par Philippe Mottet, p. 47-55
  • Unterirdisches Bestiarium, dans Neue Literatur aus Québec, Göttingen, Wallstein-Verlag, , dossier dirigé par Michael von Killisch-Horn, Die Horen n° 279, p. 208-212.

Ouvrages critiques[modifier | modifier le code]

  • Habiter la littérature, mélanges offerts à Hans-Jürgen Greif, Collectif sous la direction de Patrick Bergeron et François Ouellet, Québec, L'instant même, 2016, 247 p. (ISBN 9782895023746)
  • La matière des mots: Entretiens avec Hans-Jürgen Greif, François Ouellet, Montréal, Nota Bene, Collection Palabres, 2021, 231 p. (ISBN 9782895187585)

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Greif, Hans-Jurgen », sur www.litterature.org (consulté le )
  2. « Conspirations, inspiration », sur Le Devoir (consulté le )
  3. « Québec en toutes lettres - Festival littéraire », sur quebecentouteslettres.qc.ca (consulté le )
  4. a b et c « Hans-Jürgen Greif »
  5. « Hans-Jürgen Greif, l’enfance sous la guerre », sur Le Devoir (consulté le )
  6. a et b « Gagnants et finalistes précédents des LivresGG », sur Prix littéraires du Gouverneur général (consulté le )
  7. a et b Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Gouvernement du Canada, « Gazette du Canada – RÉSIDENCE DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL », sur gazette.gc.ca, (consulté le )
  8. a et b « Hans-Jürgen-Greif », sur Fondation Québec Philanthrope (consulté le )
  9. Aurélien Boivin, « Orfeo de Hans Jürgen Greif ou le dur apprentissage musical », Québec français, no 171,‎ , p. 10 (lire en ligne)
  10. « La bonbonnière – L'Instant Même », sur instantmeme.com (consulté le )
  11. « Le jugement – L'Instant Même », sur instantmeme.com (consulté le )
  12. « Trait d'union bulletin des retraités de l'université Laval »
  13. Isabelle Beaulieu, « Les finalistes du Prix de création littéraire de Québec 2017 », sur Revue Les libraires, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]