Hannibal Hamlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hannibal Hamlin
Illustration.
Hannibal Hamlin vers 1865.
Fonctions
15e vice-président des États-Unis

(4 ans)
Élection 6 novembre 1860
Président Abraham Lincoln
Gouvernement Administration Lincoln
Prédécesseur John C. Breckinridge
Successeur Andrew Johnson
26e gouverneur du Maine

(1 mois et 17 jours)
Prédécesseur Samuel Wells
Successeur Joseph H. Williams
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Paris (District du Maine)
Date de décès (à 81 ans)
Lieu de décès Bangor (États-Unis)
Sépulture Cimetière de Mount Hope
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate[1] (jusqu'en 1856)
Conjoint Sarah Emery (1833-1855)
Ellen Emery (1856-1891)
Enfants 6
Profession Avocat
Religion Unitarisme
Signature de Hannibal Hamlin
Hannibal Hamlin Hannibal Hamlin
Vice-présidents des États-Unis
Gouverneurs du Maine

Hannibal Hamlin, né le à Paris dans le Maine et mort le à Bangor, est un homme d'État américain du XIXe siècle, ancien gouverneur du Maine et premier vice-président d'Abraham Lincoln.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le dans l'État du Maine (jusqu'en 1820, il faisait partie de l'État du Massachusetts), dans une famille modeste, Hamlin y exerça la profession d'avocat à partir de 1833 avant d'entamer une carrière politique sous les couleurs démocrates.

Hamlin est élu à la Chambre des représentants du Maine en 1836 puis à la Chambre des représentants des États-Unis en 1843.

En 1848, il devient sénateur des États-Unis. Opposant de première heure à l'expansion de l'esclavage, il quitte le Parti démocrate pro-esclavagiste et rejoint le le nouveau Parti républicain.

Il remporte la même année en tant que républicain le poste de gouverneur du Maine qu'il quitte en pour retourner au Sénat américain.

En 1860, Lincoln le prend sur le ticket républicain pour être son éventuel vice-président, ce qu'il sera après leur victoire contre les candidats démocrates en . En tant que vice-président, il est un ardent militant de la proclamation d'émancipation des esclaves et du recrutement dans l'armée des Afro-Américains. Ses deux fils, Charles Hamlin et Cyrus Hamlin, sont tous deux généraux dans l’armée de l'Union, en dépit de leur inexpérience en matière militaire.

En 1864, son radicalisme conduit Lincoln à se séparer de lui pour l'élection présidentielle et lui préférer le sudiste et démocrate Andrew Johnson comme candidat à la vice-présidence, politiquement plus apte à symboliser l'union du pays, et qui lui succède après son assassinat.

Hamlin retourna au Sénat entre 1869 et 1881 puis prit le poste d'ambassadeur en Espagne pendant un an.

Hannibal Hamlin est mort à Bangor, dans le Maine, le et fut enterré au cimetière de Mount Hope. Le comté de Hamlin dans le Dakota du Sud fut nommé en son honneur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hannibal Hamlin, vice president of United States », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :