Hangenbieten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Bas-Rhin
Cet article est une ébauche concernant une commune du Bas-Rhin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Hangenbieten
Vue aérienne de Hangenbieten.
Vue aérienne de Hangenbieten.
Blason de Hangenbieten
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Département Bas-Rhin
Arrondissement Strasbourg
Canton Lingolsheim
Intercommunalité C.C. les Châteaux
Maire
Mandat
André Bieth
2014-2020
Code postal 67980
Code commune 67182
Démographie
Gentilé Hangenbietenois, Hangenbitenoise
Population
municipale
1 496 hab. (2013)
Densité 364 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 35″ Nord 7° 36′ 52″ Est / 48.55972, 7.61444
Altitude Min. 147 m – Max. 209 m
Superficie 4,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Hangenbieten

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Hangenbieten

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hangenbieten

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hangenbieten
Liens
Site web CC-Les Chateaux Hangenbieten

Hangenbieten est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Anciennement appelée « Hangebietenheim », ce nom fut raccourci pour devenir définitivement Hangenbieten.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hangenbieten est situé à 2 km de l'aéroport de Strasbourg Entzheim et à 10 km à l'ouest du centre-ville de Strasbourg. Le village est traversé par le canal de la Bruche, longé de sa piste cyclable reliant Strasbourg à Molsheim.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Breuschwickersheim Achenheim Rose des vents
Kolbsheim N Holtzheim
O    Hangenbieten    E
S
Duppigheim Entzheim

Histoire[modifier | modifier le code]

Archéologie[modifier | modifier le code]

C'est à Hangenbieten, mais aussi à Achenheim que l'on trouve les traces des premiers hommes en Alsace. Il s'agit en fait des outils d'homo erectus, vieux d'environ 700 000 ans, et découverts dans les lœssières [1].

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason d'Hangenbieten

Les armes d'Hangenbieten se blasonnent ainsi :
« D'azur au dextrochère bénissant de Saint Jean l'Evangéliste d'argent paré d'or, mouvant en chef du flanc senestre, au calice aussi d'or, duquel sort un serpent tortillé de gueules. »[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours André Bieth DVD 1er vice-président de la communauté de communes
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 1 496 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
359 381 378 490 494 503 490 528 522
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
521 524 525 522 522 523 519 523 555
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
533 553 607 574 651 684 693 694 758
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2008 2009
790 859 949 1 000 1 149 1 299 1 440 1 481 1 484
2013 - - - - - - - -
1 496 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Services à la population[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Caverne païenne.
  • Site de fouilles archéologiques.
  • Fontaine.
  • Église protestante.
  • Église catholique.
  • Hall des sports.
  • Médiathèque.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Vie associative et sportive[modifier | modifier le code]

Entreprise[modifier | modifier le code]

Lohr Industrie[modifier | modifier le code]

Hangenbieten abrite le siège de Lohr Industrie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Robert Lohr est le fondateur de Lohr Industrie.
  • Gilbert-Joseph-Martin Bruneteau de Sainte Suzanne (1760-1830), général des armées de la République et de l'Empire dont le nom est gravé sous l'Arc de Triomphe (14e colonne « Ste SUZANNE »), inhumé dans l'ancien cimetière, contre le côté sud de la nef de l'église paroissiale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Madeleine Châtelet (sous la direction de ), Fouilles et Découvertes en Alsace, Éditions Ouest-France.
  2. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le 24 mai 2009)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2008, 2009, 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :