Hangar à dirigeables

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hangar (homonymie).
La France dans le Hangar Y

Un hangar à dirigeable est une construction créée pour y abriter un dirigeable. Ce type de construction est apparu pour la première fois, dans les années 1880, à Meudon en France[1]. Il a permis à deux militaires français, les capitaines Charles Renard et Arthur Constantin Krebs de construire le dirigeable militaire La France, premier dirigeable ayant réalisé un vol en circuit fermé en 1884, entre Meudon et Villacoublay. Le second, en 1899, en Allemagne, est un hangar flottant construit sur le lac de Constance, pour y abriter le premier dirigeable Zeppelin.

En France, la conception des structures des hangars a dirigeables a bénéficié des travaux de l'ingénieur Gustave Eiffel, spécialiste des constructions métalliques de grande taille : ponts, halles etc. Après avoir achevé sa tour Eiffel pour l'exposition universelle de 1889, Gustave Eiffel a créé deux laboratoires aérodynamiques successifs à Paris, d'abord sur le Champ de Mars puis dans le Quartier d'Auteuil, pour étudier les effets du déplacement de l'air sur différents corps : profils d'ailes, hélices, maquettes d'avions, bombes... Les travaux de Gustave Eiffel ont permis de réaliser des hangar à la structure légère mais solide, capables de résister aux vents les plus violents[2].

Lieux[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Détruits[modifier | modifier le code]

  • Meaux-Beauval
  • Orly : 2 hangars détruits en 1944.
  • Metz : un hangar détruit par un bombardement français en 1914 [3].

En Allemagne[modifier | modifier le code]

Hangar de Krausnick-Groß Wasserburg pour Cargolifter.
  • Hangar de Krausnick-Groß Wasserburg pour le Cargolifter.

Détruit[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hangar Y, patrimoine mondial de l'UNESCO.
  2. Gérard Dequesses et Florence Clifford, Agenda de Gustave Eiffel 2015, Saint-Malo, GD Editions, (ISBN 978-2-912598-24-0)
  3. http://jmpicquart.pagesperso-orange.fr/TerrainsAviationD1.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]