HandyLinux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

HandyLinux
Logo
HandyLinux 2.5
HandyLinux 2.5

Famille GNU/Linux
Langues français, anglais
Type de noyau monolithique modulaire
État du projet abandonné
Plates-formes i486, i586, i686 et amd64
Entreprise /
Développeur
thuban, Starsheep, arpinux[1] et la communauté des utilisateurs
Licence multiples
(la plupart libres)
États des sources ouvertes et libres
Première version 1.0 ()
Dernière version stable 2.5 ()
Méthode de mise à jour APT
Environnement de bureau Xfce, Compiz
Gestionnaire de paquets dpkg (Synaptic)

HandyLinux est une distribution Linux francophone et anglophone de la famille des dérivées officielles de Debian[2].

Elle est conçue pour apprendre aux grands débutants en informatique à utiliser leur ordinateur[3], pour les personnes équipées de PC devenus trop lents sous Windows et celles qui veulent se libérer de Microsoft, ainsi que pour tout utilisateur désireux de travailler sur un système stable, libre et documenté en français.

Le , elle est remplacée par Debian-Facile[4] qui n'est pas une distribution en soi mais plutôt une personnalisation de Debian.

Le nom[modifier | modifier le code]

Handy est un mot anglais qui signifie : « commode », « pratique »[5]. Ce nom a été choisi pour désigner un système d'exploitation aisé à prendre en main et est symbolisé par une main intégrant le logo de Debian.

Objectifs[modifier | modifier le code]

L'objectif est de proposer à ceux qui débutent en informatique une alternative à Windows sous Debian[6] avec une interface graphique simple et claire : le HandyMenu.

Le but est d'offrir les outils qui facilitent la prise en main de l'informatique domestique[7].

L'apprentissage est une part importante du projet : une documentation détaillée et un forum sont proposés pour aider les utilisateurs à progresser[8].

Lorsque l'utilisateur maîtrise son environnement, il peut retirer les options facilitatrices et passer à Debian au moyen de Handy2Debian[9]. Car le but ultime d'HandyLinux est d'aider l'utilisateur à passer à terme à la version classique de Debian[10] !

Configuration matérielle requise[modifier | modifier le code]

La configuration minimale nécessaire[11] est un PC avec un processeur Pentium 4, 512 Mo de RAM, 4 Go d'espace disque dur pour le système[12].

Cette distribution peut être utilisée en Live CD (handylinuxlight) ou Live USB, pour l'essayer et tester sa compatibilité avec le matériel.

Elle peut être installée sur un Netbook équipé d'une carte mémoire de 4 Go, sur des ordinateurs fabriqués avant 2005 (handylinux i486)[13], sur des ordinateurs construits à partir de 2005 (handylinux i686-pae) ainsi que sur les ordinateurs récents fonctionnant avec des processeurs de type amd64.

Environnement de bureau[modifier | modifier le code]

L'environnement de bureau par défaut est Xfce, mais Compiz est proposé en option. Un menu en six panneaux contenant de grandes icônes permet de lancer les logiciels.

Un simple clic est nécessaire pour ouvrir un dossier, un fichier, lancer un logiciel. Depuis la version HandyLinux-2.2, le HandyMenu, développé en PyGTK[14] est passé à une interface simplifiée intégralement configurable à 7 onglets :

Le HandyMenu v2 précédent reste disponible dans les dépôts :

Quatre packs d'icônes sont disponibles dans les préférences du HandyMenu v2.

L'utilisateur peut aussi utiliser le menu classique de Xfce, nommé Menu des applications, ayant un design similaire au Menu démarrer de la série des systèmes d'exploitation Microsoft Windows 9x/2000.

Logiciels fournis[modifier | modifier le code]

Page de démarrage HandyLinux

Les fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Tous les logiciels sont contenus dans l'image disque. Il n'est pas nécessaire d'être connecté à Internet[15] pour installer cette distribution[16].

Des outils ont été intégrés pour améliorer l'accessibilité : un inverseur de couleur, un filtre d'écran, un accès direct à la documentation, une loupe d'écran, un bouton copier-coller, un clavier virtuel intégrés au navigateur[17].

De petits programmes pratiques sont aussi inclus : capture d'écran, calendrier, recherche de fichiers, tri automatique du dossier téléchargement, nettoyage de disque (BleachBit), gestionnaire d'archives (File Roller), utilitaire de disque pour formater, informations système (Hardinfo), changeur de fond d'écran (XL-wallpaper).

Les utilisateurs peuvent « enlever les roulettes », c'est-à-dire le HandyMenu, et utiliser le menu classique d'Xfce[18], ajouter des logiciels, personnaliser la distribution, lorsqu'ils sont devenus expérimentés en lisant la documentation>.

Versions[modifier | modifier le code]

HandyLinux est actualisée avec les mises à jour de Debian stable[19].

Version Date du fichier Image Base Architecture Plates-formes
handylinux-2.5-i386 1 344 Mio Debian 8.5 32 bits i586, i686
handylinux-2.5-amd64 1 212 Mio Debian 8.5 64 bits amd64
handylinuxlight-2.0[20] 697 Mio Debian 8.0 32 bits i586, i686
handylinux-1.9-wheezy 1 218 Mio Debian 7.8 32 bits i486, i686
handylinuxlight-1.8 657 Mio Debian 7.8 32 bits i486, i686
handylinux-compiz-1.6.1[21] 1 192 Mio Debian 7.6 32 bits i486, i686

Historique[modifier | modifier le code]

Associations et entreprises utilisatrices[modifier | modifier le code]

Parfois, dans les Espaces Publics Numériques des animateurs s'en servent pour leurs ateliers d'initiation à l'informatique[43].

Références[modifier | modifier le code]

  1. April Interview d'arpinux au RMLL 2014 20 février 2015
  2. (en) wiki Debian Derivatives Census Handylinux
  3. Developpez.com « Tutoriel HandyLinux Debian sans se prendre la tête » 13 juillet 2014
  4. Publication d'images amorçables Debian-Facile stable 10.3
  5. Larousse dictionnaire anglais-français
  6. freewares et tutos « HandyLinux Debian pour tous » 26 octobre 2014
  7. Techandtux « Handylinux la dérivée de Debian à portée de main » 10 janvier 2014
  8. Linuxfr « HandyLinux rejoint Debian-Facile pour mieux aider les novices » 13 juillet 2016
  9. Moncoinnumerique « de HandyLinux à Debian » 8 novembre 2014
  10. Linuxfr.org « Handylinux HandyLinux rejoint Debian-Facile pour mieux aider les novices » 17 septembre 2016
  11. Debian configuration minimum
  12. Frédéric Bezies « Test de Handylinux 1.0 » 2 octobre 2013
  13. @bc l'actualité « installation sur un pc de 2002 avec le CD handylinuxlight » 21 février 2014
  14. Developpez.com HandyMenu de HandyLinux
  15. Alain Bach « Installer handylinux » 31 janvier 2014
  16. Léa-linux « Installer Handylinux »
  17. Linuxfr « Plugins intégrés à Iceweasel » 28 octobre 2014
  18. La Fabrique du Web HandyLinux : Debian sans se prendre la tête 20 avril 2014
  19. Softpedia Changelog des versions de Handylinux
  20. wiki handylinux handylinuxlight 2.0
  21. Softpedia HandyLinux Compiz
  22. ANDRE Ani Sortie de HandyLinux 1.0 31 octobre 2013
  23. Fréderic Bezies Handy Linux 1.4.2 : une solution possible pour les PC victimes de l’abandon à la mort de Windows XP ?
  24. La Vache Libre HandyLinux 1.5 disponible 23 avril 2014
  25. Frederic Bezies HandyLinux 1.6 : où en est cette Debian GNU/Linux pensée pour les grands débutants ?
  26. (en) Softpedia HandyLinux 1.6.1 Is a Linux Distro with a Windows Vibe
  27. Toolinux Sortie officielle de HandyLinux 1.7
  28. Toolinux HandyLinux change de costume 19 janvier 2015
  29. Linuxfr Handylinux 2.0 pour passer à GNU/Linux en douceur (consulté le 18 mai 2015).
  30. Developpez.com HandyLinux 2.2 est disponible
  31. Linuxfr HandyLinux 2.3-Ian
  32. Eric GRANIER HandyLinux 2.5
  33. www.adoptajerry.cc
  34. Montpel-libre.fr Le logiciel libre du mois de Mai 2014 - HandyLinux 27 avril 2014
  35. Relais Accueil Proximité Informatique
  36. Handylinux : Une solution informatique accessible à tous
  37. Semaine du Libre focus HandyLinux 13 mars 2015
  38. Tous les mois, ils se donnent des tuyaux
  39. Guide HandyLinux
  40. HandyBox
  41. Combustible.fr ateliers séniors lab
  42. Framagit Distribution pour le Lycée Expérimental de Saint-Nazaire basée sur Handylinux 2
  43. moncoinnumérique

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]