Hanawa Hokiichi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hanawa Hokiichi est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Hanawa, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).
Hanawa Hokiichi
Hanawa Hokiichi.jpg
Fonction
Q11540942
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Hokino (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
EdoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
塙 保己一Voir et modifier les données sur Wikidata
Noms de naissance
荻野寅之助
Ogino ToranosukeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Enfant
Hanawa Tadatomi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Maîtres
Kamo no Mabuchi, Yamaoka Matsuake (d), Ametomi Sugaichi (d), Hino Sukeki (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Élèves
Hirata Atsutane, Rai San'yō, Yashiro Hirokata (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres réputées

Hanawa Hokiichi (塙 保己一?), - , est un érudit japonais aveugle, et moine bouddhiste, de l'époque d'Edo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hokiichi devient aveugle à l'âge de 5 ans. Il va apprendre l'acupuncture à 13 ans à Edo[1]. Il apprend l'histoire, la littérature, les sciences médicales et la jurisprudence de plusieurs maîtres dont Kamo no Mabuchi. Il a publié de nombreux ouvrages. Il compile le Gunsho Ruijū (群書類従 Grand recueil d'anciens documents)[2].

Divers[modifier | modifier le code]

En 1937, Helen Keller se rend au Japon et visite la maison mémoriale de Hokkiichi. Elle exprime ainsi son impression : « Quand j'étais enfant, ma mère m'a dit que M.Hanawa était un modèle. Visiter cet endroit et toucher sa statue a été l'événement important au cours de ce voyage au Japon. Je crois que son nom passera de génération en génération comme un ruisseau d'eau »[3].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Japan Encyclopedia, Harvard University, 2002, p. 285.
  2. José Rabasa, Andrew Feldherr, Daniel R. Woolf, Grant Hardy, The Oxford History of Historical Writing: 1400-1800, Oxford University Press, , 90–91 p. (ISBN 9780199219179), « Hanawa Hokiichi et Monumenta japonica Historica »
  3. English page of Haniwa Hokiichi Shiryoukan

Source de la traduction[modifier | modifier le code]