Hanamachi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Japon
Cet article est une ébauche concernant le Japon.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ruelle de Ponto-chō, à Kyōto

Le hanamachi ou kagai (花街?, littéralement « rue des fleurs ») est le nom que l'on donne aux quartiers du Japon dans lesquels vivent et exercent les geishas. On y trouve notamment les okiya (置屋?, « maisons de geisha »), les ochaya (お茶屋?, « maisons de thé ») ainsi que tous les commerces liés aux activités et besoins des geishas.

À Kyōto[modifier | modifier le code]

À Tōkyō[modifier | modifier le code]

Lieux historiques réputés comme hanamachi ou kagai :

  • Fukagawa (深川?)
  • Autour de Yanagibashi (柳橋?) : Kasumori (烏森?), Shintomi-chō (新富町?), Maruyama-chō (円山町?), Nakano Shinbashi (中野新橋?), Yotsuya Araki-chō (荒木町?)

Yoshiwara était le principal quartier des courtisanes de Tōkyō, on le considère parfois comme un hanamachi.

Près de Tōkyō[modifier | modifier le code]

À Ōsaka[modifier | modifier le code]

  • Shinmachi (新町?)
  • Kita Shinchi (北新地?)
  • Minami Chi (南地?)
  • Horie (堀江?)

À Kanazawa[modifier | modifier le code]

  • Nishi Chaya-gai (にし茶屋街?)
  • Higashi Chaya-gai (ひがし茶屋街?)

Notes et références[modifier | modifier le code]