Hana Shalabi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hana Yahya Shalabi
هناء شلبي
Description de cette image, également commentée ci-après
Affiche pour la libération de Hana Shalabi
Naissance (34 ans)
Nationalité Drapeau de Palestine Palestinienne
Pays de résidence Drapeau de la Palestine Palestine
Activité principale
Activiste palestinienne.

Hana Yahya Shalabi, en arabe : هناء يحيى شلبي, née le ou le , est originaire de Burquin en Palestine. Elle est connue pour avoir été arrêtée le puis détenue, en Israël, sans inculpation. Elle est accusée d'être une activiste du Jihad islamique palestinien[1]. Elle avait déjà été arrêtée en 2009 et détenue durant 25 mois[2],[3]. Sa dernière arrestation entraîne des manifestations dans les territoires palestiniens[4],[5]. Elle entame une grève de la faim[4] qu'elle interrompt au bout de 44 jours[3], après un accord avec Israël dans lequel elle doit être déportée dans la bande de Gaza et y rester pendant trois ans[6]. Amnesty International considère que cet accord constitue une déportation forcée, contraire aux Conventions de Genève[7] et au droit international[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Palestinian detainee Hana Shalabi ends hunger strike », sur le site de la BBC, (consulté le 2 juillet 2017)
  2. (en) « Re-arrested female prisoner on hunger strike for 11 days », sur le site Ma'an News Agency, (consulté le 2 juillet 2017)
  3. a, b et c « Hana Shalabi: la valise ou la mort. », sur le site Mediapart, (consulté le 2 juillet 2017)
  4. a et b « Hana Shalabi : « la liberté est plus précieuse que la vie » », sur le site info-palestine.eu, (consulté le 2 juillet 2017)
  5. (en) « Shalabi: Freedom is more precious than life », sur le site Ma'an News Agency, (consulté le 2 juillet 2017)
  6. (en) « Palestinian prisoner ends 44-day hunger strike », sur le site de CNN, (consulté le 2 juillet 2017)
  7. (en) « Palestinian detainee in Gaza deportation deal should be released to West Bank », sur le site d'Amnesty International, (consulté le 2 juillet 2017)

Source de la traduction[modifier | modifier le code]