Hammad ibn Bologhine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hammad ibn Bologhine est le fondateur de la dynastie berbère Hammadide, qui règne entre 1014 et 1152 sur le Maghreb central (Algérie).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 984, à la mort de son père, Bologhine, fondateur de la dynastie des Zirides, Al-Mansur, frère de Hammad, devient le nouvel émir Ziride et installe Hammad comme gouverneur du Maghreb central (Algérie). Il conquiert un vaste territoire, et repousse des tribus Zénètes au Maroc[réf. nécessaire].Cependant, les Ifrenides restent souverains de leur territoire[1].

Hammad fonde la résidence d'Al-Qala (« la forteresse »), en 1007, dans les montagnes du Hodna à l'ouest de Sétif et engage de grands projets de construction, incluant un palais et une grande mosquée. Elle deviendra par la suite capitale des Hammadides. Le site est aujourd'hui reconnu au patrimoine mondial par l'UNESCO.

En 1014, il déclare son indépendance des Zirides et reconnaît les Abbassides sunnites de Bagdad comme étant les califes légitimes. Ils entrent alors en conflit mais une trêve est conclue en 1016. En 1018, les Zirides reconnaissent l'autorité des Hammadides.

Hammad ibn Bologhine meurt en 1028, c'est Al-Qaid ibn Hammad qui lui succède.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Algérie médiévale, Mahfoud Kaddache, p66, Version en ligne

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ibn Khaldoun (trad. William Mac Guckin Slane), Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique Septentrionale, vol. 2, Imprimerie du Gouvernement, , 635 p. (présentation en ligne, lire en ligne), « Histoire des Béni Hammad dynastie sanhadjienne établie à la cala et reconnaissant la souveraineté des Fatémides. », p. 43-45
  • (en) Clifford Edmund Bosworth, The new Islamic dynasties : a chronological and genealogical manual, Edinburgh University Press, , 389 p. (ISBN 9780748621378, lire en ligne), « The Zīrids and Ḥammādids », p. 35-36