Hamilton Prioleau Bee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hamilton Prioleau Bee
Hamilton Prioleau Bee
Hamilton P. Bee

Naissance
Charleston, État de Caroline du Sud
Décès (à 75 ans)
San Antonio, État du Texas
Allégeance Drapeau des États confédérés d'Amérique États confédérés
Arme Flag of the United States Army.gif US Army
Battle flag of the Confederate States of America.svg Confederate States Army
Unité 1st Regiment, Texas Mounted Volunteers (USA)
2nd Regiment, Texas Mounted Volunteers (USA)
Grade Union army 1st lt rank insignia.jpg Premier lieutenant (USA)
Confederate States of America General-collar.svg Brigadier général
Années de service 1846-1848 (USA)
1862-1865 (CSA)
Commandement
  • Brigade de cavalerie de Bee
  • 1re division du corps de cavalerie de Wharton
Conflits Guerre américano-mexicaine
Guerre de Sécession
Autres fonctions Président de la chambre des représentants du Texas (1855-57)

Hamilton Prioleau Bee (né le à Charleston, État de Caroline du Sud, et décédé le à San Antonio, État du Texas) est un politicien américain du début du Texas ; il est secrétaire du sénat du Texas en 1846. Il sert près de 10 ans comme représentant à la chambre de l'État en 1849, et pendant un mandat comme président de la chambre des représentants du Texas (en).

Il sert ensuite comme général confédéré pendant la guerre de Sécession. En 1869, pendant la reconstruction, lui et sa famille quitte le Texas, vivant plusieurs années à Saltillo au Mexique avant de retourner à San Antonio en 1876. Il y vit jusqu'à la fin de sa vie.

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

Hamilton Prioleau Bee naît dans une famille politique à Charleston, en Caroline du Sud le [1],(p125). Ses parents sont Ann Wragg (Fayssoux) et Barnard E. Bee Sr. (en). Son jeune frère est Barnard Elliott Bee, Jr.[1],(p125). La famille part pour le Texas en 1836 lorsque Hamilton est âgé de 14 ans[note 1]. Son père, Barnard Bee Sr., est un leader de la révolution texane et sert en tant que secrétaire d'État et secrétaire à la Guerre de la République du Texas. Le comté de Bee, au Texas et la ville de Beeville sont baptisés en son honneur.

Les deux frères servent comme généraux dans l'armée confédérée pendant la guerre de Sécession ; Barnard Jr. est tué au début de la guerre lors de la première bataille de Bull Run[1],(p125). Hamilton suit les traces de son père en politique dans la République du Texas et ensuite dans l'État, servant à une fonction élective pendant plus d'une dizaine d'années.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

À 17 ans, Hamilton Bee est nommé secrétaire de la commission qui détermine la frontière entre les États-Unis et la République du Texas[1],(p125). Sam Houston envoie Joseph C. Eldridge, Thomas S. Torrey et Bee pour ouvrir les négociations avec les Comanches en 1843. Ils parviennent à obtenir le traité de Tehuacana Creek. Bee est élu au sénat du Texas lors de la première législature du Texas (en) en 1846 et y sert en tant que secrétaire.

Pendant la guerre américano-mexicaine, Bee sert dans la compagnie A de Benjamin McCulloch du premier régiment des volontaires montés du Texas du colonel John Hays (en) pendant quelque temps. Il est transféré dans la compagnie de cavalerie du Texas de Mirabeau Bonaparte Lamar en tant que second lieutenant. Bee se réengage en 1847 - cette fois comme premier lieutenant - dans la compagnie de Lamar, qui fait alors partie du régiment des volontaires du Texas du colonel Peter Hansborough Bell (en).

Bee part pour Laredo après la guerre. En 1848, il est candidat et remporte un siège à la chambre des représentants du Texas lors de la troisième législature du Texas (en). Il est réélu à plusieurs reprises et sert jusqu'en 1849, terme de la septième législature (en), au bout de dix ans de présence à la chambre. Au cours de la sixième législature (en), Bee est élu brillamment président de la chambre avec 78 voix contre une pour N. B. Charlton et une pour Pleasant Williams Kittrell.[2],(p5-6).

Mariage et famille[modifier | modifier le code]

Une fois établi à la législature du Texas, Bee se marie, à l'âge de 32 ans, avec Mildred Tarver le [3]. Ensemble, ils ont six enfants, dont Barnard E. Bee et Carlos Bee (en), nés alors qu'ils vivent au Mexique. Son petit-fils Carlos Bee (en), né à Berkeley en Californie, deviendra lui-aussi politicien. Il sera élu maire de Hayward et à l'assemblée de l'État de Californie.

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Brigadier général H P Bee, 1863.

En 1861, Bee est élu brigadier général de la milice du Texas et nommé brigadier général dans l'armée des États confédérés le [1],(p125). Bee commande la brigade comprenant les régiments suivants : le premier de Carl Buchel, le vingt-troisième de Nicholas C. Gould, le vingt-sixième de Xavier Blanchard Debray, le trente-cinquième de James B. Likin, le trente-sixième de Peter Cavanaugh Woods et le régiment de cavalerie du Texas de Peter Cavanaugh Woods (en).

Bee positionne son quartier-général à Brownsville, où il favorise le commerce du coton contre des munitions avec le Mexique. Le , il est contraint d'abandonner Brownsville devant une force expéditionnaire de l'Union placée sous les ordres du major général Nathaniel P. Banks. Il est cependant crédité d'avoir éviter la capture de plusieurs millions de dollar d'équipement et de munitions par les forces de l'Union[4],(p152).

Bee est transféré à un commandement en campagne en 1864 sous les ordres du lieutenant général Richard Taylor lors de la campagne de la Red River. Il aide a stopper l'avancée de l'Union à la bataille de Mansfield le [4],(p156). Au cours de la bataille de Pleasant Hill, Bee a deux chevaux tués sous lui pendant une charge de cavalerie, mais n'est seulement que légèrement blessé[5],(p349-355). L'un des commandants de brigade à ce moment est Arthur Pendleton Bagby, Jr qui le replacera plus tard. Il hésite fortement et est obligé de se retirer lors de la bataille de Monett's Ferry ce qui permet à Banks de s'enfuir en traversant la Cane River[4],(p156). Malgré des critiques sévères à propos de sa conduite de ses troupes, Bee reçoit plus tard le commandement de la division de Thomas Green (en) dans le corps de cavalerie de John A. Wharton en . Après cela, il commande une brigade d'infanterie dans la division du brigadier général Samuel B. Maxey[1],(p126).

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Après la guerre en 1869[note 2] pendant la reconstruction, Bee déménage avec sa famille à Saltillo au Mexique. Ils s'imposent un exil au Mexique jusqu'en 1876. À ce moment, les démocrates reprennent le contrôle de la législature de l'État du Texas. Ils retournent vivre alors à San Antonio, où Bee devient avocat[1],(p126). Il est nommé délégué du Texas du bureau des assurances, des statistiques et de l'histoire (actuellement le département des assurances du Texas (en) pendant la législature de 1885-1886[6].

Après que Bee meurt le , il est enterré dans le cimetière confédéré de San Antonio[1],(p126).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) John H. Eicher et David J. Eicher, Civil War High Commands., Stanford, Stanford University Press, (ISBN 0-8047-3641-3). 
  • (en) Texas. Legislature. House of Representatives, Journal of the House of Representatives of the State of Texas, Sixth Legislature., Austin, Texas, Marshall & Oldham, State Printers, , 5–6 p. (lire en ligne [PDF]). 
  • (en) John D. Winters, The Civil War in Louisiana, Baton Rouge, Louisiana State University Press, (ISBN 0-8071-0834-0). 
  • (en) Stewart. Sifakis, Who Was Who in the Civil War: Facts On File., New York, Facts On File, (ISBN 978-0-8160-1055-4)
  • (en) Ezra J. Warner, Generals in Gray: Lives of the Confederate Commanders., Baton Rouge, Louisiana State University Press, (ISBN 978-0-8071-0823-9)
  • (en) Spencer C. Tucker, American Civil War: The Definitive Encyclopedia and Document Collection [6 volumes]: The Definitive Encyclopedia and Document Collection, ABC-CLIO, , 2777 p. (ISBN 9781851096824). 

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Eicher précise que le déménagement en 1839 mais c'est visiblement une erreur puisque c'est contradictoire avec le Handbook of Texas (en) et la participation de Bee Sr. à la révolution du Texas.
  2. Eicher, 2001 précise 1865 comme année.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h Eicher etEicher, 2001
  2. Chambre de représentant du Texas
  3. wc.rootsweb.com
  4. a b et c Spencer C. Tucker
  5. John D. Winters
  6. www.tdi.texas.gov