Hamilton (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hamilton International
logo de Hamilton (entreprise)

Création 1892
Forme juridique Société anonyme de droit suisse
Siège social Bienne (BE)
Drapeau de Suisse Suisse
Actionnaires Swatch GroupVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Horlogerie
Produits Montres
Société mère Swatch Group
Site web www.hamiltonwatch.com

Hamilton est une entreprise d'horlogerie américaine fondée à Lancaster en Pennsylvanie, États-Unis, le , rachetée par la SSIH en 1974, englobée dans la SMH en 1983 et intégrée dans Swatch Group en 1998.

Mouvement de montre de gousset, modèle Hamilton 990, fabriqué vers 1910.
février 1913 montres Hamilton
Réclame pour les montres Hamilton de 1913 aux States

Chronologie américano-[modifier | modifier le code]

  • 1874 : Adams & Perry Watch Co., active de à [1].
  • 1877 : Lancaster Pennsylvania Watch, active de à .
  • 1883 : Lancaster Watch Co., active de à fin 1886.
  • 1886 : Keystone Standard Watch Co., active de 1886 à 1890.
  • 1892 : Hamilton Watch Co., active dès le .
  • 1917 : Première montre-bracelet "0 size".
  • 1928 : Rachat de Illinois Watch Co.
  • 1935 : Sortie de la montre destinée à l'armée américaine.
  • 1959 : Déplacement du siège à Biel/Bienne et collaboration avec Büren.
  • 1957 : Sortie du mouvement à microrotor de Büren.
  • 1959 : Sortie de la montre électrique Ventura équipée du mouvement H500A.
  • 1966 : Rachat de Büren Watches Co. en Suisse.
  • 1969 : Interruption de la production aux Etats-Unis.
  • 1970 : Sortie de la première montre à affichage digital "Pulsar".
  • 1974 : Intégration dans la Société suisse pour l'industrie horlogère (SSIH).
  • 1983 : Intégration dans la Société de microtechnique et d'horlogerie (SMH).
  • 1985 : Rachat par Hayek Engineering.
  • 1998 : Intégration dans le Swatch Group et cession de Pulsar au japonais Seiko.
  • 2007 : Série spéciale pseudo-historique "Ventura", reprenant les codes du modèle.
  • 2020 : Série spéciale pseudo-historique PST, reprenant les codes du modèle "Pulsar".

Historique de la compagnie[modifier | modifier le code]

La firme "Hamilton Watch Co." est fondée aux Etats-Unis, le 14 décembre 1892 à Lancaster en Pennsylvanie. L'entreprise se développe à partir de la société "Adams & Perry Watch Manufacturing Company", où E.F. Bowman a présenté un prototype de montre le et produit le premier mouvement le , 1876. Du gabarit "19S", seules un millier de pièces de ce mouvement sont manufacturées, avant d'adapter la taille au standard le plus répandu, soit le "18S", dont la production en débute le à la "Lancaster Watch Company".

Expansion grâce aux chemins de fer et à l'armée[modifier | modifier le code]

La première montre directement produite par Hamilton sort en 1893. Ses premières séries de montres de poche, Broadway Limited, sont vendues sous le nom de “Watch of Railroad Accuracy” auprès des employés des chemins de fer américains, à la suite des pionniers Waltham et Elgin. Comme les employés des chemins de fer avaient besoin d'une référence temporelle fiable, ces gardes-temps connaissent une diffusion rapide. Tant et si bien que vers 1923, plus de la moitié de la production de Hamilton est consacrée aux montres pour les employés des chemins de fer. La plupart des montres Hamilton avait un ressort de remontage avec une réserve de marche de 42 heures.

En 1935, fort de cette notoriété, Hamilton commence à produire des montres militaires pour le compte du Département d'état américain. Ce nouveau secteur d'activité va permettre à Hamilton de fournir plus de cent dix mille montres équipée du mouvement 987A aux forces américaines et aux alliés pendant la seconde guerre mondiale. De petites quantité de montres seront également envoyées en Angleterre et à l’URSS par l'intermédiaire des associations "war-relief", comme les 300 montres 987A distribuées par Staline aux héros de l'union soviétique[2]

Déplacement du siège en Suisse[modifier | modifier le code]

Hamilton Pulsar à affichage digital

Après le rachat de la société A. Huguenin Fils SA du Locle, la marque et la raison sociale sont transférés à Biel/Bienne en Suisse pour bénéficier de l'appellation protégée Swiss Made. C'est d'ailleurs le premier rachat étranger d'une entreprise horlogère suisse autorisé par les autorités chargées de la stricte application du "Statut Horloger", alors en vigueur en 1959. la firme Hamilton travaille alors en étroite collaboration avec la défunte Büren Watch Co, fabrique de montres établie en 1842 par F. Suter & Co à Büren an der Aare. Mais la production des montres Hamilton aux États-Unis cesse définitivement vers 1969. Au début des années 1970, la marque Hamilton présente sa révolutionnaire montre à affichage à LED nommée Pulsar, dont l'autonomie était limitée. En 1974, Büren et Hamilton sont intégrées dans le groupe horloger SSIH dirigé par les sociétés Omega et Tissot.

Sous l'égide de SSIH, Hamilton développe à nouveau des activités aux États-Unis, depuis un nouveau siège établi vis-à-vis de l'ancienne fabrique, en collaboration avec le groupe Suisse. Depuis 1983, la société, à la suite de la fusion de SSIH avec le groupe ASUAG, intègre la holding SMH, puis le Swatch Group. En 1998, après la formation du Swatch Groupe, Hamilton cède la marque Pulsar au japonais Seiko.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) s.n., « Pocketwatch : Adams Perry Watch Manufacturing Co. », sur https://pocketwatchdatabase.com, s.d. (consulté le )
  2. « Le mystère des montres de Staline », sur LEFIGARO (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Swiss Timepiece Makers 1775-1975, Kathleen H. Pritchard
  • Complete Price Guide to Watches, 2005, Cooksey Shugart, Tom Engle, Richard E. Gilbert

Liens externes[modifier | modifier le code]