Halticosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Halticosaurus
Description de l'image Defaut 2.svg.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Infra-ordre  Coelophysoidea

Famille

 Halticosauridae
Bock, 1952

Genre

 Halticosaurus
Bock, 1952

Nom binominal

 Halticosaurus longotarsus
Huene, 1908

Synonymes

  • Tanystrosuchus (Kuhn, 1963, nomen dubium)
  • Tanystrosuchus posthumus (von Huene, 1908, Kuhn, 1963, nomen dubium)
  • Tanystropheus posthumus (von Huene, 1908, nomen dubium)
  • Coelophysis posthumus (von Huene, 1908, nomen dubium)[1]

Halticosaurus est un genre de dinosaures théropodes du Trias supérieur retrouvé en Allemagne.

Description[modifier | modifier le code]

Il était d'une taille estimée à 5,5 mètres de long[2]. L'espèce-type, Halticosaurus longotarsus, a été décrite par Friedrich von Huene en 1908[3]. Le nom générique est tiré du grec αλτικος (altikos, « bon/agile sauteur ») et σαυρος (sauros, « lézard »).

Le genre est basé sur l'holotype SMNS 12353, constitué de fragments de mâchoire, de dents, de cou, de dos, de vertèbres, d'humérus, de fémur, d'ilium et de métatarse. La présence d'une main à cinq doigts est le signe d'une forme de dinosaure primitif[2]. Les fossiles ont été retrouvés dans des strates datées du Norien de la formation géologique du Stubensandstein (en), dans le Bade-Wurtemberg. Le matériel est mélangé avec des restes du Sellosaurus gracilis. En 2000, Rauhut et Hungerbuhler ont réétudié les restes et on conclut que seuls les fragments des cuisses peuvent être vraiment associés au genre[4].

Certains chercheurs considèrent que Halticosaurus est le même genre que Liliensternus. Cependant, Samuel Welles a observé des différences entre les deux[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1908, Huene classe le genre chez les dinosaures. L'année suivante, il classe ce dernier chez les Saurischia[3],[6].

En 1952, Wilhelm Bock observe suffisamment de caractéristiques unique pour lui créer sa propre famille, Halticosauridae. Celle-ci sera appuyée par la suite par Welles et Chatterjee[5],[7].

Avec les années, certains paléontologues tels Simmons (1965), Ostrom (1978), Battail (1986) et Carroll (1988) ont tenté d'associer le genre aux Podokesauridae. D'autres chercheurs, tels Norman (1990), Rauhut et Hungerbuhler (2000), ont voulu effectuer une analyse phylogénétique, mais ont échoué en raison de la nature trop fragmentaire des restes[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Olshevsky, G., « A revision of the parainfraclass Archosauria Cope, 1869, excluding the advanced Crocodylia », Mesozoic Meanderings 2, San Diego,‎ , p. 196 (lire en ligne)
  2. a et b (en) M. Benton, Dinosaur and other prehistoric animal factfinder, New York, Kingfisher Books, , 1re éd.
  3. a et b (de) F. von Huene, Die Dinosaurier der Europäischen Triasformation mit berücksichtigung der Ausseuropäischen vorkommnisse [The dinosaurs of the European Triassic formations with consideration of occurrences outside Europe, Geologische und Palaeontologische Abhandlungen Suppl. 1(1), , p. 1-419}
  4. a et b (en) O. M. W. Rauhut et A. Hungerbuhler, « A review of European Triassic theropods », Gaia, vol. 15,‎ , p. 75-88
  5. a et b (en) S. Welles, « Dilophosaurus wetherilli (Dinosauria, Theropoda), osteology and comparisons », Palaeontographica. Beiträge zur Naturgeschichte der Vorzeit. Abteilung A: Paläozoologie, Stratigraphie 185,‎ , p. 85-180
  6. (de) F. von Huene, « Skizze zu einer Systematik und Stammesgeschichte der Dinosaurier [Sketch of the systematics and origins of the dinosaurs] », Centralblatt für Mineralogie, Geologie und Paläontologie,‎ , p. 12-22
  7. (en) S. Chatterjee, « A new theropod dinosaur from India with remarks on the Gondwana-Laurasia connection in the Late Triassic. Gondwana 6: Stratigraphy, Sedimentology and Paleontology », Geophysical Monographs, vol. 41,‎ , p. 183-189

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Halticosaurus » (voir la liste des auteurs).