Hallucinogen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hallucinogen
Description de cette image, également commentée ci-après
Simon Posford Live en mars 2006
Informations générales
Surnom Gumbo
Walter Ego
Nom de naissance Simon Posford
Genre musical Trance psychédélique, ambient, dub
Années actives 1993 - présent
Site officiel Twisted Records

Hallucinogen (1971 - ) est le nom de DJ de l'ingénieur du son britannique et producteur de musique trance[1] Simon Posford, dans le cadre d'un projet en solo de trance psychédélique (genre également appelé trance-goa ou psytrance) qui a abouti à la publication de trois albums sous ce nom ; le premier, Twisted, est un des albums fondateurs du genre[2], et même l'album de trance psychédélique le plus vendu au monde selon le site SputnikMusic[3]. Ce nom de scène est à distinguer des groupes auxquels a participé Simon Posford, Shpongle (avec Raja Ram), Younger Brother (avec Benji Vaughan) et Celtic Cross (avec Martin Glover), qui sont des projets musicaux plus downtempo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Simon Posford s'est lancé dans la production de musique électronique en 1991 au sein d'une formation psychédélique/dub/ambient nommée Purple Om[4],[5].

Après avoir entendu pour la première fois un des tout premiers morceaux Trance de l'histoire, The Age of Love, produit par le groupe Age of Love en 1990[4], Simon Posford a commencé à produire de la musique trance aux Butterfly Studios[6] sous le pseudonyme Gumbo en 1993[7], puis s'est fait connaître sous le nom de scène Hallucinogen (il aurait démarré ce projet Hallucinogen aux alentours de 1992, inspiré par une soirée notoire où il avait consommé du LSD) en publiant un premier single Alpha Centauri / LSD en 1994, puis un premier album, Twisted en 1995 ; le morceau introductif de l'album, L.S.D., s'est hissé à la 45e place du Top 50 français le 26 février 2016[8], fait rare pour un morceau de trance psychédélique, qui plus est pour un artiste issu de la scène underground.

La popularité d'Hallucinogen a grandement contribué au développement de la scène trance psychédélique, c'est pourquoi ce projet est reconnu comme l'un des pionniers de ce style de musique, en compagnie de Man With No Name, Juno Reactor, X-Dream, Total Eclipse, Koxbox, Etnica, Cosmosis, Astral Projection et The Infinity Project.

Le premier album d’Hallucinogen, Twisted, a obtenu un impact indubitable sur la scène Trance-goa ou Psytrance des années 1990 du fait que la musique qu'il produisait utilisait des sonorités expérimentales et des thématiques chamanistes liées à la transe - les rituels et les drogues y étant associées - mais comportait surtout des mélodies, ce qui était plus rare au cœur des scènes acid trance et Trance-Goa, à cette époque. Il comportait en outre la pièce d’ouverture, LSD, bien sur qui devint sans doute le premier tube de l’histoire de la musique Trance psychédélique.

Ce qui démarque Hallucinogen des autres projets du même style est la musicalité de ses morceaux : chaque pièce de Twisted et The Lone Deranger dispose d’une personnalité unique et se distingue par un thème mélodique propre. L’exploration sonore se révèle en outre souvent recherchée, et l’ensemble de l’album est très cohésif. On remarque[Qui ?] que le but de Simon Posford ne consistait pas simplement à être efficace sur les pistes de danse, mais surtout à développer un genre de musique expérimental et méditatif, tout comme le furent les groupes de rock progressif Pink Floyd, Yes ou Genesis à leur époque et à leur façon.[travail inédit ?]

Simon Posford a poursuivi en parallèle son travail en musique Ambient, dans un second projet appelé Shpongle avec Raja Ram, patron de la maison de disques TIP Records et ancien membre du groupe The Infinity Project. Le style de Shpongle est davantage axé sur les musiques Ambient/chill-out et influencé par la musique Dub que l’on peut remarquer dans leurs opus Are You Shpongled? et Tales of the Inexpressible. Simon Posford a travaillé à de nombreux autres projets de musique électronique, dont Dub Trees, dans un style davantage orienté vers le dub. Il a également travaillé avec l'artiste anglais de musique rock progressif, Alan Parsons, A Valid Path, un album downtempo/electronica, sorti en 2004.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Damion Brown, « Simon Posford of Hallucinogen & Shpongle Project », Psy Reviews, 2002.
  2. « DJ Hallucinogen », DJ Guide.
  3. Hallucinogen.
  4. a et b Jeff, Hallucinogen, Psytrance.fr.
  5. Discogs, Purple Om.
  6. DJ Guide, DJ Hallucinogen.
  7. The Quickening, publié sur The Dragonfly E.P..
  8. Charts in France, Hallucinogen dans les charts français, chartsinfrance.net.