Halimah bint Abi Dhuayb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Halimah bint Abi Dhuayb
Biographie
Décès
Sépulture
Conjoint
Harith ibn Abdul Uzza (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Hothafa bint Al-Harith (d)
Q12180948
Q12223459Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Mahomet (parenté de lait)
Abū Sufyān ibn al-Hārith (parenté de lait)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Halimah al-Sa'diyah (en arabe : حليمة السعدية) est la mère adoptive et la nourrice du prophète islamique Muhammad. Halimah et son mari sont de la tribu de Sa'd b. Bakr, une subdivision de Hawazin (une grande tribu ou groupe de tribus d'Arabie du Nord)[1].

Relation avec Muhammad[modifier | modifier le code]

Aminah bint Wahb, la mère de Muhammad, attendait l'arrivée des Banu Sa'd. Les femmes de la tribu des Banu Sa'd étaient des nourrices. Ils emmenaient les enfants de La Mecque dans le désert et leur enseignaient l'arabe classique. En retour, ils recevaient un salaire de la famille de l'enfant à La Mecque[2]. Le mari de Halimah est al-Harith bin Abdul Uzza. Son fils s'appelait Abdullah, tandis que ses filles s'appelaient Unaysa et Hudhafa. Pendant son voyage à La Mecque, elle n'a pas pu nourrir son enfant parce que sa chamelle a cessé d'allaiter. À La Mecque, tous ceux qui recherchaient des enfants en famille d'accueil ont refusé de prendre soin de l'orphelin Muhammad parce qu'ils craignaient de ne pas être payés en raison de la mort de son père. Halimah était triste que chaque femme de sa tribu ait reçu un enfant sauf elle. Elle a donc dit à son mari al-Harith: "Par Dieu, je n'aime pas l'idée de revenir avec mes amis sans nourisson; j'irai prendre cet orphelin." Son mari a accepté[3]. Immédiatement après l'avoir accepté, la bénédiction est venue pour elle et sa famille. Le troupeau de son mari pendant une période de grande famine était en bonne santé et produisait du lait pendant que le reste du troupeau du peuple mourait.

Quand il avait deux ans, Halimah l'a emmené à Aminah et a insisté pour qu'elle le laisse rester avec elle, ce qu'elle a concédé. Un événement étrange et mystérieux s'est produit quelques mois plus tard. Le frère adoptif de Muhammad jouait avec lui, puis soudainement Halimah et son mari ont vu leur fils (le frère adoptif de Muhammad) qui est revenu en courant et a crié: "deux hommes vêtus de blanc ont attrapé mon frère et lui ont coupé la poitrine." Alors Halimah et Al-Harith ont couru vers Muhammad et l'ont trouvé pâle. Quand ils lui ont demandé ce qui s'était passé, il a répondu: "Deux hommes sont venus et ont ouvert ma poitrine et en ont pris une partie". Cette étape est celle de la purification du dernier des prophètes.[4]

Après cet événement, elle a renoncé à l'accueillir et a informé sa mère de ce qui s'était passé[3].

Elle a ensuite accepté l'islam après la bataille de Hunayn.

Décès[modifier | modifier le code]

Elle est décédée en l'an 8 après l'année de l'Hégire et sa tombe se trouve à Jannatul Baqi, Madinah, Arabie Saoudite[réf. nécessaire]. Les restes de l'endroit où elle habitait et où Muhammad a grandi sont toujours debout aujourd'hui.

Voir également[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Safiur Rahman Mubarakpuri, The Sealed Nectar, Saudi Arabia, Dar-us-Salam Publications, , 56 p.
  2. Muhammad Husyan Haykal, The Life of Muhammad, India, Millat Book Center, , 47 p.
  3. a et b Guillaume Alfred, The Life of Muhammad, Oxford, , 72 p.
  4. (ar) Moslim ibn al-Hajjaj, Sahih Muslim (ISBN 2875450557), Tome 1, p. 176

Liens externes[modifier | modifier le code]