Hakan Çalhanoğlu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hakan Çalhanoğlu
Image illustrative de l’article Hakan Çalhanoğlu
Hakan Çalhanoğlu avec la Turquie en 2016.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie AC Milan
Numéro 10
Biographie
Nationalité Drapeau : Turquie Turc
Drapeau : Allemagne Allemand
Nat. sportive Drapeau : Turquie Turc
Naissance (25 ans)
Lieu Mannheim (Allemagne)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 2011
Poste Ailier / Milieu de terrain
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
0 Drapeau : Allemagne 1. FC Turanspor Mannheim
0000-2001 Drapeau : Allemagne Polizei SV Mannheim
2001-2009 Drapeau : Allemagne Waldhof Mannheim
2009-2012 Drapeau : Allemagne Karlsruher SC
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2011-2013 Drapeau : Allemagne Karlsruher SC0550(17)
2013-2014 Drapeau : Allemagne Hambourg SV0380(11)
2014-2017 Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen 1150(28)
2017- Drapeau : Italie AC Milan0900(11)
Total 2950(67)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2010Drapeau : Turquie Turquie -16 ans (tr) 00600(1)
2010-2011 Drapeau : Turquie Turquie -17 ans01100(1)
2011-2013 Drapeau : Turquie Turquie -19 ans01500(5)
2012-2013 Drapeau : Turquie Turquie -20 ans00900(1)
2012-2014 Drapeau : Turquie Turquie espoirs00200(0)
2013- Drapeau : Turquie Turquie0400(10)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 20 mai 2019

Hakan Çalhanoğlu, né le à Mannheim en Allemagne, est un footballeur international turc. Il évolue au poste d'ailier gauche avec l'AC Milan.

Il commence sa carrière à Karlsruher SC, son club formateur, en 2011. Il ne tarde pas à se faire remarquer par des clubs de Bundesliga. En 2013, Çalhanoğlu rejoint le Hambourg SV où il accomplira une saison complète. L'année suivante le voit s'engager pour le Bayer Leverkusen. Le Turc se fait alors peu à peu connaître de l'Europe. Sa qualité de frappe et sa précision en font un excellent tireur de coup-franc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Karlsruher SC (2011-2013)[modifier | modifier le code]

Le , il fait ses débuts avec le club à l'occasion d'un match de 2. Bundesliga face au FC Erzgebirge Aue. Durant cette même rencontre, il délivre deux passes décisives[1].

Le 11 mars 2012, il prolonge son contrat jusqu'en 2017. Durant cette saison, il a pris part à 12 rencontres de championnat. Toutefois, en fin de saison, son club sera finalement relégué en 3. Liga à l'issue des barrages.

Le , lors de son premier match de 3. Liga face au FC Heidenheim, il inscrit sur coup franc les deux premiers buts de sa carrière professionnelle[2].

Le , il est transféré au Hambourg SV, mais il reste dans son club en prêt jusqu'à la fin de la saison[3].

Le , Çalhanoğlu dispute son premier match de Coupe d'Allemagne face au Hambourg SV. Le Karlsruher SC l'emportera finalement 4-2 avec une passe décisive délivré par ce dernier.

À l'issue de cette saison, le Karlsruher SC remporte la 3. Liga 2012-2013 et se voit ainsi promu en 2.Bundesliga pour la saison suivante, tandis que Çalhanoğlu termine au pied du podium des meilleurs buteurs avec 17 réalisations et est élu meilleur joueur de la saison de 3. Liga.

Hambourg SV (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts en Bundesliga lors de la première journée de championnat opposant son club au FC Schalke 04.

Le , il inscrit ses deux premiers buts en championnat face à l'Eintracht Brunswick.

Le , Hakan Çalhanoğlu, âgé de 20 ans et deux semaines, acquiert une renommée mondiale[4] avec son coup franc des 41 mètres qui parachève la victoire du Hambourg SV contre le Borussia Dortmund (3-0), dans le temps additionnel de la rencontre qui oppose les deux équipes[5].

Bayer Leverkusen (2014-2017)[modifier | modifier le code]

Çalhanoğlu lors d'un échauffement avec le Bayer Leverkusen avant un match amical contre l'Olympique de Marseille, le .

Le 11 juillet 2014, Hakan Çalhanoğlu est transféré au Bayer Leverkusen pour 14,5 millions d'euros[6]. Il signe un contrat de 5 ans avec le club, soit jusqu'en 2019.

Le 15 août 2014, il joue son premier match avec le club en étant titulaire lors d'une rencontre du premier tour de la DFB-Pokal 2014-2015 face à Waldalgesheim (en) (victoire 0-6).

Il joue un rôle essentiel dans la qualification de son club pour la Ligue des Champions 2014-2015, en délivrant deux passes décisives (pour l'ouverture du score de Stefan Kießling et pour le but de la victoire de Son Heung-min) lors du match de barrage aller face au FC Copenhague (victoire 2-3)[7], puis en inscrivant un superbe coup franc à la 7e minute lors du match retour (victoire 4-0), le 27 août 2014 à la BayArena[8].

Le , il inscrit le but de la victoire (1-0) lors du match aller des huitièmes de finale face à l'Atlético Madrid[9], mais voit son penalty arrêté par Jan Oblak lors de la séance de tirs au but du match retour qui scelle l'élimination du Bayer Leverkusen à ce stade de la compétition, le [10].

Le , il inscrit son premier doublé avec le club à l'occasion d'un match du premier tour de l'édition suivante face aux biélorusses du BATE Borisov (victoire 4-1)[11]. Néanmoins son club - qui termine à la troisième place du groupe E - n'est pas qualifié pour les huitièmes de finale comme lors de l'édition précédente, et se voit donc repêcher en seizième de finale de la Ligue Europa 2015-2016 pour une double confrontation face au Sporting Lisbonne, de laquelle le club allemand sort victorieux grâce, entre autres, à un but de Çalhanoğlu lors du match retour (victoire 3-1), le [12].

Le , il obtient son premier capitanat avec le club lors d'un match de Bundesliga face au FC Augsbourg, lors duquel il inscrit le but égalisateur sur penalty dans les arrêts de jeu de la rencontre, permettant ainsi à son équipe, menée 3-0 à l'heure de jeu, d’arracher le match nul 3-3[13]. Il porte également le brassard quelques jours plus tard à l'occasion de la double confrontation contre le Villareal CF en huitième de finale de la Ligue Europa 2015-2016[14],[15]. Confrontation perdue par le Bayer Leverkusen à cause d'un doublé de Cédric Bakambu lors du match aller (défaite 2-0), le [14].

AC Milan (depuis 2017)[modifier | modifier le code]

Le , il signe pour quatre ans à l'AC Milan, pour un transfert estimé à 21 millions d’euros[16]. Il se voit attribué le très prestigieux maillot floqué du numéro 10 (laissé vacant par Keisuke Honda et qui devait normalement échoir à André Silva[17]), qui fut porté par un grand nombre de légendes du club lombard (Gianni Rivera, Ruud Gullit, Dejan Savićević, Zvonimir Boban, Rui Costa et Clarence Seedorf)[18]. Il joue son premier match sous ses nouvelles couleurs le 3 août 2017 en match de qualification pour la Ligue Europa face à l'Universitatea Craiova, rencontre que le Milan remporte par deux buts à zéro[19]. Il inscrit son premier but en championnat le face au Chievo Vérone (victoire 1-4), devenant ainsi le premier joueur turc à marquer en Serie A depuis Emre Belözoglu en 2003[20].

Hakan Çalhanoğlu possède trois « matchs références » avec l'AC Milan :

- Un match à l'extérieur contre l'Austria Vienne (1-5), le 14 septembre 2017, en phase de groupes de la Ligue Europa 2017/2018, où il ouvre le score à la 7e minute, avant de livrer deux passes décisives pour André Silva, à la 10e et à la 20e minute[21].

- Un match à domicile contre la Fiorentina (5-1), le 20 mai 2018, en Serie A, où il inscrit le but de l'égalisation (1-1) à la 23e minute d'un coup franc des dix-huit mètres et délivre trois passes décisives : pour Patrick Cutrone à la 41e (2-1) et à la 59e (4-1), ainsi que pour Giacomo Bonaventura qui inscrit le cinquième but à la 76e[22].

- Un match à domicile contre Dudelange (5-2), le 29 novembre 2018, en phase de groupes de la Ligue Europa 2018/2019, où il inscrit un but, provoque deux buts contre son camp et livre une passe décisive, le tout en une quinzaine de minute[23].

En équipe nationale (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Hakan Çalhanoğlu avec la Turquie lors d'un match amical contre l'Autriche, le .

Çalhanoğlu a le choix entre l'Allemagne et la Turquie pour jouer en équipe nationale. Il opte finalement pour la sélection turque et évolue déjà dans les catégories juniors turcs avant de devenir professionnel. Il participe notamment à la Coupe du monde des moins de 20 ans 2013 qui se joue à domicile.

Çalhanoğlu fait ses débuts en sélection le , remplaçant Gökhan Töre contre Andorre[24]. Il lui faut attendre mai 2014 pour être titularisé face à l'Irlande à Dublin.

Le 31 mars 2015, Çalhanoğlu marque son premier but en sélection durant une victoire 2-1 contre le Luxembourg[25]. En juin 2015, il inscrit son premier doublé pour la Turquie face à la Bulgarie[26]. Petit à petit, Çalhanoğlu s'installe dans l'entre-jeu turc et enchaîne les bonnes performances.

Çalhanoğlu est convoqué par Fatih Terim pour l'Euro 2016 en France. La Turquie est dans un groupe compliqué comptant la Croatie, la République tchèque ainsi que l'Espagne. Contre ses derniers, Çalhanoğlu et ses coéquipiers essuient une défaite 3-0 qui écarte définitivement le pays des phases finales[27],[28].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Hakan Çalhanoğlu est connu, notamment, pour ses frappes lointaines, mais surtout pour ses coup-francs dont il est considéré comme un des meilleurs tireurs au monde[29]. Il se dit influencé par l'ancien cannonier brésilien Juninho : « Je me repasse sans cesse les vidéos, les stoppe et use le ralenti pour copier exactement sa course d'élan, sa frappe, presque tout en détails »[30]. Souvent comparé à Mesut Ozil, d'origine turque, le joueur explique que « C'est grâce aux Allemands que je suis devenu footballeur. Mais jouer pour l'équipe nationale turque est un honneur. Je veux être le Mesut Özil turc »[30].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Son petit frère, Muhammed Çalhanoğlu (en), est également footballeur professionnel[31]. Tout comme Hakan, il a également été formé au Waldhof Mannheim et au Karlsruher SC, avant d'emprunter une trajectoire différente de celle de son frère et d'évoluer dans les divisions inférieures du football autrichien, puis turc[32]. Il joue désormais au TSG Weinheim (en)[33].

Prise de position politique[modifier | modifier le code]

À l'instar d'autres footballeur germano-turcs, comme İlkay Gündoğan et Mesut Özil, Çalhanoğlu est un partisan notoire du président turc Recep Tayyip Erdoğan. Le , il poste sur son compte Twitter une vidéo de soutien à ce dernier, dans le cadre de la campagne pour le "Oui" au référendum constitutionnel turc de 2017. Dirk Mesch, le porte-parole du Bayer Leverkusen depuis 2008[34], déclare que le club a eu une discussion avec le joueur à propos de son tweet polémique[35].

Religion[modifier | modifier le code]

Hakan Çalhanoğlu est un musulman pratiquant[36],[37]. Il a d'ailleurs effectué la 'Omra à deux reprises : en décembre 2015[38] et en janvier 2019 avec son coéquipier à l'AC Milan : le français Tiémoué Bakayoko[39].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Générales[modifier | modifier le code]

Statistiques de Hakan Çalhanoğlu au 20 mai 2019[40]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Plays-off Drapeau : Turquie Turquie Total
Division M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2011-2012 Drapeau de l'Allemagne Karlsruher SC 2.Bundesliga 14 0 3 - - - - - - - 2 0 0 - - - 16 0 3
2012-2013 Drapeau de l'Allemagne Karlsruher SC 3.Bundesliga 36 17 12 3 0 2 - - - - - - - - - - 39 17 14
Sous-total 50 17 15 3 0 2 - - - - 2 0 0 - - - 55 17 17
2013-2014 Drapeau de l'Allemagne Hambourg SV Bundesliga 32 11 4 4 0 1 - - - - 2 0 0 4 0 0 42 11 5
Sous-total 32 11 4 4 0 1 - - - - 2 0 0 4 0 0 42 11 5
2014-2015 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen Bundesliga 33 8 6 4 2 0 C1 10 3 2 - - - 5 3 0 52 16 8
2015-2016 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen Bundesliga 31 3 5 3 1 0 C1+C3 8+4 3+1 4+0 - - - 12 4 1 58 12 10
2016-2017 Drapeau de l'Allemagne Bayer Leverkusen Bundesliga 15 6 5 1 0 0 C1 6 1 2 - - - 5 2 1 27 9 8
Sous-total 79 17 16 8 3 0 - 28 8 8 - - - 22 8 2 137 36 26
2017-2018 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 31 6 7 4 0 0 C3 10 2 4 - - - 7 0 1 52 8 12
2018-2019 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 35 2 6 5 0 1 C3 5 1 3 - - - 7 2 1 52 5 11
Sous-total 66 8 13 9 0 1 - 15 3 7 - - - 14 2 2 104 13 23
Total sur la carrière 227 53 48 24 3 4 - 43 11 15 4 0 0 40 10 4 338 77 71

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Liste des buts en sélection d’Hakan Çalhanoğlu
00 Date Lieu Compétition Résultat Adversaire Détail Sél.
1er Stade Josy-Barthel, Luxembourg, Luxembourg Match amical V 1-2 Drapeau : Luxembourg Luxembourg But inscrit après 87 minutes 87e du pied droit 1-2 7e
2e Recep Tayyip Erdoğan Stadyumu, Istanbul, Turquie V 4-0 Drapeau : Bulgarie Bulgarie But inscrit après 49 minutes 49e c.f du pied droit 1-0 8e
3e But inscrit après 54 minutes 54e du pied droit 2-0
4e Generali Arena, Prague, République tchèque Éliminatoires Euro 2016 V 0-2 Drapeau : République tchèque République tchèque But inscrit après 80 minutes 80e du pied droit 0-2 12e
5e Stade Ernst-Happel, Vienne, Autriche Match amical V 1-2 Drapeau : Autriche Autriche But inscrit après 43 minutes 43e c.f du pied droit 1-1 16e
6e Etihad Stadium, Manchester, Angleterre P 2-1 Drapeau : Angleterre Angleterre But inscrit après 14 minutes 14e du pied droit 1-1 17e
7e Stade Maksimir, Zagreb, Croatie Éliminatoires Coupe du monde 2018 N 1-1 Drapeau : Croatie Croatie But inscrit après 45+3 minutes 45+3e c.f du pied droit 1-1 23e
8e Torku Arena, Selçuklu, Turquie N 2-2 Drapeau : Ukraine Ukraine But inscrit après 81 minutes 81e s.p du pied droit 2-2 24e
9e Friends Arena, Solna, Suède Groupe 2 de la Ligue B de la Ligue des nations de l'UEFA 2018-2019 V 2-3 Drapeau : Suède Suède But inscrit après 51 minutes 51e du pied droit 2-1 35e
10e Stade Loro-Boriçi, Shkodër, Albanie Éliminatoires Euro 2020 V 0-2 Drapeau : Albanie Albanie But inscrit après 55 minutes 55e du pied droit 0-2 39e
Total 10 buts (10 du pied droit), dont 1 penalty et 3 coups francs, en 40 sélections entre le 6 septembre 2013 et le 25 mars 2019.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Karlsruher SC - FC Ezgebirge Aue, 5 févr. 2012 - 2.Bundesliga - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 16 février 2019)
  2. « 1.FC Heidenheim 1846 - Karlsruher SC, 21 juil. 2012 - 3.Liga - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 16 février 2019)
  3. (en) « Calhanoglu: A great opportunity », sur fifa.com,
  4. Sébastien Girard, « Hakan Çalhanoğlu, l’arme turque pour battre la Croatie », sur Papinade.com, (consulté le 16 février 2019)
  5. (en) Adam Shergold, « Pick that out! Calhanoglu blasts in 50-yard free-kick as Hamburg beat Dortmund », sur DailyMail.co.uk, (consulté le 16 février 2019)
  6. « Çalhanoglu signe à Leverkusen », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  7. « FC Copenhague - Bayer 04 Leverkusen, 19 août 2014 - Ligue de Champions qualification - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 15 février 2019)
  8. « Bayer 04 Leverkusen - FC Copenhague, 27 août 2014 - Ligue de Champions qualification - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 15 février 2019)
  9. « Bayer 04 Leverkusen - Atlético Madrid, 25 févr. 2015 - UEFA Champions League - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 15 février 2019)
  10. « Atlético Madrid - Bayer 04 Leverkusen, 17 mars 2015 - UEFA Champions League - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 15 février 2019)
  11. « Bayer 04 Leverkusen - BATE Borisov, 16 sept. 2015 - UEFA Champions League - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 15 février 2019)
  12. « Bayer 04 Leverkusen - Sporting CP, 25 févr. 2016 - Europa League - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 15 février 2019)
  13. « FC Augsburg - Bayer 04 Leverkusen, 5 mars 2016 - 1.Bundesliga - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 15 février 2019)
  14. a et b « Villarreal CF - Bayer 04 Leverkusen, 10 mars 2016 - Europa League - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 15 février 2019)
  15. « Bayer 04 Leverkusen - Villarreal CF, 17 mars 2016 - Europa League - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 15 février 2019)
  16. « Officiel : Hakan Calhanoglu débarque au Milan AC ! », sur footmercato.net, (consulté le 11 juillet 2017)
  17. (en) Ben Gladwell, « AC Milan sign Andre Silva from Porto for €38 million on five-year contract », sur ESPN.com, (consulté le 15 février 2019)
  18. (en) Vishal Joshi, « Milan Issue Latest Recruits Shirt Numbers as Calhanoglu, Bonucci, Silva & Rodrigues Learn Their Fate », sur 90min.com, (consulté le 15 février 2019)
  19. « Feuille du match  », sur transfermarkt.fr
  20. (en) « Suso Stars in Milan Win Over Chievo to Ease Pressure on Montella », sur BeinSports.com, (consulté le 15 février 2019)
  21. « Feuille du match Austria Vienna - AC Milan, Sep 14, 2017 - Europa League », sur transfermarkt.fr (consulté le 11 janvier 2019)
  22. « Feuille du match AC Milan - ACF Fiorentina, May 20, 2018 - Serie A », sur transfermarkt.fr (consulté le 11 janvier 2019)
  23. « Feuille du match AC Milan - F91 Dudelange, Nov 29, 2018 - Europa League », sur transfermarkt.fr (consulté le 11 janvier 2019)
  24. (en) « Terim enjoys Turkey return against Andorra », sur uefa.com,
  25. « Le Luxembourg craque sur la fin face à la Turquie », sur lessentiel.lu,
  26. « Turquie - Bulgarie: 4-0 », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  27. Gilles Rof, « Euro 2016 : l’Espagne écœure la Turquie et fonce en huitièmes de finale », sur lemonde.fr, Le Monde,
  28. « Euro-2016 : l'Espagne corrige la Turquie et file en huitièmes de finale », sur france24.com, France 24,
  29. Sébastien Girard, « Hakan Çalhanoğlu le canonnier de Leverkusen », sur papinade.com,
  30. a et b « Leverkusen - Calhanoglu à la conquête de l'Europe », sur fr.fifa.com,
  31. (tr) « Çalhanoğlu Karagümrük'te », sur Amatorlig.net, (consulté le 15 février 2019)
  32. (tr) « Hakan Çalhanoğlu'nun kardeşi Muhammed Çalhanoğlu, Gümüşhanespor'da », sur Haberturk.com, (consulté le 15 février 2019)
  33. « Muhammed Calhanoglu - Historique de transferts », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 15 février 2019)
  34. « Dirk Mesch - Profil manager », sur www.transfermarkt.fr (consulté le 15 février 2019)
  35. (de) « Leverkusens Calhanoglu unterstützt türkischen Präsidenten », sur Focus.de, (consulté le 15 février 2019)
  36. (en) « 5 Things to know about Hakan Calhanoglu », sur www.acmilaninfo.com, (consulté le 15 février 2019)
  37. (it) « Calciomercato Milan, chi è Calhanoglu: il mago delle punizioni che ha scelto la Turchia », sur OneFootball.com, (consulté le 15 février 2019)
  38. (tr) « Hakan Çalhanoğlu Kabe'ye gitti », sur Hurriyet.com.tr, (consulté le 15 février 2019)
  39. (it) Alessio Roccio, « Milan, Bakayoko e Calhanoglu sui social: la visita alla Mecca », sur PianetaMilan.it, (consulté le 15 février 2019)
  40. « Fiche de Hakan Çalhanoğlu », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]