Hair (comédie musicale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hair
Image décrite ci-après
Troupe norvégienne de la comédie musicale, en 2011.

Livret James Rado et Gerome Ragni
Lyrics James Rado et Gerome Ragni
Musique Galt MacDermot
Mise en scène Tom O'Horgan
Chorégraphie Julie Arenal
Décors Robin Wagner
Costumes Nancy Potts
Lumières Jules Fisher
Production Michael Butler
Première
Biltmore Theatre, Broadway
Dernière
Nb. de représentations 1 750
Langue d’origine Anglais
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Représentations notables
Airs
  • Aquarius
  • Sodomy
  • Black Boys/White Boys
  • Good Morning Starshine
  • The Flesh Failures (Let the Sunshine In)

Hair est une comédie musicale rock de James Rado (en) et Gerome Ragni (en) (paroles) et de Galt MacDermot (musique) créée « off-Broadway », dans une cave de Greenwich village, en octobre 1967 puis jouée à Broadway au Public Theater à partir d'avril 1968 pendant quatre ans sans interruption[1]. Le New-York Times dit: « C'est enfin la première comédie musicale qui parle d'aujourd'hui. »[2]

Produit de la contre-culture hippie et de la révolution sexuelle des années 1960, certaines de ses chansons, inspirées de la théorie du New Age, sont devenues des hymnes des mouvements pacifistes contre la guerre du Viêt Nam.

Après une première exportation à Londres, la version française est créée à Paris au théâtre de la Porte-Saint-Martin le [3].

Elle rompt avec le spectacle traditionnel et révolutionne le genre[4].

Hair est remonté à Broadway en 2009[5] et à Paris en 2011.

Argument[modifier | modifier le code]

Hair raconte l'histoire d'un groupe de hippies qui s'initient aux substances hallucinogènes et à la vie en communauté dans les rues de New York.

Claude Bukowski, jeune fermier dans l'Oklahoma, doit quitter son ranch pour combattre au Vietnam. Avant de se présenter aux services de l'armée, le futur soldat décide de visiter New-York. Il y rencontre un groupe de jeunes contestataires qui protestent contre la guerre au Vietnam, avec qui il participe à la révolution sexuelle et à la lutte contre la société conservatrice américaine[3].

Une comédie controversée[modifier | modifier le code]

En 1969, l'adaptation française surprend le public par ses scènes dénudées[6] et provoque en décembre une protestation de l'Armée du salut, qui fait irruption dans la salle pour arrêter le spectacle[7],[8]. Pourtant, le New York Times écrit que la version de Paris « est sans doute la meilleure, la plus hippie et la plus festive[9] ».

La même année, le gouvernement mexicain interdit la comédie musicale à la suite de la première représentation à Acapulco[10].

A Londres, les producteurs attendent un allègement des lois sur la censure pour ouvrir la comédie dans le West End[10].

En 2019, la chaine américaine NBC déprogramme une émission consacrée à la comédie musicale suggérant que celle-ci, en raison des thèmes abordés, n'est pas adaptée à une heure de grande écoute[11],[12].

Succès mondial[modifier | modifier le code]

La comédie musicale se joue dans le monde entier à guichet fermé[6],[13]. Les producteurs comprennent vite que les préoccupations de la jeunesse de Tokyo ou de Berlin sont semblables à celles des jeunes américains. Le spectacle est un triomphe aux quatre coins du globe : São Paulo, Sydney, Hambourg, Amsterdam, Tel-Aviv, Londres et Belgrade[14].

Dès sa sortie, l'adaptation française connaît un immense succès [15]. Elle attire un million de spectateurs[16].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution originale[modifier | modifier le code]

  • James Rado : Claude Bukowski
  • Gerome Ragni : Berger
  • Jill O'Hara : Sheila
  • Steve Dean : Woof
  • Arnold Wilkerson : Hud
  • Sally Eaton : Jeanie
  • Shelley Plimpton : Crissy
  • Marsha Hunt : Dionne[17]

Numéros musicaux[modifier | modifier le code]

Acte I
  • Aquarius – la tribu (ensemble)
  • Donna– Berger, la tribu
  • Hashish – la tribu
  • Sodomy – Woof, la tribu
  • I'm Black/Colored Spade – Hud, Woof, Berger, Claude et la tribu
  • Manchester England – Claude et la tribu
  • Ain't Got No – Woof, Hud, Dionne et la tribu
  • I Believe in Love – Sheila et trio
  • Air – Jeanie, Crissy, Dionne
  • Initials (L. B. J.) – la tribu
  • I Got Life – Claude et la tribu
  • Going Down – Berger et la tribu
  • Hair – Claude, Berger et la tribu
  • My Conviction – Margaret Mead
  • Easy to be Hard – Sheila
  • Don't Put It Down – Berger, Woof et les hommes de la tribu
  • Frank Mills – Crissy
  • Be-In (Hare Krishna) – la tribu
  • Where Do I Go? – Claude et la tribu
Acte II
  • Electric Blues – quatuor
  • Black Boys – sextuor
  • White Boys – trio Supremes
  • Walking in Space – la tribu
  • Yes, I's Finished/Abie BabyAbraham Lincoln, Hud et deux hommes
  • Three-Five-Zero-Zero – la tribu
  • What a Piece of Work Is Man – duo
  • Good Morning Starshine – Sheila et la tribu
  • The Bed – la tribu
  • Aquarius (reprise) – la tribu
  • Manchester England (reprise) – Claude et la tribu
  • Eyes Look Your Last – Claude et la tribu
  • The Flesh Failures (Let the Sunshine In) – Claude, Sheila, Dionne et la tribu

Versions françaises[modifier | modifier le code]

Théâtre de la Porte-Saint-Martin, 1969[15][modifier | modifier le code]

Interprètes

Théâtre Mogador, 1998[modifier | modifier le code]

Nouvelle adaptation française des chansons : Joëlle Angeli

Mise en scène et adaptation de Jacques Rosny

Direction musicale : François Dreno

Chorégraphie : Laura Treves

Chef d'orchestre : Laurent Desmurs

Avec : Alexandre Bonstein, Isabel Cramaro, Emmanuel Dahl, Tino Daly, Christelle Dobat, Donovan Jones, Delphine Labey, Dominique Martinelli, Eric Melville, Liza Michael, Isabelle N'Gombo, Claire Pataut, Simon Porter, Vincianne Regattieri, Sinan, Frederic Strouck, Deborah Tanguy, Isabelle Turschwell, Catherine Yvorra.

Théâtre de Trianon[18], 2009, puis Théâtre du Gymnase Marie-Bell, 2011[modifier | modifier le code]

L'argument est modifié et transposé : au lieu de la guerre du Viêt Nam, point central de la version de 1969, c'est l'épidémie du SIDA qui représente le danger pour les personnages[19],[20].

  • Adaptation : Sylvain Meyniac
  • Mise en scène : Sylvain Meyniac
  • Direction musicale : Alex Finkin
  • Direction vocale : Éric Szerman
  • Chorégraphie : Jean-Claude Marignal
  • Décor : Anne Wannier
  • Scénographie : Renaud
  • Costumes : Victoria Vignaux
  • Production : Dimitri Baquet et Sylvain Meyniac
Interprètes

Récompenses[modifier | modifier le code]

La reprise de 2009 à Brodway est élue meilleure reprise de l'année lors des Tony Awards[21],[22]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Éric Branaa, « « Hair » : en 1968, la révolution était aussi sur scène », The Conversation,‎ (lire en ligne)
  2. Jimmy Bourquin, « Ces grandes comédies musicales qui ont marqué l'histoire du cinéma », sur www.franceinter.fr, (consulté le )
  3. a et b « 30 mai 1969, la mythique pièce "Hair" débarque à Paris | INA », sur ina.fr (consulté le )
  4. L'Instant CulteSpectacle, « On fête les 50 ans de la comédie musicale Hair ! », sur L'Ecran Pop Magazine, (consulté le )
  5. « A New Dawn for Hair - TIME », sur web.archive.org, (consulté le )
  6. a et b « 1969 - "Hair" s'abat sur Paris », sur LExpress.fr, (consulté le )
  7. « Manifestation de l'Armée du Salut contre la comédie musicale Hair » sur ina.fr, journal télévisé du 29/01/1970
  8. Site magazine.lecranpop.com, article "On fête les cinquante ans de la comédie musicale Hair".
  9. Laissez-vous pousser les cheveux ! sur Evene.
  10. a et b (en-US) « Why ‘Hair’ Has Endured », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  11. « "Hair Live !" la prochaine comédie musicale de NBC ⋆ Musical Avenue », sur Musical Avenue, (consulté le )
  12. (en-US) Peter Libbey, « ‘Hair Live!’ Is Coming to NBC in 2019 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  13. « La comédie musicale Hair ou quand le sexe et le rock ont pris Broadway par surprise », sur www.franceinter.fr (consulté le )
  14. « "Hair", comédie musicale d'une génération », sur rts.ch, (consulté le )
  15. a et b « “Hair”, le succès de l’été 1969 qui a révélé Julien Clerc », sur parismatch.com (consulté le )
  16. « Gérard Lenorman "Le succès de Hair" | Archive INA » (consulté le )
  17. (en) « London 1968 », sur web.archive.org, (consulté le )
  18. Voir sur froggydelight.com.
  19. La tournée est organisée au profit de Sidaction.
  20. « La comédie musicale Hair, version 2011, déclare la guerre au sida », sur LExpress.fr, (consulté le )
  21. « Tony Awards 2009 Hair » (consulté le )
  22. « Tony Awards 2009 : les résultats en direct ⋆ Musical Avenue », sur Musical Avenue, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]