Hainaut (région transfrontalière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hainaut.

Le Hainaut, ou Hainau[1] (de la rivière Haine et du thiois gou/gau, "pays/contrée" ou "comté"), est une région transfrontalière, à cheval sur la France et la Belgique correspondant approximativement à l'ancien comté de Hainaut. Ses habitants sont les Hennuyers ou aussi Hainuyers.

L'ancien comté de Hainaut

Zone aujourd'hui transfrontalière[modifier | modifier le code]

Du côté belge, on y trouve Mons, dans la vallée de la Haine (à l'origine du nom Hainaut) et jusqu'à Chimay.

Du côté français, on y trouve Valenciennes (la capitale du Hainaut français), Maubeuge. Le territoire correspond approximativement aux arrondissements d'Avesnes-sur-Helpe, Valenciennes et une partie du canton de Douai.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Hainaut a été partagé entre la Belgique et la France suite aux campagnes militaires et annexions de Louis XIV. En 1659, le traité des Pyrénées accorde à la France Avesnes-sur-Helpe, Landrecies et Le Quesnoy. En 1668, au traité d'Aix-la-Chapelle, la France obtient en outre Ath et l'enclave de Binche. Au traité de Nimègue (1678), la France rend Ath et Binche et reçoit en échange les terres autour de Valenciennes, Bouchain et Maubeuge.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Hainaut est une région de plateaux et de collines développés dans un substrat varié (socle paléozoïque, craies mésozoïques, sables et argiles cénozoïques, en grande partie recouvert de lœss). La région, qui appartient au bassin de l'Escaut est traversée de grandes plaines alluviales (plaine de la Scarpe, plaine de la Haine).

Le Hainaut, défini sur des bases historiques se partage en petits pays ou région naturelles, plus homogènes : plaine de la Scarpe, Ostrevant, Avesnois, Borinage, etc.

Un Parc naturel transfrontalier du Hainaut existe de part et d'autre de la frontière.

Paysage[modifier | modifier le code]

Des deux côtés de la frontière belgo-française, le Hainaut présente les mêmes aspects.
Au nord : l'ancien bassin minier, un relief peu tourmenté, une agriculture tournée vers la culture intensive.
Au sud : un relief un peu vallonné, davantage d'espaces boisés, une agriculture tournée davantage vers l'élevage bovin et la production laitière. Côté français, le Hainaut est l'une des entités paysagères retenues par l'Atlas régional des paysages[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]