Hager Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hager.

Hager Group
logo de Hager Group
Logo du Hager Group

Création 1955
Forme juridique Société européenne
Slogan Growing Together
Siège social Blieskastel
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Direction Daniel Hager (CEO), Philippe Ferragu (CGRO), Franck Houdebert (CHRO), Mike Elbers (CMO),François Lhomme (CTO), Günther Fleig (Président du Conseil de surveillance)
Activité Installations électriques dans les bâtiments résidentiels, tertiaires et industriels.
Effectif 11 400 collaborateurs
Site web Site officiel

Chiffre d'affaires 1,9 Milliard d'euros

Hager Group est un groupe industriel franco-allemand spécialisé dans les installations électriques. Fondé en 1955, son siège se trouve à Blieskastel.

Historique[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En 1955, les frères Hermann (1928-2014)[1] et Oswald Hager créent avec leur père Peter la société « Hager oHG, elektrotechnische Fabrik ». Depuis 1945, la Sarre est rattachée économiquement à la France. Le marché allemand n'est pas accessible. Cependant, Hager cherche à s'implanter sur ces deux marchés dans les secteurs de l’installation et la distribution électrique spécialisée dans le moulage par injection de matière plastique.

En 1959, l'entreprise, ouvre une installation à Obernai, à 30 km au sud ouest de Strasbourg en Alsace, et se spécialise progressivement dans la fabrication d'accessoires électriques.

En 1962, une nouvelle usine est mise en service à Obernai et l'entreprise change de logo.

En 1963, Hager présente le coffret HKS[Quoi ?] à la foire de Hanovre, en parallèle de la commercialisation du coffret de connexion « Isorapid ».

En 1965, début du prototype du système « Rapid Hager ».

En 1966, Hager se lance dans la formation systématique des installateurs Hager.

En 1968 et 1969, le coupe-circuit rotatif inventé par Hager est breveté en Allemagne. Un an plus tard, le brevet est également déposé en France. Hager présente le système T : des « blocs de construction » prêts à l'emploi et capables d'être combinés entre eux. Le système « Rapid Hager », le premier tableau d'abonné fabriqué en série, est proposé à la vente en France.

En 1970, Hager commercialise le coupe-circuit rotatif.

En 1973, le chiffre d'affaires de Hager Sarrebruck-Ensheim atteint 43 millions de DM.

En 1974, Hager met sur le marché un système modulaire. Le chiffre d'affaires de Hager à Obernai s’élève à 22 millions de Francs. En 1976, Hager lance la série de coffrets et tableaux d'abonné Gamma.

En 1979, un accord de partenariat pour la fabrication d’un disjoncteur modulaire est conclu avec la société Brown Boverie & Cie. Hager Obernai intègre la fabrication d’apareillages.

En 1981 est fondée Hager Modulec, filiale en Belgique. Industrialisation du premier coupe-circuit modulaire.

En 1982, Hager fabrique un interrupteur différentiel (Interrupteur FI). Une nouvelle usine comportant un silo de stockage automatisé est mise en service à Blieskastel en Allemagne à 10 km à l'est d'Ensheim et installe ses premières filiales en Europe.

En 1985, Hager créé Hager Modula, filiale en Suisse, ainsi que Hager Powertech, filiale en Grande-Bretagne.

En 1987, Hager débute la fabrication des disjoncteurs 3 kAe. La même année, Hager présente le système « électro-domotique » (France) et Temo (Allemagne). En 1988, Hager débute la fabrication des disjoncteurs 6 et 10 kA, avec le lancement des systèmes  « Floride » et  « 90 SL ».

En 1990, l'usine de Telford, au Royaume-Uni, entre en activité. La même année, Hager Electro AB, sa filiale en Suède est créée, comme Hager Electro GmbH, sa filiale en Autriche, ainsi que Hager Holding. En 1991, Hager se lance dans la domotique avec sa gamme Tébis. La même année, Hager Electro B.V., sa filiale aux Pays-Bas est créée.

En 1992, Hager créé Hager Systemer A/S, filiale en Norvège, ainsi que Hager SEM SA, filiale au Portugal, et Hager Lume S.p.A, filiale en Italie. Il acquiert Lumetal, en Italie, spécialisé dans la fabrication d'armoires de distribution.

En 1993, Hager s'implante commercialement en Australie et en Asie du sud et puis au Brésil en 2003. Il crée Hager Electro, filiale en République Tchèque, Hager Hellas, filiale en Grèce, Hager Limited, filiale en Irlande, Hager B&R Ltd, filiale en Australie, Hager Electro Systems PTE, filiale à Singapour et Hager Electro Ltd, filiale à Hong-Kong.

En 1994, en Espagne, Hager créé Hager Industrial de Envolventes (filiale de fabrication) et Hager Sistemas (filiale de commercialisation).

En 1995, le groupe Hager compte 4 500 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires de 910 millions de DM (490 millions EUR)[réf. nécessaire].

En 1996, Hager acquiert Tehalit avec ses usines basées à Heltersberg (Allemagne) et à Bischwiller (France). Hager créé Hager Engineering, filiale en Malaisie.

En 1997, Hager lance la série Quadro (armoires de distribution à composer). Il crée Hager Tehalit Systems, filiale aux Émirats arabes unis.

En 1998, Hager créé Hager Tehalit Systems Middle East, à Jebel Ali, Emirats Arabes Unis. Il acquiert Flash, usine à Saverne (France). Il acquiert également de Ashley & Rock (Royaume-Uni). Lancement de Tebis TS (système d'installation communicant pour l'habitat).

En 2000, Hager lance un partenariat avec la société américaine Cutler & Hammer pour la fabrication de disjoncteurs. Il prend une participation dans la société AVE (Italie), fabricant d'interrupteurs et de prises.

En 2001, Hager créé la société Eletromar, 480 collaborateurs, filiale industrielle et commerciale au Brésil, en joint-venture avec Cutler & Hammer. Il prend le contrôle d'AB Plast (Italie), joint-venture pour la fabrication d'interrupteurs et prises.

En 2002, Hager acquiert Polo (Pologne). Il ouvre des filiales commerciales en Biélorussie, en Bosnie-Herzégovine, en Estonie, en Hongrie, en Lettonie, en Lituanie, en Roumanie, en Russie, en Slovaquie et en Ukraine.

En 2003, Hager démarre un site industriel à Huizhou (Chine).

En 2004, Hager acquiert Weber (Suisse). Il acquiert également Atral (France), constructeur de systèmes d'alarme à transmission radio sous les marques Daitem, Diagral et Logisty.

En 2005, Hager acquiert Amacher (Suisse), fabricant d'interrupteurs et de prises, ainsi que STS Elettronica S.p.A. (Italie), systèmes de sécurité, et également Tolmega (France), spécialiste des conduites de câbles en métal.

En 2006, Hager construit une nouvelle usine à Blieskastel. Il acquiert de EFEN GmbH (Allemagne), spécialisé dans les systèmes de sécurité pour les industriels, ainsi que C.E.S. (France), spécialiste des conduites de câbles en métal. Il acquiert également Eletromar (Brésil).

En 2007, Hager acquiert de Uhtec SAS (France), spécialisé dans la fabrication et le montage d'objets en plastique. Il prend également une participation dans Electraplan GmbH (Allemagne), spécialisé dans les solutions de câblage dans les sols, les murs et les plafonds. Hager Group compte 10 000 personnes dans le monde. Le chiffre d'affaires de l'année s'élève à 1,2 milliard d'euros[réf. nécessaire]. Les premiers produits sortent des lignes de production de la nouvelle usine de Pune, en Inde.

En 2008, Alfred Bricka, entré dans le groupe en 1974 et dirigeant depuis 1988, cède sa place à Daniel Hager, et prend la présidence du conseil de surveillance. Hager change d'identité visuelle.

En 2010, Hager Group acquiert le fabricant d'interrupteurs allemand Berker Group.

En 2012, Hager Group acquiert le fabricant des systèmes d’interphonie Elcom, ainsi que de Locate solution.

En 2013, Hager Group achète qTeles, Prodis, A.V.I. Sécurité et l’une des branche du fonds de commerce de Artys.

En 2014, Hager lance un partenariat avec ABN Braun AG dans le domaine « Strom im Freien » (électricité de plein air).

En 2015, Hager acquiert Bocchiotti.

En 2016, Hager acquiert Azimut Monitoring, leader français dans le domaine du monitoring de la qualité de l’air et du bruit destiné aux « smart buildings » (bâtiments intelligents) et « smart cities » (villes intelligentes).

En 2017, Hager acquiert E3/DC GmbH, spécialiste du développement et de la fabrication de système de gestion et de stockage d'électricité. Fondé en 2010, E3/DC était précédemment détenu par EWE AG, groupe allemand de production et de distribution d'énergie.[2],[3]

Informations économiques[modifier | modifier le code]

Hager commercialise des prestations et équipements pour la distribution d’énergie et les systèmes de comptage électrique, les appareils de protection et de commande, le cheminement de câbles et raccordements de postes de travail, etc.

Hager emploie plus de 11400 collaborateurs qui génèrent un chiffre d’affaires de 1,9 milliard d’euros[réf. nécessaire].

Organisation[modifier | modifier le code]

Depuis 2007, Hager Group est immatriculé en tant que société européenne (SE Societas Europaea).

  • Directoire : Daniel Hager (CEO), Philippe Ferragu (CGRO), Franck Houdebert (CHRO), Mike Elbers (CMO) et François Lhomme (CTO)
  • Conseil de surveillance : Günther Fleig (Président du Conseil de surveillance).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès de Hermann Hager, cofondateur de l’entreprise Hager à Obernai », sur le site alsace.france3.fr, 26 mars 2014.
  2. « Stockage d'énergie : Hager rachète E3/DC », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 janvier 2018)
  3. (de) EWE AG, « EWE veräußert Tochtergesellschaft E3/DC », sur EWE AG (consulté le 4 janvier 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]