Hager Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hager Group
logo de Hager Group
Logo du Hager Group

Création 1955
Forme juridique Société européenne
Slogan Growing Together
Siège social Blieskastel
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Direction Daniel Hager (CEO)[1], Philippe Ferragu (CGRO), Franck Houdebert (CHRO), Mike Elbers (CMO), Ralph Fürderer (CTO), Peter Hager (Président du Conseil de surveillance)[2]
Activité Fournisseur de solutions et de services pour les installations électriques dans les bâtiments résidentiels, tertiaires et industriels.
Effectif 11 500 employés
Site web Site officiel

Chiffre d'affaires 2 milliard d'euros (2018)[3],[4]

Hager Group est une entreprise spécialisée dans les installations électriques, basée à Blieskastel, en Allemagne[5]. L’entreprise familiale est dirigée par ses propriétaires[6] depuis sa fondation en 1955[7].

Les activités de l'entreprise, commercialisées sous la marque Hager, comprennent la distribution d'énergie électrique, le cheminement de câbles, la gestion intelligente des bâtiments et les dispositifs de sécurité. Hager Group possède les marques Berker, Bocchiotti, Daitem, Diagral, Elcom et E3/DC.[8],[9] En 2018[7], Hager Group est considéré comme l’un des leaders mondiaux dans le domaine des solutions pour les installations électriques[10]. En , le groupe occupait la 128e place dans le classement des 1000 plus grandes entreprises familiales d'Allemagne publié par le magazine Die Deutsche Wirtschaft (DDW)[11].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1955, Oswald Hager et Hermann Hager (1928-2014)[12] créent avec leur père Peter Hager l’entreprise Hager oHG, elektrotechnische Fabrik, à Ensheim (Allemagne)[13],[14]. À cette époque et depuis 1945, la Sarre est économiquement rattachée à la France et le marché allemand n'est pas accessible. Hager souhaite néanmoins s'implanter sur ces deux marchés.

En 1959, la famille Hager crée à Obernai, en Alsace, l’entreprise Hager Electro S.A. qui est la première filiale étrangère[15]. À partir de 1966, Hager forme des installateurs électriciens de manière systématique ce qui instaure une culture de fidélisation des clients en leur fournissant des informations utiles. Le disjoncteur modulaire de Hager est breveté en Allemagne en 1968 puis en France en 1970. Dans le même temps, le premier tableau électrique en série, le « Hager-Rapid-System », fait son apparition sur le marché français. En 1973, Hager réalise un chiffre d'affaires de 43 millions de deutsche marks en Allemagne, et, en 1974, de 22 millions de francs en France.

En 1976, Hager introduit sur le marché le petit coffret de distribution Gamma. Puis, en 1982, débute la production de disjoncteurs différentiels. Un nouveau site de production avec un entrepôt à hauts rayonnages est également créé à Blieskastel. Dans les années 1980, le groupe Hager commence à se positionner comme un fournisseur de services complets pour les installations électriques dans les bâtiments. Des sociétés de distribution sont créées en Europe (Suisse, Grande-Bretagne). Depuis le milieu des années 1990, le groupe Hager a développé son réseau de distribution aux Émirats arabes unis (Dubaï), à Singapour, en Malaisie, à Hong Kong, en Chine, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

En 1992, le groupe acquiert le fabricant d'armoires de distribution Lumetal à Porcia, en Italie[16].

En 1996, Hager Group reprend l’entreprise allemande Tehalit, un fabricant de systèmes de cheminement de câbles et de goulottes de distribution[17].

En 1998 la société française Flash, basée à Saverne, intègre le groupe. Elle produit notamment des minuteries électroniques, alors qu’auparavant Hager ne fabriquait que des minuteries mécaniques[18]. La même année, la société britannique Ashley & Rock à Ulverston, qui fabriquait des produits selon les normes britanniques, est reprise.

En 2002, la société polonaise Polo, basée à Tychy en Pologne, intègre le groupe.

La société suisse Weber AG fait partie de Hager Group depuis 2004. La même année le groupe rachète Atral, fabricant français de systèmes d’alarmes. Outre les produits commercialisés sous la marque Hager, Atral fabrique également des produits Diagral, Daitem et Logisty.

En 2006, Hager acquiert toutes les actions d'Eletromar et s’implante au Brésil. La même année le groupe Efen, qui appartenait à Weber AG depuis 2006, est racheté par Hager Group. La marque appartiendra au groupe jusqu'en [19].

En 2007, Hager Group devient une société européenne : Hager SE.[20]

En 2008, Hager Group met en service sa 1re usine à Pune, en Inde. Le de la même année, la première pierre du nouveau site de production d’Eletromar au Brésil est posée.

Le Hager acquiert toutes les actions d'Electraplan Solutions GmbH.[21]

En 2010 Hager reprend Berker, un fabricant allemand d'interrupteurs basé à Schalksmühle et à Ottfingen[22] en Allemagne puis, en 2018, E3/DC GmbH, une société allemande qui développe des onduleurs et des systèmes de stockage d'énergie[23].

Entrée du site de production de Hager Group à Blieskastel, crédit photo : Hager Group

Implantations[modifier | modifier le code]

Hager Group est présent sur 22 sites[24] dans dix pays à travers le monde[25]. Les sites de production fabriquent des composants pour les différents marchés afin de tenir compte des habitudes d'installation locales. Aujourd'hui, le plus grand site de production est situé à Obernai en France[26] de même que le Hager Forum, un centre de formation et de rencontre destiné aux partenaires, aux clients et aux collaborateurs de l'entreprise[27], construit en 2015[28],[29].

Marques et produits[modifier | modifier le code]

Sous la marque « Hager » sont commercialisés des solutions et des services pour les installations électriques dans les bâtiments résidentiels, industriels et tertiaires. Depuis 2009 les anciennes marques Tehalit, Weber, Lume, Klik, Flash, Polo, Ashley & Rock et Logisty sont réunies sous la marque Hager.

Les systèmes d’alarme et de sécurité sont vendus sous les marques Daitem[30] et Diagral[31]. Au sein de Hager Group, la marque Berker fabrique des interrupteurs ainsi que d’autres appareillages muraux. Bocchiotti/Iboco, le leader italien en matière de cheminement de câbles et de raccordement de pièces, fait également partie de Hager Group.[32] La marque Elcom quant à elle produit des interphones pour les bâtiments résidentiels et de bureaux[33].

Les gammes de produits vendus se divisent en quatre catégories :

  • Systèmes de distribution d'énergie électrique et d’armoires de comptage, y compris la gestion de l'énergie et les solutions VDI (association allemande d’ingénieurs) pour les installations électriques
  • Systèmes de cheminement de câbles et de raccordement pour la distribution d'énergie et de données dans les bâtiments
  • Programmes d'interrupteurs et systèmes de gestion technique des bâtiments
  • Dispositifs de sécurité

Depuis 2018, Hager Group collabore avec Audi AG dans le domaine de la mobilité électrique. L'objectif de cette collaboration est de relier le modèle Audi e-Tron au système de gestion de l'énergie domestique (HEMS) de Hager Group.[34]

Culture d’entreprise[modifier | modifier le code]

6 % du chiffre d'affaires du groupe est investi en Recherche et Développement. En 2019, l'entreprise a déposé près de 3 000 brevets[35]. Le service Recherche et Développement, qui emploie 800 personnes, se concentre sur la mobilité électrique, les technologies des bâtiments intelligents (Smart Home) et l'efficacité énergétique[36].

D'[37] à [38],[39], Hager Group a sponsorisé le club de football 1. FC Sarrebruck, notamment dans le cadre de la promotion de jeunes talents. Depuis 2017, Hager Group est partenaire principal du Racing Club de Strasbourg Alsace. L’accord de sponsoring a été conclu pour trois ans[40].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jeanne Yizhen Yin, « Daniel Hager: «Leadership is part of our strategic operational plan to achieve our ambitions» », leadersleague.com,‎ (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2019).
  2. (de) « Peter Hager neuer Chefkontrolleur », Saarbrücker Zeitung,‎ (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2019).
  3. Hager Group Rapport annuel 2018/19.
  4. « Solutions électriques : Hager dépasse les 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires », dna.fr Dernières Nouvelles D'Alsace,‎ (lire en ligne, consulté le 26 décembre 2019).
  5. (de) Jürgen Lorey, « Elektronik-Unternehmen : Hager Group investiert Millionen in Logistikzentrum », sur saarbruecker-zeitung.de, (consulté le 23 décembre 2019)
  6. Anne-Sophie Bellaiche et Solène Davesne, « France-Allemagne : "Nous vivons avec deux façons de voir le monde" affirme le président du groupe Hager », sur usinenouvelle.com, (consulté le 26 décembre 2019)
  7. a et b (de) Anna Friedrich, « Karriere im Nirgendwo. So locken Unternehmen Talente in die Provinz », sur wiwo,de, WirtschaftsWoche, (consulté le 23 décembre 2019)
  8. « Stockage d'énergie : Hager rachète E3/DC », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 janvier 2018).
  9. (de) Sandra Enkhardt, « Hager Group übernimmt E3/DC », sur pv-magazine.de, (consulté le 25 décembre 2019)
  10. (de) Florian Langenscheidt, Bernd Venohr (Ed.), Lexikon der deutschen Weltmarktführer. Die Königsklasse deutscher Unternehmen in Wort und Bild, Cologne, Gabal Verlag, , 698 p. (ISBN 978-3-86936-221-2)
  11. (de) « Hager Group (Blieskastel): Umsatz, Mitarbeiterzahl », sur die-deutsche-wirtschaft.de, (consulté le 25 décembre 2019)
  12. « Décès de Hermann Hager, cofondateur de l’entreprise Hager à Obernai », sur le site alsace.france3.fr, 26 mars 2014.
  13. (de) Thomas D. Zweifel, Daniel Hager (Avant-propos), Communicate or Die – Mit Sprache führen : Außergewöhnliche Ergebnisse durch zielgerichtete Kommunikation, Zurich, Springer Gabler, , 193 p. (ISBN 978-3-8349-4684-3), p. XI–XVI
  14. Philippe Leblond, Faire (et réussir) son installation électrique : Toutes les étapes pour faire les bons choix, Malakoff Cedex, Dunod, , 229 p. (ISBN 978-2-10-074376-6), p. 225
  15. Annelot Huijgen, « Hager, un groupe allemand si français », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 25 décembre 2019)
  16. (de) Joachim Zentes et Dirk Morschett et. al. (ed.), Außenhandel : Marketingstrategien und Managementkonzepte, Wiesbaden, Gabler, , 1087 p. (ISBN 978-3-322-89037-5), p. 615
  17. (de) Mechthild Treusch, « Tehalit strebt wieder aufwärts », sur rheinpfalz.de, Die Rheinpfalz (journal), (consulté le 25 décembre 2019)
  18. Christian Lienhardt, « Equipements électriques : l'allemand Hager rachète Flash », sur lesechos.fr, Les Echos (journal), (consulté le 25 décembre 2019)
  19. (de) « Hager Group verkauft Efen GmbH », sur uesa.de, (consulté le 25 décembre 2019)
  20. (en) « Hager SE », sur bloomberg.com (consulté le 25 décembre 2019)
  21. (de) « Hager Group übernimmt alle Anteile von Electraplan Solutions », sur elektrojournal.at, (consulté le 25 décembre 2019)
  22. (de) Holger Fröhlich, « Sonst noch Wünsche? », sur brandeins.de, Brand Eins (magazine), (consulté le 25 décembre 2019)
  23. Helene David, « Stockage d'énergie : Hager rachète E3/DC », sur lesechos.fr, Les Echos (journal), (consulté le 25 décembre 2019)
  24. « Projets dans le monde entier », sur hagergroup.com (consulté le 25 décembre 2019)
  25. « Hager Group. Rapport annuel 2018/19 », sur hagergroup.com (consulté le 25 décembre 2019)
  26. Didier Bonnet, « Hager investit 20 millions d’euros à Obernai », sur usinenouvelle.com, (consulté le 26 décembre 2019)
  27. Thomas Calinon, « Hager inaugure son nouveau forum à Obernai », sur usinenouvelle.com, (consulté le 26 décembre 2019)
  28. (de) aes., « Ein Ort des Austauschs », sur nzz.ch, Neue Zürcher Zeitung (journal), (consulté le 25 décembre 2019)
  29. « Hager Forum : formations, échanges et convivialité », sur pointealsace.fr, CCI Alsace Eurométropole, (consulté le 25 décembre 2019)
  30. (de) « Daitem Alarmanlage: Professionelle Funk-Alarmanlagen », sur securando.de (consulté le 25 décembre 2019)
  31. « Nos marques et autres domaines d'activité », sur hagergroup.com (consulté le 25 décembre 2019)
  32. (de) « HAGER Group übernimmt Bocchiotti », sur ehg-mbh.de, (consulté le 25 décembre 2019)
  33. (de) « Elcom. Innovativ und individuell », sur elektrotreff.de, DEHA Gruppe (consulté le 25 décembre 19)
  34. (de) « Audi AG kooperiert mit Hager und SMA bei der Elektromobilität », sur elektro.net, Hüthig, (consulté le 25 décembre 2019)
  35. (de) « Hager Group mit 2 Mrd. € Umsatz », sur ba-online.de, building & automation (magazine), (consulté le 25 décembre 2019)
  36. (de) Petra Gessner, « Digitalisierung Voraus. Daniel Hager: "Ich will provozieren". », sur wirmagazin.marktundmittelstand.de, WIR (magazine), (consulté le 25 décembre 2019)
  37. (de) Patric Cordier, « Der neue Sponsor ist da », sur saarbruecker-zeitung.de, Saarbrücker Zeitung (journal), (consulté le 25 décembre 2019)
  38. (de) « Die Hager Group beendet ihr Engagement beim 1. FC Saarbrücken », sur hagergroup.com, Hager Group (Communiqué de presse, pdf), (consulté le 25 décembre 2019)
  39. (de) Steffen Meyer, « 300.000-Euro-Zoff: 1. FC Saarbrücken verklagt Ex-Sponsor », sur bild.de, BILD (journal), (consulté le 25 décembre 2019)
  40. « Hager Group partenaire principal du RCSA pour les trois prochaines saisons », sur rcstrasbourgalsace.fr, (consulté le 25 décembre 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]