Aller au contenu

Hafez Ibrahim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hafez Ibrahim
Description de l'image Hafez Ibrahim.JPG.
Alias
Poète du Nil
Naissance
Dairut, Égypte
Décès (à 60 ans)
Le Caire
Nationalité Égyptienne
Profession
Poète, écrivain, traducteur
Auteur
Langue d’écriture Arabe

Hafez Ibrahim (en arabe: حافظ إبراهيمi, Ḥāfiẓ Ibrāhīm) (1872- ) est un poète égyptien surnommé « Le poète du Nil » (en arabe : شاعر النيل).

Biographie[modifier | modifier le code]

De père égyptien et de mère turque, morts quand il avait 4 ans, Hafez Ibrahim vécu avec son oncle ingénieur, à Tanta.

Entré à l'Académie militaire d'Égypte, il en sort sous-lieutenant en 1891. Il sert au Soudan sous les ordres de Horatio Herbert Kitchener pendant cinq ans[1].

Il démissionne de l'armée, rentre au Caire et devient, de 1911 à 1932, chef de la section littéraire de Dâr Al-Kutub, la Bibliothèque nationale égyptienne[2].

Il fut l'inspirateur, avec Ahmed Chawqi, de l'une des deux écoles qui contribuèrent au renouveau de la poésie arabe, l'école néo-classique (par opposition à l'école moderniste de Khalil Mutran et de Abdel Rahman Shokry (en))[3],[4]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ḥāfiẓ Ibrāhīm / Egyptian poet », sur Encyclopedia Britannica (consulté le ).
  2. « HAFIZ IBRAHIM », sur universalis.fr (consulté le ).
  3. Mounah Abdallah Khouri, Poetry and the Making of Modern Egypt: 1882-1922, Brill Archive, 1971, p. 9
  4. Encyclopædia Universalis, « HAFIZ IBRAHIM », sur Encyclopædia Universalis (consulté le )
  5. Abdellah Touhami, Étude de la traduction des Misérables (Victor Hugo) par Hafiz Ibrahim, Université de la Sorbonne nouvelle, 1986