Haboku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est la version actuelle de cette page, en date du 21 avril 2019 à 21:27 et modifiée en dernier par CommonsDelinker (discuter | contributions). L'URL présente est un lien permanent vers cette version.
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Le Haboku (破墨?) et le Hatsuboku (溌墨?) sont des techniques utilisées dans le suiboku (lavis à l'encre) qui aboutissent à une simplification abstraite des formes alliée à la liberté du coup de pinceau tel qu'on le voit dans les peintures de paysages. Les deux termes sont souvent pris l'un pour l'autre dans l'usage courant. En règle générale, le haboku repose sur un contraste entre les couches de noir, de gris et de blanc tandis que le hatsuboku utilise des « éclaboussures » d'encre, sans laisser de contours clairs[1]. Au Japon, ces deux techniques ont été mises au point et propagées par le peintre Sesshu Toyo.

Notes et références[modifier | modifier le code]