Habitus ethnique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'habitus ethnique est un concept sociologique : c'est un ensemble d'habitudes, de dispositions acquises et de pratiques caractéristiques à un groupe ethnique particulier dans une société multiraciale.

Il ne relève pas simplement des goûts socialement valorisés par le groupe, mais aussi de la position sociale du groupe face aux autres groupes. Ceci influence la manière d'être, de penser, et d'agir d'un membre identifié socialement comme appartenant au groupe ethnique (par sa couleur de peau ou son faciès, par exemple) et cela même s'il vit dans une société laïque et qu'il n'a pas recherché de lui-même une amplification de son appartenance au groupe.

Par la même, émergent les notions de non choix individuel et collectif de l'habitus ethnique (pendant du déterminisme social de classe), ainsi que les notions d'amplification sociologique volontaire et involontaire qui en sont corrélatives. C'est ce qui est décrit lorsque le président américain Barack Obama, qui est métis, dit : « J'étais trop jeune pour savoir que j'avais besoin d'une race ». L'idée désigne ici l'opposition qui peut exister entre l'amplification volontaire et l'amplification involontaire. Si un individu résiste à l'amplification, il peut se retrouver socialement rejeté.

L'habitus ethnique peut s'exprimer, par exemple, dans les rapports de séduction entre membres de différents groupes ethniques : une manière de se comporter peut être valorisée socialement pour les membres d'un groupe ethnique A, par les autres groupes ethniques. Ceci car cette manière de se comporter est considérée comme étant socioculturelle. Or, si un membre d'un groupe B, tente d'appliquer la manière de faire du groupe A, il pourra être rejeté, ou considéré comme bizarre, car il ne correspondra pas ethniquement à cette norme sociale de comportement. La solution réside alors dans le changement de perception que peuvent avoir les autres groupes de son propre groupe de référence, ce qui relève d'une dynamique collective.