Habitation Zévallos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Habitation Zévallos
Habitation Zévallos 04.JPG

Vue de la maison du directeur

Présentation
Destination initiale
Usine sucrière
Construction
Propriétaire
personne privée
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte des Petites Antilles
voir sur la carte des Petites Antilles
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Guadeloupe
voir sur la carte de Guadeloupe
Red pog.svg

L'habitation Zévallos est une ancienne exploitation agricole sucrière située au Moule sur Grande-Terre dans le département de la Guadeloupe en France. Fondée au XIXe siècle comme usine centrale sucrière regroupant la production de plusieurs exploitations, elle cesse son activité en 1901. Elle est inscrite aux monuments historiques en 1987 puis classée en 1990[1].

Historique[modifier | modifier le code]

L’habitation Zevallos a été construite entre 1868 et 1871. Elle fut conçue en atelier et vendue en kit, avec des Colonnades, charpente, frises et marquise en dentelle de métal. Selon des historiens, elle aurait été créée dans les ateliers de Gustave Eiffel, et se situait avec une autre sur un bateau qui connut un avarie lors de son arrivée à Pointe-à-Pitre. Mise en vente, la seconde est la maison Saint John Pers à Pointe-à-Pitre, la seconde, qui nous intéresse a été construite sur la commune de Le Moule.

En 1877, elle apparait majestueuse, construite en fer et en briques roses, couverte à la base de tuiles avec une galerie au rez de chaussée et au premier étage ceinturée par des balcons circulaires en fer. En 1894, les tuiles sont remplacées par des tôles tout en conservant son originalité architecturale. Sa structure métallique, laisse supposer l’intervention de l’atelier Eiffel. Maison moderne, elle s’ancre pourtant dans la réalité créole par plus d’un trait. Les galeries ouvertes à l'extérieur rappellent celles des maisons créoles ; quant à la marquise, qui porte les initiales de Joseph Auguste DUCHASSAING, elle reprend, en zinc, l’ornementation. Le rez de chaussée comprend une vaste salle, l'étage est doté de trois pièces.

Elle a été bâtie sur une propriété d’une superficie de 2 hectares 30, une ancienne sucrerie qui dispose toujours d’une balance et de son système d’aiguillage (classés).

Classée monument historique depuis 1990, elle fut acquise en 1999 habitation fut acquise par Monsieur DEBIBAKAS Rosan, entrepreneur de Travaux Publics et ancien propriétaire de la Distillerie Delisle. Il devint alors le 20ème propriétaire de la maison. Cet achat fut sentimental avant tout car depuis son plus jeune âge, il rêvait de l’acquérir.

Un important projet de restauration comprenant son démontage et sa reconstruction après restauration est en projet, sa réalisation est subordonnée au financement de cette opération de l'ordre de 2 millions d'euros.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Le rez-de-chaussée de la maison coloniale et le domaine de deux hectares peuvent être visités du mercredi au samedi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]