Poste de pilotage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Habitacle)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Habitacle (marine).
Page d'aide sur les redirections « Cockpit » redirige ici. Pour les autres significations, voir Cockpit (homonymie).
Poste de pilotage d'un Lockheed C-130 Hercules, en vol.

Un poste de pilotage, cabine de pilotage ou cockpit désigne l'espace réservé au pilote, son copilote et, parfois, au mécanicien de bord dans un avion. Il contient toutes les commandes et les instruments nécessaires au pilotage de l'appareil. Il se trouve généralement à l'avant du fuselage. Sa position permet au pilote d'avoir une vue dégagée sur l'avant de l'appareil, mais aussi vers le bas pendant les atterrissages et le roulage au sol. Sur la plupart des avions de ligne, une cloison percée d'une porte sépare le poste de pilotage de la cabine.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, des mesures supplémentaires ont été prises par les principales compagnies aériennes pour sécuriser l'accès au cockpit (porte blindée, code de déverrouillage pour ouvrir la porte de l'extérieur ...) et empêcher d'éventuels terroristes de pénétrer dans le poste de pilotage. En 2015, ce genre de porte a cependant interdit toute possibilité de sauver le vol 9525 Germanwings.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Le poste de pilotage d'un avion est également désigné par le terme anglais cockpit. Le terme cockpit est apparu en anglais dans les années 1580, désignant « un espace (pit) pour les combats de coqs (cocks) » : cock + pit. Il est d'abord utilisé pour des compartiments dans les navires (1706), puis transféré aux avions (1914) et aux voitures (années 1930)[1]. À partir d'environ 1935, cockpit est, en anglais, un terme informel pour le siège du conducteur d'une voiture, en particulier de haute performance, et c'est la terminologie officielle en Formule 1. Selon une autre explication, plus discutable, le mot viendrait de la triste aventure de Peter Anger, pilote de la Royal Air Force qui, alors que son avion se trouvait en difficulté, activa le siège éjectable ; malheureusement pour lui, la ceinture mal calibrée tint coincé son attribut masculin qui se trouva arraché du reste du corps, piégé dans la cabine de pilotage. D'où le nom cockpit, "piège à bite". [réf. nécessaire]

Aviation[modifier | modifier le code]

Cockpit d'un Airbus A320 d'Air France.

Structure[modifier | modifier le code]

Avion léger[modifier | modifier le code]

Le cockpit d'un avion léger (ou de loisir) est bien souvent confondu avec le reste de la cabine. Il dispose des instruments et des commandes de vol nécessaires au pilotage en vol à vue (VFR) et parfois ceux requis pour le vol aux instruments (IFR).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Luc Beghin, Cockpits, Paquet, , 208 p. (ISBN 978-2888907770)
  • Donald Nijboer et Dan Patterson, Cockpits au combat, Éditions Techniques pour l'Automobile et l'Industrie, , 224 p. (ISBN 979-1028301774)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :