Habiba Ghribi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Habiba Ghribi Portail athlétisme
PortraitHabibaGhribiLondres2012.jpg
Habiba Ghribi lors des Jeux olympiques de Londres en 2012
Informations
Disciplines 3 000 m steeple
Nationalité Drapeau : Tunisie Tunisienne
Naissance (31 ans)
Lieu Kairouan, Tunisie
Taille 1,74 m[1]
Poids 52 kg
Surnom Bibi
Club EFCVO
Entraîneur Adel Hfaiedh (adjoint)[2]
Jean-Michel Dirringer[3]
Palmarès
Jeux olympiques - 1 -
Championnats du monde - 2 -
Championnats d'Afrique - 1 -
Championnats de Tunisie 3 - -

Habiba Ghribi (حبيبة الغريبي), née le à Kairouan, est une athlète tunisienne, spécialiste des courses de fond et de demi-fond.

Elle est vice-championne du monde et vice-championne olympique sur le 3 000 m steeple et la seule athlète tunisienne médaillée olympique ou au niveau mondial. Elle est aussi détentrice du record de Tunisie dans la discipline ainsi que du 1 500 m et du 3 000 m.

Carrière[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Habiba Ghribi naît le à Kairouan en Tunisie[4],[5]. Elle passe sa petite enfance dans un village des environs de Kairouan. Sa famille émigre à Sfax afin de permettre aux enfants d'être scolarisés dans de bonnes conditions. Ghribi se fait remarquer dans les compétitions scolaires et intègre, ensuite, une formation sportive civile[6]. Si elle est formée par le club de Radès à partir de 2003[5], elle avait déjà remporté le 1 500 mètres en 4 min 37 s 14 aux championnats de Tunisie d'athlétisme 1999[7] et terminé 11e des championnats d'Afrique 2002 qui se déroulent dans cette même ville de Radès.

Premiers succès[modifier | modifier le code]

Lors des championnats de Tunisie d'athlétisme 2004, elle remporte son premier titre national sur 5 000 mètres, franchissant la ligne en 17 min 0 s 20[7]. L'année suivante, elle récidive mais termine en 16 min 14 s 78, soit environ 45 secondes de moins[7]. En 2005 toujours, Habiba Ghribi participe aux championnats panarabes d'athlétisme à Radès, sur 10 000 ; elle termine deuxième en 35 min 5 s 83. Elle obtient la médaille d'argent sur 3 000 m steeple lors des championnats d'Afrique de 2006, réalisant un temps de 10 min 10 s 93[5].

Deux ans plus tard, en 2008, elle participe aux Jeux olympiques d'été à Pékin. Treizième de la finale, elle établit un nouveau record de Tunisie de la discipline en 9 min 36 s 43[8]. Début 2009, elle rejoint la France et le club de l'Entente Franconville Césame Val d'Oise pour s'entraîner[5].

Vers une médaille mondiale[modifier | modifier le code]

En 2009, Habiba Ghribi se classe troisième du 1 500 mètres des Jeux méditerranéens en 4 min 12 s 37, un nouveau record personnel ; elle est devancée par l'Italienne Elisa Cusma et la Marocaine Btissam Lakhouad. Elle améliore plus tard dans la saison son propre record national du steeple à l'occasion des championnats du monde à Berlin où elle finit sixième en 9 min 12 s 52 lors d'une course remportée par Marta Domínguez[9].

En août 2011, elle décroche la médaille d'argent sur 3 000 m steeple lors des championnats du monde, à Daegu, en battant le record de Tunisie de la distance (9 min 11 s 97) et en devenant la première médaillée d'argent tunisienne dans cette compétition[10]. Sa tenue, à l'occasion de cet évènement, et notamment son short, provoque une polémique en Tunisie liée à des problèmes d'ordre religieux[11]. Elle se fixe alors comme objectif la médaille d'or aux Jeux olympiques l'année suivante[10].

Première médaillée olympique tunisienne[modifier | modifier le code]

Le , dans le cadre des Jeux olympiques de Londres, elle décroche la médaille d'argent sur 3 000 m steeple, devenant la première Tunisienne[12], et la deuxième athlète de Tunisie tous sexes confondus à décrocher une médaille olympique, après Mohammed Gammoudi[4]. Elle déclare par la suite : « Je dédie cette médaille à toutes les femmes tunisiennes »[4]. Le ministère tunisien de la Jeunesse et des Sports la récompense de 120 000 dinars (environ 60 000 €) et le Comité national olympique tunisien de 50 000 dinars (environ 25 000 €)[13].

Forte de cette médaille, Habiba Ghribi se fixe comme objectif de battre le record du monde détenu par la Russe Gulnara Samitova-Galkina et de remporter la médaille d'or aux prochains championnats du monde à Moscou[14]. Le , elle reçoit, aux Émirats arabes unis, le prix du sportif arabe prometteur « Mohammed ben Rachid Al Maktoum »[15].

Le , l'agence russe antidopage Rusada suspend la championne olympique Yuliya Zaripova pour dopage et annule ses résultats pendant les Jeux olympiques de 2012[16]. L'Association internationale des fédérations d'athlétisme n'a pas encore confimé, dans son dernier rapport des athlètes suspendus, cette information[17]. Si l'information est officialisée, Habiba Ghribi récupérera la médaille d'or olympique de 2012. Le , le Comité international olympique devait examiner le cas de dopage de Zaripova et prendre une décision concernant l'attribution de la médaille d'or du 3 000 m steeple des Jeux olympiques de 2012[18].

Habiba Ghribi lors des championnats du monde 2015.

Le , Habiba Ghribi améliore la meilleure performance mondiale de l'année en 9 min 11 s 28, lors de la Ligue de diamant à Monaco[19]. Le , elle décroche la médaille d'argent sur 3 000 m steeple lors des championnats du monde, à Pékin.

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Ghribi a pour entraineur le Roumain Constantin Nourescu pendant quinze ans, jusqu'en 2014. Avant sa retraite, il l'aide à se mettre en contact avec son nouvel entraîneur, à partir de décembre 2014, le Français Jean-Michel Dirringer[20].

Résultats[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
1999 Championnats de Tunisie El Menzah 1re 1 500 m
2002 Championnats d'Afrique Radès 11e 5 000 m
2004 Championnats de Tunisie Radès 1re 5 000 m
2005 Championnats de Tunisie Radès 1re 5 000 m
2005 Championnats panarabes Radès 2e 10 000 m
2006 Championnats d'Afrique Bambous 2e 3 000 m steeple
2008 Jeux olympiques Pékin 13e 3 000 m steeple
2009 Jeux méditerranéens Pescara 3e 1 500 m
Championnats du monde Berlin 6e 3 000 m steeple
2011 Championnats du monde Daegu 2e 3 000 m steeple
2012 Jeux olympiques Londres 2e 3 000 m steeple
2014 Ligue de diamant Zurich 1re 3 000 m steeple
2015 Ligue de diamant Monaco 1re 3 000 m steeple
2015 Championnats du monde Pékin 2e 3 000 m steeple

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Lieu Date
1 500 m 4 min 6 s 38 Zagreb 2 septembre 2014 (NR)[21]
3 000 m 8 min 52 s 06 Franconville 28 avril 2013 (NR)
5 000 m 16 min 12 s 9 Radès 22 juin 2003
3 000 m steeple 9 min 8 s 37 Londres 6 août 2012 (NR)

Vie privée[modifier | modifier le code]

Habiba Ghribi se marie à Khaled Boudhraa, son entraîneur d'origine algérienne[10]. Elle annonce son divorce après les Jeux olympiques de Londres[6]. Elle se fiance ensuite avec l'athlète Bouabdellah Tahri[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Habiba Ghribi », sur lequipe.fr (consulté le 3 mai 2013)
  2. « L’entraîneur de Habiba Ghribi : nous comptons récolter de l’or », sur capradio.tn,‎ (consulté le 26 août 2015)
  3. a et b « Mondiaux d'athlétisme - 3000m steeple : le Kenya encore ! », sur fr.news.yahoo.com,‎ (consulté le 26 août 2015)
  4. a, b et c « Habiba Ghribi : "Je dédie cette médaille à toutes les femmes tunisiennes" », sur france24.com (consulté le 3 octobre 2012)
  5. a, b, c et d « Habiba Ghribi, une championne pour la nouvelle Tunisie », sur jolpress.com (consulté le 4 octobre 2012)
  6. a et b Frida Dahmani, « Habiba Ghribi : Ce qui compte c'est la gagne », sur afriquemagazine.com,‎
  7. a, b et c (en) « Tunisian Championships », sur gbrathletics.com (consulté le 2 octobre 2012)
  8. (en) « The XXIX Olympic Games », sur iaaf.org (consulté le 24 août 2011)
  9. (en) « Event Report - Women's 3 000 m Steeplechase - Final », sur berlin.iaaf.org,‎ (consulté le 24 août 2011)
  10. a, b et c « Mondiaux-2011 – Accueil chaleureux réservé à Habiba Ghribi à son retour à Tunis », sur tunisienumerique.com (consulté le 3 octobre 2012)
  11. « Tunisie : Ibrahim Kassas se moque des critiques à l'encontre de la tenue de compétition de Habiba Ghribi », sur tunisienumerique.com (consulté le 3 octobre 2012)
  12. « Résultats du 3 000 m steeple féminin des Jeux olympiques de 2012 », sur fr.london2012.com (consulté le 6 août 2012)
  13. « 100.000 dinars à Oussama Mellouli et 50.000 dinars pour Habiba Ghribi de la part du CNOT », sur tunisie-news.net (consulté le 3 octobre 2012)
  14. « Athlétisme : Habiba Ghribi "mon prochain objectif le record du monde et la médaille d'or aux prochains mondiaux" », sur tap.info.tn (consulté le 3 octobre 2012)
  15. « Habiba Ghribi remporte le prix du sportif arabe prometteur Mohamed Ben Rachid Al Maktoum », sur babnet.net (consulté le 16 janvier 2013)
  16. « Dopage : deux athlètes russes suspendues, dont une championne olympique », sur lemonde.fr,‎ (consulté le 31 janvier 2015)
  17. (en) « List of athletes currently serving a period of ineligibility as a result of an Anti-Doping Rule Violation under IAAF Rules » [PDF], sur iaaf.org,‎ (consulté le 27 mai 2015)
  18. (en) « IOC ready to act in Russian doping case », sur sbs.com.au,‎ (consulté le 6 février 2015)
  19. « Meeting de Monaco : meilleure performance mondiale pour Habiba Ghribi au 3 000m steeple », sur L'équipe.fr (consulté le 31 août 2015)
  20. (en) Jon Mulkeen, « Ghribi will carry the hopes of a nation in Beijing », sur iaaf.org (consulté le 26 août 2015)
  21. « Records de Tunisie seniors féminines » [PDF], sur tunisathle.voila.net,‎ (consulté le 26 août 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :