Habib Selmi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Habib Selmi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
الحبيب السالميVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Habib Selmi (arabe : الحبيب السالمي), né en 1951 à El Alâa[1], est un écrivain tunisien de langue arabe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il grandit dans un village sans électricité ni eau courante[2] puis effectue ses études secondaires au célèbre Collège Sadiki de Tunis, où il obtient un baccalauréat en lettres. Il poursuit ses études supérieures en langue et littérature arabe à la faculté des lettres et sciences humaines de Tunis. Titulaire d'une maîtrise, il enseigne l'arabe pendant cinq ans dans des lycées tunisiens, avant de partir en France, où il poursuit ses études à la Sorbonne. En 1984, il quitte l'enseignement et entame une carrière de journaliste spécialisé dans les rubriques culturelles, notamment à Al Watan Al Arabi[2]. En 1998, il est reçu au concours de l'agrégation. Depuis 1985, il vit à Paris[1], où il enseigne la langue arabe dans des classes préparatoires d'un lycée parisien[2].

Habib Selmi a publié huit romans et deux recueils de nouvelles[1].

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Livres traduits en français[modifier | modifier le code]

Livres traduits en anglais[modifier | modifier le code]

Livres traduits en allemand[modifier | modifier le code]

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

  • Prix du Jury du Prix Comar du roman tunisien, pour son roman Les Amoureux de Bayya, 1984[Quand ?]
  • Sélectionné pour le Prix International du roman arabe (IPAF), pour son roman Les Humeurs de Marie-Claire, 2009[1]
  • Sélectionné pour le Prix International du roman arabe (IPAF), pour son roman Les femmes de Bassatine, 2012[1]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]