HNLMS Kortenaer (1927)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir HNLMS Kortenaer.
HNLMS Kortenaer
image illustrative de l’article HNLMS Kortenaer (1927)
Le Kortenaer dans les années 1930.
Type Destroyer
Histoire
A servi dans Naval Jack of the Netherlands.svg Koninklijke Marine
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Coulé le
Équipage
Équipage 149 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 98 m
Maître-bau 9,53 m
Tirant d'eau 2,97 m
Déplacement 1 337 t
À pleine charge 1 666 t
Propulsion Turbines à vapeur Parsons
3 chaudières Yarrow
2 hélices
Puissance 31 000 cv
Vitesse 36 nœuds (67 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement
  • 4 canons de 120 mm (4x1)
  • 2 canons de 76 mm
  • 4 canon AA 40 mm
  • 6 tubes lance-torpilles de 533 mm (2x3)
  • 24 mines
Rayon d'action 3 200 milles à 15 nœuds (28 km/h)
Aéronefs 1 hydravion Fokker
Localisation
Coordonnées 6° 29′ 00″ sud, 112° 05′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Indonésie

(Voir situation sur carte : Indonésie)
HNLMS Kortenaer
HNLMS Kortenaer

Le HNLMS Kortenaer (en néerlandais : Hr.Ms. Kortenaer) était un destroyer de classe Admiralen construit pour la Marine royale néerlandaise dans les années 1920.

Historique[modifier | modifier le code]

Le , un détachement de marins fut envoyé sur le Kortenaer basé à Curaçao après que des rebelles vénézuéliens eurent fait une descente dans le Fort Amsterdam, à Willemstad, le 8 juin.

En 1940, les Van Ghent et Kortenaer capturent cinq cargos allemands. Les navires sont relevés par le croiseur Java le .

Opérant principalement depuis les Indes orientales néerlandaises, le destroyer stationnait à Surabaya lorsque la guerre éclata dans le Pacifique en 1941.

Il participe à la bataille du détroit de Badung dans la nuit du 18 au , où il s'échoue accidentellement après avoir temporairement perdu le contrôle du gouvernail. Bloqué, le navire dut attendre la marée du lendemain matin pour pouvoir repartir. Il fut ensuite envoyé à Surabaya pour y être réparé.

Le navire reprend du service lors de la bataille de la mer de Java le , où il est torpillé à tribord à 17 h 14 par le croiseur japonais Haguro. Le destroyer de la Royal Navy HMS Encounter secourut 113 des 153 hommes d'équipage, dont le Lieutenant Commander A. Kroese, les débarquant à Surabaya quelques jours plus tard.

Son épave est découverte par des plongeurs spécialisés en août 2004 à une cinquantaine de mètres de profondeur. (Les épaves des HNLMS De Ruyter et HNLMS Java avaient déjà été découvertes par le même groupe en décembre 2002.) Une expédition menée en 2016 montre qu'une bonne partie des épaves des De Ruyter, Java et Kortenaer ont été pillés illégalement par des ferrailleurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]