HMS Revenge (1805)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir HMS Revenge.

HMS Revenge
Type Vaisseau de 74 canons
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Architecte John Henslow
Chantier naval chantier naval de Chatham
Lancement 13 avril 1805
Caractéristiques techniques
Longueur 55,4 m
Maître-bau 15,0 m
Tirant d'eau 6,3 m
Caractéristiques militaires
Armement 74 canons

Le HMS Revenge est un vaisseau de 74 canons en service dans la Royal Navy au début du XIXe siècle.

Conception et construction[modifier | modifier le code]

Conçu par John Henslow, le Revenge, seul de sa classe, est l'un des grands modèles de vaisseaux de 74 canons[1]. Long de 181 pieds et 11 pouces (environ 55,4 m), et large de 42 pieds et 2 pouces (environ 15 m), son tirant d'eau est de 20 pieds et 9 pouces (environ 6,3 m)[1]. Comme les autres grands vaisseaux de 74 canons, il est armé avec 28 canons de 32 livres sur son pont-batterie inférieur, 28 canons de 24 livres sur son pont-batterie supérieur et 18 canons de 9 livres sur ses gaillards[2]. Il emporte aussi deux caronades de 32 livres et six caronades de 18 livres[2].

Construit dans les chantiers navals de Chatham[2] à partir d'août 1800, le Revenge est lancé le 13 avril 1805[1].

Service actif[modifier | modifier le code]

À peine armé, le Revenge, commandé par Robert Moorsom, rejoint le 30 août le blocus de Cadix, au sein de l'escadre de l'amiral Robert Calder[3]. À la bataille de Trafalgar, il combat au sein de la colonne de Collingwood. Coupant la ligne de bataille de la flotte combinée au niveau de l'arrière-garde, le Revenge affronte l'Aigle, l'Achille, l'Indomptable, le San Justo et le puissant Príncipe de Asturias[4]. À la fin de la bataille, l'équipage compte 28 tués et 51 blessés dont le capitaine[5].

Le Revenge sert jusqu'en 1842 et est démoli en 1849[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Lavery 2003, p. 184
  2. a, b et c Monaque 2005, p. 339
  3. Monaque 2005, p. 158
  4. Huntington Frontiers.
  5. Monaque 2005, p. 375

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Brian Lavery, The Ship of the Line, vol. 1 : The Development of the Battlefleet 1650-1850, Conway Maritime Press, (ISBN 0-85177-252-8)
  • Rémi Monaque, Trafalgar : 21 octobre 1805, Tallandier, (ISBN 2-84734-236-2)