HMS Foxhound (H69)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir HMS Foxhound.

HMS Foxhound
Photo en noir et blanc d'un navire faisant route vu de tribord avant.
Le HMS Foxhound en .
Autres noms NCSM Qu'Appelle
Type Destroyer
Classe F
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Canadian Blue Ensign (1921–1957).svg Marine royale canadienne
Chantier naval John Brown & Company[1]
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Transféré à la Marine canadienne en
Retiré du service en
Démoli en 1948
Équipage
Équipage 145 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 100,3 m
Maître-bau 10,1 m
Tirant d'eau 3,81 m
Déplacement 1 405 long tons (1 427 t)
À pleine charge 1 940 long tons (1 971 t)
Propulsion 2 hélices
Turbines à engrenage Brown-Curtis
3 chaudières Admiralty
Puissance 36 000 ch
Vitesse 36 nœuds (67 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 4 × 1 canons de 120 mm
2 × 4 mit. de 12,7 mm
2 × 4 TLT de 533 mm
20 grenades ASM
Électronique sonar type 121
Rayon d'action 6 350 milles marins (11 800 km) à 15 nœuds (28 km/h)
Carrière
Indicatif H69

Le HMS Foxhound (H69) est un destroyer de la classe F construit pour la Royal Navy. Lancé le et armé en , il participe à l'embargo sur les armes lié à la guerre civile espagnole. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, il participe à la bataille de Narvik puis rejoint la force H avec laquelle il participe à la bataille de Mers el-Kébir. Il escorte ensuite plusieurs convois pour Malte jusqu'en 1942, où il est transféré dans l'Eastern Fleet et rejoint l'Afrique du Sud. Converti en destroyer d'escorte en 1943, il est transféré à la Marine royale canadienne et renommé NCSM Qu'Appelle. Il escorte alors plusieurs convois de l'Atlantique avant de participer au débarquement de Normandie ; le Saskatchewan est placé en réserve mi-1946 et revendu pour démolition fin 1947.

Conception[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Classe E et F (destroyer).

Histoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946), [détail de l’édition]
  • (en) H. T. Lenton, British & Empire Warships of the Second World War, Annapolis (Maryland), Naval Institute Press, (ISBN 1-55750-048-7)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]