HMS Empress (D42)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

HMS Empress (D42)
Image illustrative de l’article HMS Empress (D42)
Porte-avions d'escorte Empress
Autres noms USS Carnegie
Type Porte-avions d'escorte
Classe Ruler
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Chantier naval Washington Drapeau des États-Unis États-Unis
Quille posée
Lancement
Statut transfert à la Royal Navy le


Mis hors service le

Équipage
Équipage 890
Caractéristiques techniques
Longueur 151,05 m
Maître-bau 21,18 m
Tirant d'eau 7,90 m
Déplacement 7,800 tonnes
Propulsion Turbines à vapeur
Puissance 8,500 cv
Vitesse 17.5 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 2x1 Canon de 4 pouces/50 calibres, Canon de 5 pouces/38 calibres ou Canon de 5 pouces/51 calibres
8x2 Bofors 40 mm
35x1 Canon de 20 mm Oerlikon
Aéronefs 28
Carrière
Pavillon États-Unis
Port d'attache Eastern Fleet Trincomalee

Le porte-avions d'escorte USS Carnegie (CVE-38) (à l'origine AVG-38, puis plus tard ACV-38) a été lancé le 30 décembre 1942. Transféré au Royaume-Uni, il a été mis en service le 9 août 1943 sous le nom de HMS Empress (D42).

Conception et description[modifier | modifier le code]

Ces navires étaient tous plus gros et avaient une plus grande capacité d'avion que tous les porte-avions d'escorte construits depuis par les Américains. Ils ont également tous été établis comme porte-avions d'escorte et non comme navire de commerce reconvertis. Leur propulsion était assurée par une turbine à vapeur à deux chaudières reliées à un arbre donnant une propulsion navire à 17 nœuds (31 km/h). Ils avaient une capacité maximale de vingt-quatre avions qui pouvaient être un mélange d'avions de chasse Grumman Martlet, Vought Corsair ou Hawker Sea Hurricane et d'avions anti-sous-marins Fairey Swordfish ou Grumman Avenger.

Service[modifier | modifier le code]

An 845 NAS Avenger taking off from HMS Empress off Trincomalee.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a servi dans l'océan Pacifique, puis dans l'océan Indien au sein de l'Eastern Fleet basée à Trincomalee (Ceylan).

Lors des campagnes de bombardement de l'Asie du Sud-Est (1944-45) il a d'abord participé à l'opération Bishop (27 avril-6 mai 1945) avec le HMS Shah, une opération de diversion pour la phase finale de l' Opération Dracula avec des attaques aériennes sur Car Nicobar et Port Blair, puis sur les bases japonaises de Mergui et Kawthaung en Birmanie. Puis, avec le HMS Ameer, il a participé à l'Opération Livery (19 au 29 juillet 1945) visant les bases japonaises de Ko Phuket et de l'isthme de Kra en Thaïlande.

Enfin, en septembre 1945, il a participé à l'Opération Tiderace, pour la reprise de Singapour après la capitulation japonaise en 1945.

Le 28 janvier 1946, il a été remis à la garde des États-Unis, a été rayé du Naval Vessel Register le 28 mars 1946 et a été vendu à la ferraille le 21 juin 1946.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie :

  • Cocker, Maurice (2008). Aircraft-Carrying Ships of the Royal Navy. Stroud, Gloucestershire: The History Press. (ISBN 978-0-7524-4633-2).
  • Gordon Smith (ed.), "US-built escort aircraft carriers", Lt Cmdr G Mason - His Service Histories of Royal Navy Warships in World War 2 and Other Researches, naval-history.net
  • Roger: Aircraft Carriers of the World, 1914 to the Present - an illustrated encyclopedia. Bristol: Brockhampton Press, 1998. (ISBN 1-86019-87-5-9). (englanniksi)
  • Poolman, Kenneth: Allied Escort Carriers of World War Two in action. Avon: Blandford Press, 1988. (ISBN 0-7137-1221-X)
  • Brown, David (toim.): The British Pacific and East Indies Fleets - "The Forgotten Fleets" 50th Anniversary. Liverpool, Englanti: Brodie Publisher Ltd, 1995. (ISBN 1-874447-28-4).